#AgriculteursEnColere : L’extrême gauche veut noyauter le mouvement

AGRICULTEURS EN COLERE

La gauche ne manque pas d’air. Après avoir exprimé sa plus grande méfiance vis-à-vis de la révolte du monde paysan et appelé à une plus grande répression des actions de blocage, la voilà qui retourne sa veste. Le soutien massif des Français au mouvement #AgriculteursEnColere - évalué, dans un sondage, à plus de 80 % - n’y est sans doute pas pour rien… Les élections européennes approchent et il ne s’agirait pas de s’aliéner une fois de plus le vote populaire.

Alors, après quelques jours de flottement, l’opération récupération a enfin été lancée. L’attitude méprisante a été mise de côté et les éléments de langage sont fin prêts. Marges excessives des grandes surfaces, dérives du « néo-libéralisme », absence de « prix planchers »… le discours est déjà bien rodé. Wokisme oblige, LFI a pris soin de se choisir une « concernée » pour figure de proue, la très discrète Mathilde Hignet. Un atout de poids, à gauche, où l’on ne juge plus les personnes sur leurs idées mais sur leur identité. « L’élue insoumise, ancienne ouvrière agricole, est également fille et petite-fille d’agriculteurs », jubile Libération, comme si cette généalogie faisait de la députée un puits de science incontestable.

Vers une « gilets-jaunisation » du mouvement agricole ?

Comme elle l’avait fait avec les malheureux gilets jaunes, l’extrême gauche tente de se greffer sur le mouvement de rébellion agricole pour mieux le dénaturer et le pervertir. « Avec les blocages des agriculteurs, c’est le moment de se lancer tous ensemble dans le conflit, pour le blocage des prix, nos salaires, les services publics, contre la précarité, le capitalisme destructeur… telle une saison 2 de la bataille des retraites, pour gagner cette fois », appelle ouvertement Philippe Poutou. La CGT, évoquant une « convergence » des luttes pour « élargir la mobilisation », a également appelé ses militants à se joindre au mouvement.

 

Cette récupération conduirait évidemment à une radicalisation violente du mouvement, à sa répression policière et à sa fin. Invité sur CNews, Michel Onfray a justement exhorté les agriculteurs en colère à ne pas céder « aux sirènes de la NUPES ». « La grande erreur des gilets jaunes est d’avoir entendu les sirènes jacobines, rappelle le philosophe. Au départ, Coquerel avait été extrêmement méprisant. Quelques semaines plus tard, ils ont récupéré le mouvement […] Les gilets jaunes se sont laissés avoir, avec quelques-uns qui ont été politisés, des grandes gueules qu’on a installées sur les plateaux de télévision, et d’un seul coup, les gilets jaunes ont perdu leur substance, à cause de quelques-uns qui avaient été récupérés par cette gauche-là. »

L’imposture des escrologistes

C’est sans doute chez les Verts que la récupération est la plus décomplexée. Quelques jours, à peine, après avoir appelé le gouvernement à sévir contre le mouvement agricole, Sandrine Rousseau a totalement changé de ton. « Ça devient intéressant », commenta-t-elle après la publication de la vidéo d’un McDonald's dévasté par des agriculteurs à Agen. « Nous devrions les rejoindre sur les barricades », estima également Marine Tondelier. Chiche ! On a hâte de voir l’accueil qui leur sera réservé.

Les écologistes de salon ont beau publier des textes affirmant qu’ils « ne sont PAS responsables de la situation actuelle » et qu’ils refusent d’y être associés, une grande partie de la colère des paysans leur est néanmoins destinée. Ce n’est pas pour rien si Pascal Canfin est, aujourd’hui, la tête de Turc des syndicats agricoles. Avec ses alliés écologistes, l’eurodéputé a été l’artisan du « Green Deal », cet énorme paquet de législations environnementales imposé par le Parlement européen au grand dam de la paysannerie. C’est cette écologie punitive qui a précarisé nos éleveurs et contribué à leur malheur. La gauche porte donc une lourde responsabilité. Comptons sur les agriculteurs pour le lui rappeler et ne pas se laisser récupérer.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

55 commentaires

  1. Vous avez vu comme on a réussi à nous confiner…alors ne croyez pas que nous avons un gouvernement d’incapables, nous avons des dirigeants qui savent très bien ce qu’ils font. En tuant notre élevage et notre agriculture, ils pourront organiser des pénuries alimentaires et pendant que nous passerons notre temps à essayer de trouver quelque chose à manger, ils finiront tranquillement de tuer la France, et les autres pays européens car nous ne sommes pas seuls dans le collimateur des mondialistes.

  2. Qu’ils continuent donc de s’occupe de leurs chers émigrés et qu’ils laissent tranquilles les agriculteurs !!! Personne n’a besoin d’eux et personne ne les sollicite !

  3. Gaffe , ils ont déjà pourri le mouvement des GJ en instaurant une logique d’affrontement avec les FDO à travvers des provocations de black bloks et autres milices anti fa pour faire oublier les revendications premières du mouvement au profit de leurs propre revendications de gauche style convergence des luttes ; Ce que l’on appelle le noyautage ! Cela a profité au gouvernement qui a eu très peur de ce mouvement à ses débuts . Est ce le « danger  » d’une jacquerie populiste prévisible dont discutaient syndicalistes , journalistes, décideurs politiques aux diners du siècle . Je dois être un peu complotiste mais je ne vois pas ce dont ils pouvaient discuter surtout qu’il était notoire que la partie de ceux qui défendent l’idée de nation n’y étaient pas conviée ! Déjà, faudrait il savoir à qui profite ces taxes qui provoquent ces réaction épidermiques .c’est le fond des problèmes surtout que notre dette sociale cumulée ne fait que s’aggraver !

  4. Ces écolos-gauchistes sont à vomir. L’art du mensonge et de la tromperie est désormais dans leurs gènes depuis qu’ils sont à l’école de l’islamisme.

  5. Il faut en finir avec l’immigration et les musulmans qui nous pourrissent ainsi que de ce gouvernement de voleurs et de menteurs. Ceci n’est pas de la haine mais une prière pour sauver notre pays.

  6. Agriculteurs : il faut virer ces incompétents du gouvernement ainsi qu’Ursula von der Leyen . Il faut reprendre nos droits en France et impérativement quitter l’UE afin de décider de nos tarifs et de la qualité de nos aliments.

  7. ils veulent faire exactement ce qu’ils ont fait avec les gilets jaunes, noyauter et discréditer le mouvement

  8. Ce n’est de loin pas la pire tentative de récupération: B le Maire s’est mis à ajouter les cajoleries envers les agriculteurs, dans autant de déclarations où il « comprend » leur malheur. Croit-il pourtant que les Français soient les dupes de sa complicité dans TOUTES les manœuvres anti agricoles et anti France que son parti macronien vote sans hésiter à Bruxelles, y compris en ce moment? Croit-il que ses augmentations faramineuses de taxes, la fin du soutien au gasoil non routier soient passées inaperçues? Va-t-il nous soutenir que c’est tout la faute à Mme Le Pen et à Poutine? Une telle duplicité est propre à rendre nauséeux.

  9. Macron les attends et les blacks blocs sont prêts pour casser et discréditer le mouvement de contestation des agriculteurs, Paris sera une souricière pour eux et la fin de leur mouvement, rouler sur Bruxelles ne se fera pas c’est le « nid » à surtout ne pas toucher…

  10. La gauche n’a aucune sincérité. Que de l’opportunisme. J’espère que ses représentants se feront rembarrer sans délicatesse.

  11. Sophie Binet a voulu nous jouer « Martine chez les paysans » et il lui a été demandé (à la télé par un paysan) de rester chez elle. A Guéret, la permanence LFI a été décorée de fumier. Que des bonnes nouvelles.

  12. J’espère que les agriculteurs ont bien mesuré l’entourloupe , car accepter dans le mouvement les syndicats totalitaires comme la CGT où LFI c’est être assuré du pourrissement , nous avons eu la même chose avec les gilets jaunes où tout se passait bien jusqu’à l’intrusion de ces formations au service du régime qui a fait capoté le mouvement comme le souhaitait macron et sa clique .

    • Entièrement d’accord. Rester exemplaire et ne rien casser. Se désolidariser de tout mouvement violent et s’extraire dès que ça chauffe. Ne pas oublier que c’est cette engeance qui était à Sivens, Sainte-Soline et ce sont eux qui ont vidé un train de céréales sur les voies.

  13. Michel Onfray a raison d’avertir sur la subversion de la gauche dans les mouvements populaires. La gauche actuelle est l’ennemie des Français de souche. Il n’y a qu’à voir leur satisfaction à voir la loi immigration retoquée par le Conseil Constitutionnel et leur préférence à l’immigré. Soutien total aux agriculteurs qui soulignent par leurs actions le désespoir des Français attachés à leur patrimoine, à leurs racines et à leur culture.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois