[Chronique] Crise démographique, l’Union européenne a la solution : l’immigration, bien sûr !

migrants

Le Vieux Continent devient un continent de vieux. Il est évidemment souhaitable que la population européenne voie son espérance de vie s’allonger, mais il est nécessaire que la relève démographique soit assurée. Sans elle tout notre équilibre social et économique bascule et c’est l’existence même de la nation, de sa culture, de la civilisation à laquelle elle appartient qui est en danger. Dans l’Histoire, la démographie est la reine des batailles. Nous n’avons d’avenir que nos enfants.

Dans presque tous les pays de l’Union européenne, le solde naturel est négatif (Bilan démographique INSEE 16/01/2024). Seuls échappent à cette situation Chypre (+3,2), la France (de peu, +0,8), l’Irlande (+4,4), le Luxembourg (+3,3), Malte (+0,1) et la Suède (+1). L’INSEE indique que « le solde naturel, négatif depuis 2012, est plus que compensé par le solde migratoire, positif dans la plupart des pays ».

Démographie : la « crise cachée » de l’Europe

En France, le taux de fécondité, longtemps proche du seuil de remplacement des générations (2,05 enfants par femme), est tombé à 1,68, notamment à cause de la destruction de la politique familiale française voulue par Hollande. Universelle, liée à l’enfant et non aux revenus des familles, et mêlant aides directes, fiscalité favorable, systèmes de garde des enfants robustes et permanence dans le temps, elle avait fait preuve de son efficacité. Pour la gauche française et les néo-féministes, c’était sans doute insupportable.
La situation démographique de l’Union européenne est depuis des années la « crise cachée » de l’Europe. Il convenait de n’en point parler pour ne pas heurter le malthusianisme dominant porté par les Verts et les libéraux et éviter la confrontation avec les néo-féministes pour lesquelles la maternité est « une inégalité fondamentale » entre les femmes et les hommes. Au demeurant, la Commission européenne avait banni de son vocabulaire le mot « famille » pour lui substituer la formule « solidarité intergénérationnelle », pleine d’affectivité et de romantisme !

Par trois fois, le Comité économique et social européen a lancé l’alerte sur la crise démographique et les moyens d’y remédier, notamment par des politiques familiales fortes (avis exploratoires de 2007 – la famille et l’évolution démographique, 2011 – politique familiale et changement démographique, 2020 – l’Union européenne doit lutter contre son dépeuplement grâces à des politiques ambitieuses en faveur de la famille et de l’emploi, rapporteur Stéphane Buffetaut). En vain. Car la Commission a trouvé la pierre philosophale : l’immigration. Position largement partagée par les groupes dominants du Parlement européen, Verts, socialistes, libéraux et Parti populaire européen (auquel est affilié LR), et depuis longtemps. Ainsi, à Bucarest en octobre 2012, ce parti avait affirmé « la nécessité d’intégrer plus efficacement et plus rapidement dans la société un grand nombre d’immigrants » (programme de base du PPE, point 004, 17 octobre 2012).

Pacte sur la migration et l'asile : dans la logique de l'UE !

En pratique, « le Pacte sur la migration et l’asile » adopté le 10 avril dernier par le Parlement européen s’inscrit dans cette logique. Il ne s’agit pas d’arrêter, de limiter voire de choisir les flux migratoires mais de les organiser et répartir les migrants au sein de l’UE ou de faire payer les États qui ne souhaiteraient pas accueillir des migrants (20.000 euros par migrant). Même la procédure de filtrage prévue est un écran de fumée, dans la mesure où l’on sait que les retours au pays d’origine sont très rarement effectifs. Le groupe ID a donc eu raison de s’y opposer, hormis les points concernant l’amélioration des échanges et d’information (règlement Eurodac, notamment).
En fait ce pacte s’inscrit totalement dans la logique du Pacte de Marrakech qui compte « faciliter les migrations sûres ordonnées et régulières » (art. 11), non pas tant pour des raisons humanitaires mais parce qu’« à l’heure de la mondialisation, elles sont facteurs de prospérité » (art 8). Il est permis de s’interroger sur le fondement concret de cette affirmation, alors que le même article reconnaît que les migrations ont « indéniablement des répercussions différentes et parfois imprévisibles sur nos pays ». Ce qui impliquerait au minimum un peu de prudence.

Mais le plus surprenant en cette affaire est que nul ne semble se poser la question de savoir s’il serait possible de s’attaquer aux causes de cette immigration. Personne ne se détache volontiers de son milieu de vie, de ses liens affectifs, de sa culture d’un cœur léger. Le continent africain regorge de richesses naturelles et sans doute ses habitants aimeraient y trouver leur destin et leur avenir. L’oligarchie mondialisée, cynique, blasée et intéressée, ne semble guère s’en soucier. Et si la vraie générosité se trouvait ailleurs que chez les professionnels des bons sentiments ?

Stéphane Buffetaut
Stéphane Buffetaut
Chroniqueur à BV, élu de Vendée, ancien député européen

Vos commentaires

34 commentaires

  1. Qu’on le veuille ou non, la genèse de l’immigration de masse vers l’Europe est le déficit démographique: la dernière génération a avoir renouvelé les décès est celle de 1974 (pour la France). La nature ayant horreur du vide… Le cynisme du grand patronat et la volonté plus ou moins affichée d’une certaine bien-pensance fait le reste…

  2. Ou un migrant n’a aucune compétence professionnelle ; il va grossir les effectifs des chômeurs assistés sous différentes formes, voire tomber dans la délinquance . Nous n’avons pas besoin de lui ni de sa progéniture ( souvent nombreuse ) qu’il ne pourra pas élever .
    Ou il dispose de capacités réelles (garanties par contrôle ) alors il se doit de rester dans son pays où il sera utile au développement .A nous de former les personnes dont nous avons besoin .
    Or ils viennent chercher ici la vie civile qu’ils sont incapables de mettre en vigueur chez eux .

  3. Qui fait encore des enfants en France? Les femmes issues de l’immigration, d’une certaine religion d’amour, donc qui participent au grand remplacement. La France sera toujours la France, mais islamique ( RFI ). Les églises vieillissent et tombent en ruine. Par contre, les mosquées poussent comme des champignons, certaines grandes comme des cathédrales.
    Mais les Français ne voient toujours rien venir. Nous serons un pays comme la Syrie ou les chrétiens sont sous la protection de l’état, la protection de Bachar. Celui-ci est peut-être un dictateur, mais les chrétiens le soutiennent pour cela.

  4. Crise démographique : les Françaises ne font plus d’enfants, elles font des chiens. Lorsque j’en croise une sur la plage, dont le chien m’importune, je lui demande si elle l’a eu par les « voies naturelles ». Ca ne leur plait pas toujours……

  5. Cette photo évoque le déplacement d’un navire de croisière en construction qui va en bassin d’à coté, pour terminer son armement. Sauf qu’à l’interieur ce ne sont pas des ouvriers, mais déjà des passagers qui attendent leurs repas.

  6. Hollande , Macron, aucune politique pour la famille ! Mais quand va t on comprendre , qu’une politique en faveur de la famille peut permettre de combattre ce Fléau . Car c’est un Fléau , sans enfants pas deavenir ! alors à quand des avantages , fiscaux ? des prêts à taux Zéro , les solutions existent , encore faut il avoir le courage de les mettre en oeuvre . Non , l’immigration n’est pas la solution , il suffit de voir les derniers faits divers , si nombreux que ce ne sont plus des faits divers , mais bien un changement de culture !

  7. BRAVO pour ce langage de vérité et de générosité qui met l’accent sur les besoins respectifs des pays à qui on impose des immigrants non assimilables et des pays de départ de ces populations malheureuses de quitter leur environnement naturel (géographique et culturel ) !!!!
    La véritable solidarité humaine réclame de renverser la vapeur..

  8. Réponse à Jean de Entramure

    Cela n’est pas précisé parce que cela est un mensonge. ID a voté 2 textes sur les 10 du pacte et ECR 3 sur 10.
    Voilà la vérité cher monsieur

  9.  » Le continent africain regorge de richesses naturelles et sans doute ses habitants aimeraient y trouver leur destin et leur avenir. » Sa richesse principale, développée pendant des siècles, c’est sa main d’œuvre. Il est significatif que les esclavagistes américains, au lieu d’employer des américains natifs, aient fait venir à grands frais des cargaisons entières d’esclaves africains. C’est donc qu’ils y trouvaient leur bénéfice. Autant que les actuels passeurs de « migrants », renouant avec délices avec ce bon vieil esclavagisme.

    • ” Le continent africain regorge de richesses naturelles et sans doute ses habitants aimeraient y trouver leur destin et leur avenir.” Sauf que pour ça, il faut être autre chose qu’un danseur de Tam-tam. Ils avaient des formateurs qui leurs auraient permis çà. (vous savez, ceux qui faisaient « suer le burnous »). Mais les bons métropolitains en ont jugé autrement en les aidant à mettre à la porte tous ces « tortionnaires »

  10. Le 9 juin c’est la Liberté : 1) on vire Ursula ; 2) Macron, avec moins de 20 %, sera est obligé de dissoudre après motion de censure (puis démissionner) ; soit affrontera : gilets jaunes + bonnets jaunes + grève générale + fiasco olympique + banlieues (puis démissionner)

  11. Il en est de la politique de natalité comme de celle de la désindustrialisation: Compter sur les autres, Afrique et Chine, pour remplacer rapidement et à bas cout ce qui pourrait etre produit chez nous! Puis on réalise, tardivement, en dépit de milliers » d’experts » en tout genre, les difficultés que cela engendre. Nos politiciens ont tous le meme défaut: Aucune vision à long terme pour le pays puisque interessés seulement par la durée d’un mandat électoral…

  12. Un fermier qui fait de l’élevage envoie à l’abattoir une très grande majorité de mâles et garde les femelles pour continuer à reproduire. L’Afrique fait de même. Les mâles envahissent l’Europe et retournent tous les 2 ans engrosser leurss femmes tant qu’elles sont en âge de procréer. Et on nous dit qu’on lutte contre le dépeuplement de l’Europe mais ce n’est que du pillage déguisé.

  13. Selon nos politicards « l’immigration est un enrichissement ». Sachant que la France est un pays d’immigration record, comment expliquent-ils donc le déficit budgétaire abyssal de la France ? Sont-ils aveugles, incapables de compter, confus mentalement ou tout simplement de mauvaise foi ? Ce qui est certain, c’est qu’ils sont irresponsables et traitres à la France qui les nourrit grassement.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois