Céline Dion en ouverture des JO de Paris ? C’est déjà mieux qu’Aya Nakamura !

Capture d'écran
Capture d'écran

La rumeur enfle. Selon certains, Céline Dion pourrait se produire lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024, le 26 juillet prochain. « Elle sera probablement sur la scène […] Ça s’annonce comme une grande et bonne nouvelle », affirmait ainsi Fabien Lecœuvre, mercredi 5 juin, sur CNews.

Le grand « spécialiste de la chanson française » ne s’avancerait-il pas un peu ? Si la diva québécoise multiplie, en effet, les apparitions publiques depuis quelques semaines, elle ne s’est plus produite en direct depuis 2020. Tous ses concerts ont été annulés depuis, en raison du trouble neurologique rare qui l’atteint et qui, selon ses propres termes, « [l]’empêche d’utiliser [s]es cordes vocales pour chanter comme [elle] le souhaiterait ». Sa participation, le mois prochain, à un événement planétaire reste donc hautement hypothétique.

La naissance d’une rumeur

La folle rumeur est partie d’une interview accordée en avril dernier par Céline au magazine Vogue. « Mon but est de revoir la tour Eiffel ! », y déclarait-elle, bien décidée à mener le combat contre la maladie. Mais cette petite phrase, lancée comme un pied de nez à l’adversité, a été prise au premier degré par certains journalistes. Il ne leur en a pas fallu plus pour en déduire qu’une prestation en ouverture des JO était dans les tuyaux !

Dans son numéro du 5 juin 2024, Le Canard enchaîné a remis une pièce dans la machine. Le palmipède y confirme que Céline Dion serait fortement pressentie pour chanter lors de la cérémonie d’ouverture des JO 2024 en échange d’une somme rondelette. « Le Président vient de piquer dans la caisse pour s’offrir la présence de deux stars à la cérémonie d’ouverture », y est-il écrit. Selon un document de « reporting budgétaire » confidentiel que l’hebdo satirique s’est procuré, la facture à régler par le contribuable s’élèverait à 2,7 millions d’euros.

Un montant indécent ?

Depuis la publication de ce papier, de nombreuses voix s’élèvent dans les médias pour dénoncer une telle dépense. Cette dernière passe mal dans un contexte d’inflation galopante et de fins de mois toujours plus difficiles pour tant de nos compatriotes. Reste que la somme évoquée, aussi élevée soit-elle pour une prestation musicale de quelques minutes à peine, ne représente qu’une goutte d’eau dans le budget des Jeux olympiques. Selon Le Figaro, la facture totale des Jeux approche les 9 milliards d'euros, dont 3 à 5 milliards d'argent public. Rappelons, aussi, que le projet de rendre la Seine baignable – afin qu’Anne Hidalgo puisse y barboter comme promis – coûte, à lui seul, 1,4 milliard d'euros. Nous ne sommes donc plus à 2 millions près.

Quitte à organiser les Jeux olympiques, autant le faire avec panache et accueillir une star à la hauteur de l’événement. Il faut savoir ce que l’on veut : Céline Dion ou Aya Nakamura ? Entre les deux, notre cœur ne balance pas. La chanteuse aux 250 millions d’albums vendus coche toutes les cases. Elle est populaire dans le monde entier, elle a déjà l’expérience de ce genre de cérémonies, elle entretient depuis toujours une relation d’amour avec Paris, elle traverse actuellement une épreuve qui redouble encore l’empathie générale à son égard. Sans oublier qu’elle chante dans un français impeccable. On ne peut pas en dire autant de tout le monde.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

26 commentaires

  1. Je penes que dchoisir une chorale de jeunes en France serait le plus bel hommage pour notre pays à travers le monde entier et surtout beaucoup plus économique. Je sai en France on est riche

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois