Complément d’enquête sur Bardella : Julien Odoul dénonce des « manipulations »

photo-output (1)

Le député RN de l'Yonne, Julien Odoul, porte-parole du mouvement, réagit à l'émission diffusée hier soir par France 2, Complément d'enquête, qu'il juge à charge contre le président du parti, Jordan Bardella.

Le jeune élu voit dans cette émission une attaque frontale et une forme d'hostilité contre « la personnalité politique préférée des Français », accusant les « journalistes militants » du service public d'avoir manipulé les faits, sans aucune preuve. « Ce sont des accusations sans fondements, par ailleurs l'un des protagonistes du reportage n'est qu'un opposant aigri, de plus il s'est rétracté. » Une plainte aurait été déposée contre France 2, selon Julien Odoul, par le Rassemblement national.

Jordan Florentin. Qu’avez-vous pensé du reportage consacré à Jordan Bardella dans Complément d’enquête ?

Julien Odoul. J’ai pensé à tous les Français qui, chaque année, financent l’audiovisuel public et le service public avec leurs impôts. Un tel niveau de bassesse, de manipulation, de désinformation, de fake news, et surtout un tel niveau d’acharnement politique contre le premier parti d’opposition qu’est le Rassemblement National, fait pitié. Ces journalistes qui sont des militants et ont fait appel à des opposants politiques pour critiquer le Rassemblement National, sans vérifier la moindre source et la moindre information, balancent tout et n’importe quoi. Cette émission ne reposait sur rien de tangible, rien de pertinent, c’était juste un tract de campagne du parti Renaissance, diffusé malheureusement par le service public.

J.F. Y voyez-vous une attaque frontale contre Jordan Bardella à l’aube de sa campagne pour les élections européennes ?

J.O. Oui, un certain système d’aujourd’hui est ulcéré par l’ascension de Jordan Bardella, par les sondages extrêmement flatteurs, par les perspectives de triomphe aux élections européennes. Ils sont dans une hostilité débridée et font feu de tout bois. On voit bien les manipulations diffusées lors de cette émission. Marine Le Pen l’a justement dit lors de l’interview, il s’agit du procès de Jordan Bardella, et non du portrait, fait part une petite caste journalistique qui a fait du combat contre le RN son obsession.

J.F. Des accusations graves ont été portées lors de ce reportage. Le Rassemblement National compte-t-il poursuivre France 2 ?

J.O. Oui, ce sont des accusations graves sans aucun fondement. J’observe que l’un des protagonistes, un opposant aigri appartenant au parti de Monsieur Philippot, s’est rétracté et a reconnu que ses propos avaient été manipulés et instrumentalisés par « Complément d’enquête ». Il y a un vrai problème de déontologie et de calendrier. En effet, cette émission devait être diffusée l’an dernier. Elle a été plusieurs fois repoussée, et elle est diffusée, comme par hasard, au début de la campagne officielle des élections européennes pour discréditer et salir notre liste. C’est très grave de porter des accusations de ce type, et cela ne doit pas rester sans conséquence.

J.F. Dans le reportage, les journalistes présentent une certaine rivalité, une bataille entre Marine Le Pen et Jordan Bardella. Qu’en est-il ?

J.O. La seule bataille que mènent Jordan Bardella et Marine Le Pen, c’est la bataille pour la France, pour le sauvetage de notre peuple, pour la préservation de notre identité, pour défendre les Français. C’est la seule bataille qu’ils mènent avec passion et acharnement. Tout le reste n’est que commentaire dérisoire. Nos adversaires rêveraient que nos deux ténors se déchirent, ce n’est pas le cas, et cela n’arrivera pas car ils sont animés par une même ambition, une même conviction, et un même projet politique. Au RN, nous avons la chance d’avoir deux personnalités qui sont parmi les préférées des Français, et sont éminemment reconnues. Ce sont des leaders, chacun dans leur domaine. Ils parlent à des millions de Français, c’est une force. Chez les autres, ils ont du mal à trouver un ténor, nous en avons deux. Ils avancent ensemble. Ce tandem est un ticket gagnant pour la France, et nous comptons bien le porter au pouvoir en 2027.

 

Jordan Florentin
Jordan Florentin
Journaliste à BV

Vos commentaires

41 commentaires

  1. Je ne doute pas de manipulations. Idem avec les autres Compléments d’enquêtes ( service public parait-il ). La Chef de la Maison ( ernotte ) a décrit elle-même sa propre feuille de route lors de sa nomination, et ensuite… La manip’ est un peu partout de toute façon ( PapNiaye et l’école alsacienne, quelques vaguelettes ; Mme Oudéa-Castéra : un ouragan dans un verre à moutarde , initié par Médiapart et Libé etc ). Donc… les sources de véritables infos se font très rares et il faut être vigilant ( ne doutez pas de nouvelles manipulations, naturellement ).

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois