Avec 80 policiers agressés chaque jour et des attaques de commissariat toutes les nuits, Bruno Attal, secrétaire national du syndicat France – Policiers en colère, estime que la guerre civile a déjà démarré. « Est-ce qu'on est vraiment en guerre contre l'islamisme radical ? » s'interroge celui qui appelle à « renverser la table » et changer les lois pour que les forces de l'ordre puissent se défendre. Car aujourd'hui, des policiers en réelle situation de légitime défense préfèrent ne pas tirer sur leurs assaillants par peur de se retrouver en garde à vue et mis en examen...

 

5300 vues

8 novembre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

Les commentaires sont fermés.