Accueil Armées DEFENDER-Europe 20 : capitulation face au coronavirus

DEFENDER-Europe 20 : capitulation face au coronavirus

Dans un article précédent, le 6 mars dernier, je posais la question de l’attitude américaine face à la contagion du virus, exposant les milliers de militaires américains déployés en Europe pour l’exercice DEFENDER-Europe 20.

La réponse vient de tomber, venant du commandement des États-Unis en Europe, le 16 mars. Je vous en livre les extraits significatifs :
« Tous les mouvements de personnel et de matériel des États-Unis vers l’Europe sont interrompus… »

« Plusieurs exercices liés à DEFENDER-Europe – Dynamic Front, Joint Warfighting Assessment, Saber Strike et Swift Response – ne seront plus menés. »

« Les forces déjà déployées en Europe pour d’autres exercices vont rentrer aux États-Unis. »

Et le plus important, justifiant ces suppressions, en phase d’exécution :

« La santé, la sécurité et la disponibilité de nos militaires, civils et membres de leurs familles est notre souci principal. »

En rappelant l’importance de ces manœuvres de l’ qui s’inscrivent dans la stratégie américaine en Europe – je rappelle, les plus grosses depuis 25 ans -, le message final laisse à penser qu’elles seront réorganisées ultérieurement.

En attendant, la réponse nous est donnée, le coronavirus est donc bien en définitive, et pour ce grand ralliement, le vainqueur de la confrontation !

À lire aussi

Elon Musk : la dynamique privée relève les défis de l’espace !

Guerre des étoiles terminée ? Que nenni ! …