Encore un dictionnaire, vous allez dire ! On en a déjà tout plein les rayons dans le couloir… C’est vrai, mais on a trouvé que Le Dictionnaire des populismes tombait vraiment à point, au moment où, semble-t-il, Boris Johnson s’apprête à passer un « Happy Christmas » (titre d’une chanson de John Lennon, rappelons-le) au 10 Downing Street.

Le populisme ! Ils font généralement la moue en prononçant ce vilain mot. Un mot réputé indigeste, comme des huîtres qu’auraient fait Cancale-Paris à pied. Indigeste, en tout cas, ce dictionnaire ne l’est pas. Roboratif, certes, dans le meilleur sens du terme, mais pas indigeste. 260 notices, une centaine de contributeurs de plusieurs pays sous la direction de Christophe Boutin, Olivier Dard et Frédéric Rouvillois, pour tout nous dire sur non pas le mais les populismes.

À lire aussi

Les micro-trottoirs de Boulevard Voltaire : « Deux poids deux mesures, pas de défilé du 14 Juillet mais des troubles à l’ordre public… »

Pas de défilé traditionnel sur les Champs-Élysées, cette année, à cause du Covid-19 alors …