Après son audition, ce mardi 3 mars, par la commission d’enquête parlementaire sur la fraude aux prestations sociales, le magistrat Charles Parts revient sur son enquête au micro de Boulevard Voltaire.

Il apporte des précisions sur cette immense fraude qui s’élève à des centaines de millions d’euros, en raison du surnombre d’étrangers immatriculés dont on ne peut contrôler l’existence réelle. Il estime qu’« à l’heure où on réforme les retraites, on devrait prendre l’argent dans la poche des voleurs plutôt que dans celle des contribuables français ».

6 mars 2020

À lire aussi

Charles Prats : « Les millions de fantômes du système de protection sociale représentent 50 milliards d’euros ! »

On apprend aujourd’hui que la dette de la Sécurité sociale sera vertigineuse : estim…