Cette semaine, le meurtre de Thomas à Crépol dans la Drôme a bouleversé nombre de nos lecteurs. Et ce qui a fait réagir, c’est le silence qui, au départ, a entouré cette tragédie. Ce silence, qui relève davantage du politiquement correct que du respect de la victime, Gabrielle Cluzel le déplore dans son article : « On est là pour planter des Blancs, cette phrase que personne ne relève ». Ce détail a fait réagir nos lecteurs, notamment DI CLUZ qui ironise : « Chut, pas de vagues, des fois que les cités se révoltent. » Moins sarcastique mais néanmoins tranchant, Christian Laborde analyse les non-dits des médias : « Non seulement, cette phrase n’est pas rapportée par les grand médias "républicains", mais on nous "informe" en boucle que ce sont des Français, qui étaient déjà à Toulouse, probablement pour filer vers l’Espagne et le Maghreb. Avec des Français comme ça, il n’y a pas besoin d’ennemis étrangers. J’en veux moins à ces racailles qu’à nos dirigeants élus par une bande de lâches. Voila le résultat. »

Si le motif du meurtre est passé sous silence, il en est de même pour le nom des agresseurs du jeune homme de 16 ans. Clémence de Longraye le souligne dans son article : « Crépol : le profil des agresseurs, un secret bien gardé ». Mais les lecteurs de BV ne sont pas dupes. Peu importe qui gagnera cette manche du « roi du silence », ils devinent aisément ce qu’on tente de leur cacher. Juju cherche des réponses : « Le secret… pourquoi ? Français de papiers ou de souche… On voudrait savoir. » Henri Balussou semble, quant à lui, connaître la réponse, il commente : « Sachant que les agresseurs sont issus du quartier de la Monnaie à Romans, nul besoin de leur demander leur carte d’identité pour connaître leurs origines… » Le nom des agresseurs est un secret de polichinelle pour nos lecteurs, d'ailleurs, comme l'a souligné Georges Michel, le gouvernement sait très bien, si l'on en croit une révélation du Figaro… et Michon le fait bien remarquer : « Il y a longtemps que ce stratagème de complaisance pour ne pas dire de complicité ne fonctionne plus. Dès qu’il y a cachotterie sur les noms et profils, les Français savent exactement de qui il s’agit ! Par contre, s’il s’agit d’un gendarme, d’un militaire ou d’un policier, comme par hasard, le monde entier est au courant ! Cherchez l’erreur... »

Gare au silence qui précède la tempête ! En effet, le drame de Crépol réveille l’ire d’une certaine frange de France. Jean Kast l’a relevé dans son article « Crépol : selon l’influenceur Bassem, ça va tourner à la guerre civile ». Jill tend à apporter une nuance à cette funeste prophétie : « Il n’y aura pas de guerre civile ; les Français, les vrais j’entends, n’ont aucune raison de se battre entre eux… Mais il y aura une guerre avec les islamistes ; d’ailleurs, n’est elle pas déjà commencée ? » Pour Rexgurald, la situation, si douloureuse soit-elle, a le mérite d’ouvrir les yeux à ceux qui ne voient pas l’urgence : « Voilà qui devrait éclairer définitivement nos concitoyens ! »

5799 vues

26 novembre 2023 à 18:15

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

17 commentaires

  1. Nous saurons si nos concitoyens sont enfin « éclairés » aux plus prochaines élections, les européennes. C’est dans sept mois, bien trop loin, sauf si les meurtriers islamistes ressortent leurs couteaux. C’est que les Français sont oublieux. Nous en sommes à près de 400 morts depuis 2012 (Mohamed Merat), et on n’observe depuis cette date qu’une seule et unique manif authentiquement politique: celle de 80 jeunes à Romans le samedi 25 novembre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle a fait l’objet d’une prompte et sévère répression. On dit que la population est résiliente. Je trouve quant à moi qu’elle est plutôt pleutre, mais ça peut changer.

  2. Ce que l’on constate, c’est que
    1°/ cette attaque de prédateurs est similaire à celle commise en ISRAËL le 7 octobre (sauf, bien entendu, en nombre et en armement) et
    2°/ cela prouve que ces terroristes peuvent agir chez nous quand ils veulent et où ils veulent puisqu’ils ne rencontrent aucune résistance de la part de nos Forces de l’Ordre qui ont l’ordre de ne pas bouger. En revanche, quand il s’agit d’un mouvement organisé par les Gaulois, curieusement, c’est interdit ou alors nos Forces de l’Ordre interviennent si l’interdit n’est pas respecté. Devons-nous comprendre que ces peuplades exotiques ont tous les droits (surtout les pires) et plus de valeur que le peuple Gaulois ? Cela ne peut qu’attiser la colère des Français.

  3. Il ne reste pas beaucoup de temps à la macronie et à ses fonctionnaires pour rendre à La France sa Justice protectrice des Français. Des vrais, pas des profiteurs qui ne savent que leur cracher à la figure, « insulter »…i leurs mères et les lacérer de coups de couteaux de bouchers. Sinon cette abjection violente de l’immigration non contrôlée à l’égard de la France ne va pas tarder à tourner au drame.
    Les Forces de l’Ordre en ont marre de retrouver ces racailles en liberté et agressifs puisqu’ils restent impunis quoi qu’ils fassent .

  4. Lorsque dans les commentaires relatant des faits de société ( attaques au couteau par exemple) les commentateurs précisent toujours : « il est de nationalité française, ou bien c’est un jeune, ou bien il se nomme Mateo, ou alors ce sont des supporters anglais…) on devine alors leurs prénom à consonance « Nord africaine » et ça ne trompe personne, sauf ceux qui sont atteint d’idéologie perverse, suivez mon regard

  5. M’est avis que la Justice a intérêt à faire son travail, sinon clairement les citoyens s’organiseront autrement.

  6. Ne pas oublier que d’autres que Thomas sont hospitalisés, leur vie en sursis cause coups de couteau, dont on ne donne pas de nouvelles!
    Certains vont peut-être mourir…le saura-t-on??
    E

  7. .C’est un regrettable accident dont on ignore les circonstances eet les auteurs;voilà la bonne version

  8. Nos « élites » nous prennent pour des idiots (euphémisme), mais ça va finir dans la violence, d’ultradroite bien sur!

  9. On ne parle jamais de la responsabilité de ces parents quand il s’agit de ces jeunes des cités . Que font des gamins dans la rue à des heures pareilles , si loin de chez eux . Ne pas oublier qu’ils ne sont français que de papiers ils l’ont clairement exprimé lors de l’attaque :  » on est là pour planter des blancs  » , ils oublient que ce sont ces blancs qui paient bien souvent pour eux . Les parents doivent être punis et le seul moyen c’est de toucher aux aides et allocations qu’ils perçoivent . Si ces jeunes sont internés cet argent servira à les nourrir .

    1. Les parents ?les restos du cœur nous font chavirer de pitié pour ces mères seules qui forment le plus gros de leurs protégés sans jamais se demander comment elles peuvent arriver avec un nouveau bébé chaque année.
      Apparemment la polygamie rétribuée n’est pas dénoncée par nos féministes comme de la violence faite aux femmes .

      1. C’est pourquoi, je ne donne plus rien, restos du coeur, Emaüs etc…Moi qui étais si généreuse. Mais ça, c’était…avant.

    2. La plupart des « jeunes » interpelés sont majeurs, y compris l’assassin présumé de Thomas qui a 20 ans. Ces individus, Français « comme vous et moi » sont néanmoins, de par leurs origines, des « excusés de naissance ». Ils peuvent tout se permettre, y compris des assassinats en bande organisée, on leur trouvera toujours des excuses, des circonstances atténuantes, car ils sont des victimes pour nos dirigeants. Victimes des Croisades, de la colonisation, du racisme, de l’islamophobie, de l’extrême droite, de la discrimination, du chômage, de la pauvreté, de la misère sociale. Ce n’est pas de leur faute, ils ne sont pas responsables. Les responsables ? Mais évidemment ce sont les gens comme Thomas, trop Français, trop Blancs, trop Chrétiens, trop honnêtes, trop travailleurs, trop respectueux des lois. Oui, la pilule est dure à avaler et les Français commencent à s’étouffer.

    3. Je crais fort que des mesures de ce genre, n’aient pas beaucoup d’effet ils « dealeront » un peu plus, et le Qatar ou l’Iran, les indemniseront, comme ils le font pour le hamas. Une seule solution : la bonne…………………..

Les commentaires sont fermés.