« Lili est née le vendredi 4 juin à 11 h 40 sous les soins attentifs des médecins et du personnel du Santa Barbara Cottage Hospital à Santa Barbara. Elle pèse 3,5 kg. La mère et l’enfant sont en bonne et s’installent à la maison », annonce un communiqué de la fondation Archwell de Meghan et Harry. Lilibet Diana Mountbatten-Windsor, la petite sœur d’Archie, porte donc des prénoms en à sa grand-mère et son arrière-grand-mère, Lilibet étant le surnom de la reine Élisabeth II que lui donnaient ses parents et son époux le prince Philip.

Lili Diana, huitième dans l’ordre d’accession au trône britannique, possède la double nationalité américaine et britannique. Buckingham annonce que la royale se dit « ravie » de la nouvelle de la naissance d’une fille pour le duc et la duchesse de Sussex. La presse, unanime, ne voit dans ce prénom qu’un symbole fort de réconciliation entre les deux familles déchirées.

Dès l’annonce de la grossesse de Meghan, les pronostics allaient bon train pour tenter de deviner qui de Diana ou Élisabeth pourraient inspirer les futurs nouveaux parents. Une fois encore, le couple progressiste installé en Californie vient de réussir son joli coup de com’. Choisir de s’inscrire dans une tradition et envoyer des signaux positifs à la reine qui fêtait, ce week-end, ses 70 ans de règne, tout en revendiquant son inlassable combat pour la modernité.

À l’inverse de Kate et William – qui prénommèrent donc leur fille Charlotte, Elizabeth, Diana -, Meghan et Harry, fidèles à cette époque où l’on préfère l’originalité des sonorités en guise de prénom, récidivent dans le choix du diminutif et vont même jusqu’à retenir un surnom au surnom puisque le communiqué précise que les parents l’appelleront Lili. Un goût de la singularité parfaitement à l’image de ce couple qui clame son émancipation, s’éloigne de la Couronne, la critique durement et renonce à ses charges sans pour autant vouloir complètement abandonner la notoriété qui l’accompagne. Reste à savoir, donc, si ce choix est vraiment une main tendue vers la Couronne. Le couple, qui n’est plus à une surprise près, pourrait choisir comme marraine de leur fille une superstar américaine, laissent entendre des proches de la famille. Des rumeurs citent la grande prêtresse médiatique Oprah Winfrey. De quoi faire couler encore beaucoup d’encre…

7 juin 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

4 mois fermes pour une gifle

Il aurait giflé un citoyen lambda, il n’aurait risqué que 750 euros d’amende... …