30 septembre 2022, 6 h 45, crachin sur le Nord-Béarn. Collégiens et lycéens du « là-bas » périphérique patientent sous l’auvent des arrêts de bus. Sous les lampadaires blafards, la pluie froide continue de tomber. À Serres-Castet, les pianotent sur leur mobile, à la pêche des dernières infos. Après deux semaines de « mouvement social » qui a perturbé les trafics, le bus numéro 6 du réseau IDELIS est en retard ! Encore un coup de la luttant contre les cadences infernales ?

Non, le prince va venir ! Déviation des lignes ! Sous les auvents, les sont perplexes. Que faire, ouèche ? Les parents, énervés, lassés, font ronfler les moteurs. Les essuie-glaces balaient frénétiquement les pare-brise embués. Changement de programme : on conduit les enfants au lycée…

À 7 h 35, boulevard Alsace-Lorraine, la ville est en état de siège. Sur les ronds-points, les fourgons blancs de stationnent. Les rues adjacentes sont bloquées ; barrières, flics au calot sombre, partout ! Ils vont par deux ou trois et s’effacent sous les balcons pour se protéger un peu de la pluie fine qui s’insinue partout, elle aussi. Filtrage, contrôles. Ah ! Une jeune fille, cheveux longs mouillés, légèrement pâle, à vélo, veut aller au centre-ville : on lui demande d’ouvrir son sac. On ne sait jamais…

Stationnement et circulation interdits dans tout le périmètre des Halles jusqu’en début d’après-midi. Public trié sur le volet. Et pour les autres, circulez, rien à voir ! Rien à voir ? Mais si : le Président inaugure ce jour un « centre culturel ». Temps estimé de la visite : une heure, après pose sur le tarmac d’Uzein. C’est qu’on ne lésine pas, en province, lorsque le prince vient. Argent magique des Français, que tu nous fais rêver !

Le centre culturel du « Foirail », qui rassemble désormais une salle de spectacle et un cinéma « d'art et d'essai » déplacé, a été financé par le plan « Action cœur de Ville » qui vise, dit-on chez les sachants du sérail, à redynamiser le centre des villes moyennes. Interrogé en janvier sur le coût de la création de ce Foirail à bobos, François Bayrou avait avancé le chiffre de 15 millions d'euros. Beaucoup d’habitants sont perplexes sur ces projets versaillais à leur porte.

Mais peu importe. Le prince vient pour embrasser le courtisan du baiser de paix. Il se fera plaisir. N’est-ce pas ce qui compte ?

D.945, route de Sault-de-Navailles, 8 h 5. Circulation fluide vers le nord, loin de la ville cadenassée. Il ne pleut plus. De gros nuages couvrent tout l’horizon. Deux hélicoptères Tigre viennent de décoller. La patrouille monte lentement dans la grisaille. L’avion présidentiel est en approche, dit-on à la radio…

Vive l’autocratie à la française !

7312 vues

1 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

33 commentaires

  1. En autorisant la vente de la branche d’Alsthom qui fabriquait les turbines nucléaires à General Electric , Macron s’est rendu coupable de forfaiture. Maintenant, si la France souhaite lancer un nouveau sous-marin nucléaire, elle est obligée de demander à General Electric, i.e. aux USA. C’est de la trahison pur et simple. Normalement, cela devrait finir coller à un mur et 12 balles dans la peau.

  2. Je pense qu’il doit se sentir très menacé pour déployer un tel renfort de police. Il n’est pas très courageux ce petit homme qui se prend pour un grand.

  3. Il s’la joue « grave » comme disent les d’jeunes…… Comme s’il n’avait rien de plus urgent à résoudre en priorité dans ce pauvre pays où PREDATEURS et BOUFFONS sont devenus ROIS ?

  4. Une question me tracasse cependant: le président a-t-il mis des baskets pour faire « plus peuple »?

  5. Un moulin à vent qui visite une girouette…cela reste en famille ! C’est très cher pour le con-tribuable tout de même, non ?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter