[Dans vos commentaires] « Enfin une belle journée de printemps ! »

Capture d'écran site Présidence de la République
Capture d'écran site Présidence de la République

Quelle semaine ! Une semaine politique comme on en voit rarement dans une vie. Qui aurait pu imaginer, il y a encore une dizaine de jours, ce qui est en train de se passer dans le pays ? Certes, la déroute électorale de la Macronie était prévisible. Mais la suite ? Dissolution, ralliement d’Éric Ciotti au Rassemblement national, appel de Marion Maréchal à soutenir la coalition de droite et, pour finir, toutes honte et haine bues, la reconstitution de la NUPES, pompeusement ripolinée « Nouveau Front populaire ». Face à ces événements que l’on peut qualifier d’historiques dans notre vie politique française, vous avez été très nombreux à réagir. Avec vos commentaires de cette semaine, on pourrait écrire un livre, mais nous devrons nous contenter de quelques lignes !

« Ravie du sursaut patriote... »

Concernant cette dissolution, à la fois inattendue et sans doute attendue par beaucoup, Bruno, commentant l’article de Georges Michel publié durant la soirée électorale, estime que « Macron préférera saborder le pays plutôt que de se déclarer battu » et cite l’écrivain américain Frank Herbert (1920-1986), auteur de romans de science-fiction : « Être en mesure de détruire une chose revient à la contrôler de manière absolue. » Vu comme ça, Macron a fait très fort… Et Agcha d’en rajouter : « Organiser le chaos à quelques jours des JO était la meilleure manière de mettre le pays en danger. Sa manière à lui de se venger et de montrer sa haine envers la France et les Français. » Un Jour Ailleurs, en lisant l’éditorial de Gabrielle Cluzel en ce soir du 9 juin, ne cache pas sa joie : « Je suis ravie du sursaut patriote des 37-38 % de Français qui ont voté RN ou Reconquête ! » Néanmoins, notre lectrice restait prudente : « Je me méfie du "piège" de la dissolution. On va assister à de la poloche de bas étage. On le voit déjà avec les appels à un "front" anti-RN. » Bien vu ! Quelques jours plus tard, ceux à gauche qui se détestent et s’étripaient sur la question palestinienne ou sur l’Ukraine signaient un pacte allant de Poutou à François Hollande dans lequel La France insoumise se taille la part belle… Du reste, ce retour en force de LFI avec l’ombre portée de Mélenchon ne rassure pas nos lecteurs. Comme Cavok, commentant l’article de Marc Baudriller, toujours au soir de la dissolution : « Le score de presque 10 % de LFI m’inquiète, car on aurait pu croire que son comportement et son islamo-gauchisme (voire antisémitisme) aurait rebuté une bonne partie de la gauche qui a encore un minimum de tenue. » Et notre lecteur de s’interroger : « Ce score correspond-il à une arrivée massive des banlieues islamisées dans l’isoloir, ce qui serait une nouveauté et un signe inquiétant ? » Fils de Pépé le Moko préfère, lui, se réjouir : « Enfin une belle journée de printemps ! » Quant à Marymary, elle voyait déjà plus loin : « Maintenant, le temps des alliances avec les droites est inévitable pour le pays. » Les événements de la semaine (ralliement de Ciotti, appel de Marion Maréchal à voter pour les candidats de la coalition de droite) lui ont donné en grande partie raison.

« Merci, Monsieur Ciotti »

Ce ralliement d’Éric Ciotti au camp national, alors que les caciques LR s’enferment dans le cordon sanitaire, aura été un grand événement, attendu depuis des années par beaucoup, si ce n’est par la majorité des lecteurs de BV. Comme Guy-Noël Albouy. « Merci, Monsieur Ciotti, de nous offrir la possibilité de nous exprimer, nous qui sommes bâillonnés depuis tant d’années… » Domipa n’est pas tendre avec les hiérarques de LR : « La droite la plus bête du monde a encore quelques partisans qui croient encore pouvoir donner le la. En réalité, tous ces pachydermes inutiles ont montré leur incapacité mais souhaitent ne pas perdre leurs avantages… » Anne Aurore Angélique commente cette décision de Ciotti de manière laconique mais aussi très politique : « Il faut être lucide, maintenant. »

Il faut être lucide, maintenant, c’est sans doute ce que la gauche et l’extrême gauche se sont dit au cours de cette folle semaine face à la forte probabilité que le RN l’emporte, le 7 juillet prochain. Dès le lundi 10 juin, on avait compris, malgré les simagrées de Glucksmann, que ça se terminerait comme ça : la gauche s’unirait. « On l'aurait parié : pas de cordon sanitaire pour LFI, la gauche unie revient ! », s’exclamait Gabrielle Cluzel, dans son éditorial du lundi 10 juin. De quoi faire réagir 2312Alex : « Ces gens sont sans honte, sans scrupules, pour conserver leurs avantages. Ils sont franchement minables. C’est avec impatience que j’attends leurs désaccords, lesquels ne devraient pas tarder avant le second tour. » Prenons, cependant, le pari qu’ils serreront les rangs, les dents et le reste pour tenir jusqu’au soir du second tour... Eddy, commentant l’article de Clémence de Longraye, voit dans cette alliance contre-nature celle « des renards et des poules ». Mais dans cette triste fable, « devinez lesquels vont manger les autres ? », demande notre lecteur. On a une petite idée...

Vos commentaires

27 commentaires

  1. Comme ce serait savoureux si le revenant Hollande prenait une casquette mémorable en Corrèze (sa terre dit-il volontiers alors qu’il est né en Normandie) ! Que cherche-t-il donc ? Se faire pardonner d’avoir été le plus mauvais président de toutes nos Républiques ? Lui si largement responsable de pratiquement tous les maux dont la France souffre aujourd’hui ! Il a vraiment bonne mine.

    • Il est né en Normandie de père extrême droite et mère extrême gauche. Il obéit à ses gènes, un coup l’un, un coup l’autre.
      Que cherche-t-il ? sans doute se venger, il en veut à Macron de l’avoir trahi il y a 7 ans.
      Sa dissolution fait penser à l’appel du 18juin du Gal, demandant de continuer le combat contre le Troisième Reich. Il prédisait aussi la mondialisation de la guerre. Macron vise la présidence de l’Europe il est mondialiste pur jus en faveur de la guerre U/R et pourquoi pas mondiale ? Cet individu n’excelle que dans les conflits sanguinaires.

  2. Macron a été évalué en 2017 par Le Professeur Adriano Segatori, expert psychiatre comme Psychopathe Narcissique, diagnostic confirmé en 2022…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois