a le plaisir de vous offrir un nouveau rendez-vous hebdomadaire : BV'AIR-La revue du réel. Ce tour d'horizon sera présenté par notre journaliste Jordan Florentin qui a rejoint la rédaction à la rentrée.

Cette semaine : tout sur le 49-3, sur le procès de face à SOS avec le témoignage de Thaïs d'Escufon, Nathalie Arthaud dans la rue et, bien sûr, le Ballon d'or de Karim Benzema.

8719 vues

22 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

11 commentaires

  1. C’est bien, après nous avoir indiqué ce qu’il fallait penser, on nous dit ce dont il faut être fière … Et pourquoi ne pas être fiers de « Génération identitaire », gardien pacifique de nos frontières, contre l’invasion étrangère ?

  2. À propos du ballon d’or de Benzema, je ne me sens pas fier de ce joueur qui refuse de chanter la marseillaise et qui, comme il le dit lui-même, se sent plus algérien que français…

  3. Sur le 49/3 les  »dépités » LR annoncent ne pas voter le budget …normal car on les a considéré ( le gouvernement ) comme quantité négligeable en particulier sur leur volonté d’arrêter le scandale des retraités centenaires algériens …Par contre pas question de voter la motion de censure??…. Une logique à la sauce d’un parti moribond qui a voulu garder les postes de députés car nombreux en cas d’élections nouvelles seraient restés au tapis …Bravo l’amour du pays !

  4. Quand j’étais un jeune Officier de Marine, dans les années 1960, mes instructions étaient que toute personne recueillie en mer devait être ramenée à son port de départ ou dans son pays d’origine !

  5. C’ est tout de même inadmissible que le procureur ait cru les mensonges des associations pro -migrants face à l’ action pacifique de quelques jeunes défendant l’ identité française!,
    J’ espère que le juge requis en appel sera impartial c’ est ,en principe ,la qualité première d’ une justice qui défend la justice!

  6. Merci Jordan, un bémol : la lecture est difficile car la tonalité est très basse, dû sans doute à l’endroit où vous enregistrez ..

  7. Les effets de cette justice politique se perpétuent depuis trop longtemps et la révélation du scandaleux « mur des cons » n’y a rien changé.

    1. Nous voyons de plus en plus de différences entre les jugements suivant les justiciables. Mesdames et Messieurs les juges, si vous êtes menacés, faites-le savoir, criez-le haut et fort, car ce serait votre seule excuse pour des jugements aussi iniques. S’agit-il de menaces physiques sur vous-mêmes ou vos familles ? De menaces sur vos carrières ?
      Nous, Français, ne croyons plus du tout en la justice de notre pays, mais vraiment plus, du tout !

  8. Ce n’est ni plus ni moins qu’un procés politique, de la vulgaire poloche, comme dit un certain ministre très sinistre et incompétant. Avec un tel procureur, il ne fallait pas s’attendre à d’autres sanctions peu objectives dans le cas SOS méditerranée et de Génération Identitare. Nous voyons bien l’orientation prise par ces gens qui nous dirigent et cette justice conquise à la cause islamo gauchiste immigrationiste.

  9. Ce que je note, c’est les peines demandées par le procureur contre les ex génération identitaires qui ont occupé SOS méditerranée . On n’a jamais vu cela sur une action d’agit prop d’un parti , d’un syndicat ou d’une mouvement. Voir les casses des antifas qui bénéficient d’une totale impunité , et sans parler des exactions de multirécidivistes commises dans les banlieues . Ce n’est plus de la justice , c’est de la punition ! Je dirais même de la provocation dans le contexte actuel. C’est SOS méditerranée qui devrait passer devant une cours spéciale pour organiser son activité autour de l’entrée de migrants sans papiers sur le territoire ! En réalité c’est un procès politique où il est question de deux conceptions de la société . Il y a un enjeu très important derrière cela . Une façon de dire à la société : » que vous le vouliez ou non , les migrants sans papiers rentreront sur le territoire et ceux qui s’y opposeront trouveront la CEDH sur leur chemin et sa justice qui primera sur celle de la nation! « 

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter