Conflit israélo-palestinien : l’étrange absence d’Emmanuel Macron

MACRON

Où est donc Charlie ? C’est un jeu pour les petits, permettant de repérer un homme, lunettes rondes et tee-shirt rayé, dans la foule. Pour les grands, une autre question se pose : où est Macron ? La question mérite d’être posée, tant le silence élyséen demeure sur la question de ce énième conflit israélo-palestinien.

Certes, le service minimum macronien a été assuré. Coup de téléphone à Benyamin Netanyahou, sans oublier d’autres communications avec les principaux chefs d’État de la région. Mais rien de tangible ni de fracassant, si ce n’est cet appel, lancé hier, lors d’un séminaire franco-allemand tenu à Hambourg, avec son homologue le chancelier Olaf Scholz, visant à « ce qu'aucun autre acteur hostile à Israël ne cherche à tirer avantage de ces attaques ». L’Iran en ligne de mire, donc. C’est tout. C’est peu. On ne voit pas, on n'entend pas Macron.

L’Allemagne commence à en rabattre

Comme si la montée électorale de l’AfD, en passe de devenir la deuxième force politique d'Allemagne, ou du RN changeait la donne. Cité par Le Figaro du 9 octobre, Jacob Ross, chercheur à la Société allemande de politique étrangère (DGAP), estime que « l’époque où Berlin pouvait se permettre de manifester une certaine condescendance à l’égard du voisin français où le Rassemblement national a su s’imposer est terminée. Les deux pays sont aujourd’hui dans le même bateau. » Jacob Ross voit là un « moyen de ressouder l’unité franco-allemande autour de l’adversaire commun d’extrême droite, en vue des élections européennes ». Bref, pour l'Élysée, la percée électorale du populisme semble plus alarmante que celle, militaire, du Hamas palestinien.

Pourtant Macron, élu par les Français, semble de plus en plus occupé par... l'Europe. Le samedi 7 octobre, alors que les terroristes de Gaza frappaient Israël au cœur, Ursula von der Leyen était l’invitée d'honneur du campus de Renaissance, le parti présidentiel. Une invitation décalée, au moment justement où von der Leyen montre son impuissance dans le drame d'Israël. Et alors que les Français se détournent de l'institution européenne.

Où est la voix de la France ?

Mais Macron, c'est l'Europe, et l'Europe, c'est Macron. Ce que résume la députée RN Edwige Diaz : « En invitant la présidente de la Commission européenne au campus du parti Renaissance à Bordeaux, Emmanuel Macron fait un aveu : le bilan d’Ursula von der Leyen, c’est le sien ! »


Peut-être ce double bilan d'Emmanuel Macron est-il trop lourd à porter ? Peut-être son impuissance lui pèse-t-elle ? Marine Le Pen, invitée de Sonia Mabrouk sur Europe 1, ce mardi, a beau jeu d’affirmer, à propos de cet hypothétique « rôle » diplomatique de la France et de l’Europe : « La France n’est plus audible. Elle n’a plus d’aura, elle n’a plus de diplomatie. Elle s’est soumise à la diplomatie de l’Union européenne, qui est un canard sans tête ; voire même toxique sur un certain nombre de sujets. » Et de poursuivre : « Il faut que la France retrouve une voix particulière qui permette de rapprocher les points de vue les plus éloignés. »

Pour Marine Le Pen, le seul ennemi demeure le « fondamentalisme islamique » et non point tel ou autre peuple, ou telle ou telle religion. Le général de Gaulle sut incarner ce discours. François Mitterrand et Jacques Chirac aussi, en une moindre mesure. Mais depuis ?

Nicolas Gauthier
Nicolas Gauthier
Journaliste à BV, écrivain

Vos commentaires

57 commentaires

  1. Macron est un européiste convaincu , sinon nous serions sorti de cet accord européen sur l’énergie qui impacte les entreprises et le Français .Partout en Europe les partis souverainistes gagnent du terrain et c’est tant mieux . Ras le bol de cette UE de pseudo experts , comme Mme Van der Leyen , pas élue mais qui se prend pour la présidente de cette UE

  2. Macron sait que les pro-palestiniens ont voté pour lui en 2022 (comme en 2017), ce qui n’a jamais été le cas des pro-RN.

  3. Monsieur « en même temps » fait comme les autres politiciens de la comptabilité électorale et il a peur.
    Il y a dix fois plus (au moins) de musulmans dans la population française que de juifs , donc dix fois plus (au moins) d’électeurs musulmans . Et enfin la peur , les musulmans pratiquent le terrorisme les juifs ne le pratiquent pas .
    Plus de 250 morts et de 800 blessés dans des attentats islamistes depuis janvier 2015 en France .

  4. Macron l’emberlificoteur à les deux pieds pris dans ses constantes et irréalistes contradictions.
    J’espère que nombre de français pro LREM-Renaissance découvriront enfin la vraie nature de celui qu’ils nomment Jupiter !
    Peut-être que cette guerre sera le reflex à renverser la fake et woke statue de son piédestal, pour le grand bien de la France ?

  5. Observons comment si promptement l’on accuse les Russes de « crimes de guerre » lorsqu’ils s’attaquent aux infrastructures énergétiques de l’Ukraine (les centrales de Zaporijjia par exemple) qui pourraient menacer les populations civiles; et comment l’on se tait lorsque les militaires israéliens pérorent très martialement qu’à Gaza « l’eau est coupée, l’électricité est coupée, le territoire est sous blocus total » et qu’on a ici aucun commentaire à faire. Pas la moindre petite « condamnation » du bout des lèvres. Pourquoi? Parce que nous sommes dans les langes des Américains, parce que notre diplomatie, notre indépendance intellectuelle, nos opinions propres et tranchées n’existent plus. Voilà Macron, qui a bien abaissé la France. Quant à l’UE, n’en parlons pas.

  6. Il attend les éléments de langage de ses diplomates. Mais comme ce sont maintenant des amateurs, ils ont du mal à être cohérents.

  7. Ce n’est pas si étrange que cela, Macron est complètement « démonétisé » sur tous les plans, tant en interne qu’à l’international. Le mieux c’est qu’il en dise le moins possible, (ça lui évitera de dire une bêtise) euphémisme et dans quelques cas, pas trop médiatisés, prendre un air compatissant pour on ne sait pas trop pour qui……… Une catastrophe pour la France et sa diplomatie, donc son rayonnement et sa place dans le monde.

  8. « Nous sommes en guerre », mondialisée effectivement. Le « front » s’est dramatiquement élargi. Les acteurs « français » cités ici semblent n’être que des ombres balinaises, qui n’ont jamais protesté sur le déversement de fonds à l’islamisme par l' »UE » (ils y restent et croient cette scène encore « légitime »). Après l’Ukraine, les gazoducs de Nord-Stream, le gel des réserves monétaires russes, le piège tendu contre l’Arménie, les crimes de guerre et contre l’Humanité contre Israël… Au fait, qui est vraiment derrière le « Hamas » ? Une suggestion : déposer un projet ou une proposition de loi à l’AN et au Sénat, pour savoir qui est « pour » confirmer le caractère terroriste du HAMAS. Ceux qui ne la voteraient pas, pourraient alors voir leur « immunité parlementaire » relevée, comme pour les signataires du pacte germano soviétique de 1939… Simple suggestion d’historien à Madame Borne.

  9. Disons que Macron ne veut pas faire de peine à ses amis quatari et saoudiens en prenant des positions trop tranchées, et en plus il ménage ses commanditaires qui veulent de l’immigration pour une main d’oeuvre à bas prix, c’est dur d’avoir de l’honneur.

  10. Ne croyez-vous pas que par solidarité envers Israël et son peuple martyrisé, ainsi que pour montrer à certains pays du proche et moyen orient, notre détermination, les pays du littoral méditerranéen (Italie, France, Espagne) auraient dû, au même titre que la lointaine Amérique, déployer des forces navales devant la Bande de Gaza ? Au lieu de cela le résident de la République continue à pavoiser un peu partout en Europe en faisant le beau comme un caniche de cirque, notamment devant le Chancelier Allemand et « la cheffe » de l’Europe Von der Leyen. C’est triste à pleurer !

  11. Macron peaufine son prochain job … du moins c’est ce qu’il espère. Espérons que les électeurs européens du prochain mois de juin en décideront autrement.

  12. Macron…La pénitence de la France…Si ce type avait, ne serait-ce qu’une once de morale, de sens de l’honneur, il dissoudrait immédiatement l’Assemblée Nationale pour écarter ces immondes LFI dont les leaders devraient être poursuivit en justice pour apologie du terrorisme, apologie des crimes les plus abjects…Pour ma part, ce n’est pas moi qui le dit c’est Enrico sur l’antenne de Cnews, LFI, il faut les dégommer…

  13. Etrange? La France et le respect qu’elle imposait ont disparu il y a longtemps. Ce qui s’illustre par une anecdote qui se disait déjà (source diplomatique) lors des sommets du G (7, 20, je ne sais plus), du temps de Merkel et Hollande: « quand Mme Merkel parle, silence, tout le monde écoute; quand Hollande parle, les conversations particulières continuent comme si de rien n’était ». Pareil avec Macron; là on n’intéresse plus du tout.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois