En l’absence d’interprète, le tribunal de Perpignan a prononcé la d’un Néerlandais en comparution immédiate, rapporte L’Indépendant.

 

Au moment de son arrestation, l’homme de nationalité néerlandaise avait expliqué aux douaniers, aidé d’un interprète, que les 14 kg de découverts sous un des sièges de sa Mercedes avait certainement été oubliés par le vendeur à qui il avait acheté ce véhicule six mois auparavant.

 

« La remise en s’impose ! »

Ces explications ont été jugées peu vraisemblables et l’homme devait être jugé en comparution immédiate au tribunal de Perpignan. En l’absence d’interprète, lors du procès, personne n’a été en mesure de communiquer avec ce suspect néerlandais, explique le quotidien régional, ce qui a permis à son avocat, maître Ouayot, d’obtenir la libération.  « Il ne peut exercer ses droits puisqu’il est dans l’impossibilité de répondre aux questions. Il n’y a donc aucune garantie d’un procès équitable. La remise en liberté s’impose », a-t-il plaidé.

Après une courte délibération, le président a finalement annoncé que le tribunal était dans l’impossibilité d’entendre le prévenu et qu’il prononçait « en conséquence sa libération ».

16 mai 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

18 tombes saccagées et des croix de fonte volées dans le cimetière de Genêts (Manche)

Un pillage qui pourrait être motivé par la récupération de la fonte pour la revendre comme…