Le maire de Trappes a déposé plainte, se disant victime d’insultes et de menaces depuis la polémique autour des propos du professeur de philosophie Didier Lemaire.

Une enquête a été ouverte pour « des menaces de à l’encontre du maire de Trappes, Ali Rabeh », a indiqué, le samedi 13 février, le parquet de Versailles à l’AFP. L’enquête a été confiée à la police judiciaire des Yvelines à la suite d’un signalement sur la plate-forme Pharos, où l’on peut communiquer.

Insultes racistes et menaces de

Depuis la polémique déclenchée par les propos de Didier Lemaire, le professeur de philosophie de Trappes qui se dit victime d’attaques à la suite de ses déclarations sur la montée de l’ à Trappes, Ali Rabeh explique être également la cible de nombreuses insultes racistes et menaces de mort.

Le maire Génération.s de Trappes a précisé à l’AFP bénéficier d’une protection policière. Dans un message publié peu de temps auparavant, il s’était adressé à Emmanuel Macron, au ministre de l’Intérieur et à la présidente de la région Île-de-France « pour déplorer leur manque de soutien à son égard ».

14 février 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.