Pour la première fois, ce 10 octobre, Matignon a dévoilé de manière explicite le détail des sommes versées aux anciens présidents de la République pour leurs moyens matériels et humains. Le document officiel vient en réponse à une question écrite de la députée socialiste Christine Pirès-Beaune, datée du 4 juillet 2023. Il se penche sur le coût de deux Présidents : Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Une belle retraite

Les dépenses liées aux anciens Présidents sont aujourd'hui encadrées par le décret n° 2016-1302 du 4 octobre 2016, qui prévoit la mise à disposition de sept collaborateurs, dont le chiffre est réduit à trois lorsque cinq années sont écoulées après la cessation de leurs fonctions. L'ancien Président bénéficie également de locaux meublés et équipés dont les frais sont pris en charge par l'État. Les frais de réception et de déplacement sont également pris en charge lorsqu'ils s'agit d'activités liées à leur fonction d'ancien chef de l'État. Enfin, ils bénéficient d'un véhicule et de conducteurs. Un processus qui permet à nos anciens dirigeants de profiter d'une belle retraite aux frais de la nation.

Si l'on compare les chiffres dévoilés pour l'année 2022 avec ceux des années précédentes, la tendance semble être toutefois à la sobriété. Une « sobriété » confortable, bien sûr, mais qui témoigne d'un certain effort de l'État pour réduire les faramineuses dépenses que l'on pouvait recenser autrefois. Mais si l'on calcule, de manière quelque peu approximative, ce qu'auront coûté Nicolas Sarkozy et François Hollande en 2022, la somme s'élève tout de même à trois millions d'euros chacun. Les moyens matériels pèsent ainsi pour 196.981 € pour le premier, quand le second aura coûté 221.074 €. S'ajoute la rémunération des collaborateurs des deux anciens Présidents, sachant que François Hollande, au premier trimestre 2022, en employait deux fois plus que Nicolas Sarkozy.

Coûteux VGE

La somme est considérable, mais elle semble, toutefois, dans la moyenne de ce qui s'est fait auparavant. Si l'on peut reconnaître à Jacques Chirac une certaine modération, avec un budget de 2,4 millions d'euros en un an, on ne peut que s'étonner de la facture particulièrement salée rendue par Valéry Giscard d'Estaing. Avec ses 3,9 millions d'euros de dépenses annuelles, VGE s'est en effet distingué comme le Président le plus coûteux de la Ve République.

Nicolas Sarkozy et François Hollande se situent donc dans la fourchette moyenne des dépenses recensées jusque-là. Après la polémique soulevée par le fameux dîner à Versailles organisé par Emmanuel Macron pour le roi Charles III, les anciens Présidents ont intérêt à ne pas faire trop parler d'eux et de leurs fastes.

7544 vues

13 octobre 2023 à 19:09

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

48 commentaires

  1. Et quelle est la fourchette des revenus des retraités qui ont travaillé toute leur vie? Tout le monde ne peut pas avoir été président ou…immigré.

    1. Pas vraiment sur le plan purement comptable, nous payons les retraites de 2 anciens présidents et le salaire d´un président en exercice.
      En monarchie nous n´aurions que la liste civile d´un seul monarque.

  2. Dans un souci de réalisme et de sobriété dans la gestion financière de notre pays surendetté…le décret 2016-1302 du 4 octobre 2016 ne mériterait il pas d’être ‘revu et corrigé’ (càd « abrogé » et éventuellement « remplacé par  » ) ???? A QUOI SERT LE LEGISLATEUR ???

  3. En plus dû montant faramineux de leur retraite nous continuons à payer les séquelles de leur calamiteux quinquennat

  4. Pourquoi entretenir à grand prix des anciens Présidents ou ministres ?
    Ils sont redevenus des citoyens comme tout le monde donc ils ne doivent plus être entretenus sur nos impôts et travailler ! comme en Allemagne !

  5. En ces temps de misère et de pauvreté pour un grand nombre de français, ces hommes devraient avoir honte de profiter de ces prébendes. Que je sache ils bénéficie déja de retraites confortables annexes.Et quand on fait le bilan de leur mandature il n’y a pas de quoi pavoiser.

  6. On se croirait encore au temps de la royauté. Ils ne devraient bénéficier que de leur retraite ultra confortable !

  7. Je me demande bien pourquoi nous avons encore un président, des ministres (42 je crois), des conseillers, des conseillers des conseillers, des secrétaires et des secrétaires des secrétaires, plus tout le reste alors que ceux qui gouvernent sont les ong et les cabinets de conseil américains comme McKinsey l’incontournable

    Vous imaginez les économies si on virait toute cette bande de pique assiette ?

    J’en rêve !!

  8. Et alors ? Les français acceptent tout de nos élites, pourquoi se priver. Ils manifesteront leurs mécontentements quand il n’y aura pas de retransmission du match de foot.

  9. Christine Pirès-Beaune ferait mieux de se poser des question sur la moralité de son adhésion à la Nupes. l’islamo-gauchisme de Mélenchon fait de sa participation à la Nupes un soutient implicite à l’apologie du terrorisme.
    Cela pèse très lourd dans la balance en comparaison du coût de nos anciens présidents de la République pour le contribuable français.

  10. Vous avez aimé Hollande (69 ans) et Sarkozy (68 ans), alors vous allez adorer Macron (45 ans), qui bon an mal an devrait vivre encore 40 ans…

  11. Je n’´ai jamais vraiment compris pourquoi le 14 juillet fut désigné fête nationale il lut était me semble t’il plus juste de retenir celle du 4 août 1789 : abolition des privilèges et droits féodaux ou peut-être que depuis la révolution les privilèges de certains n’ont-ils jamais étés abolis

Les commentaires sont fermés.