Nouvelles agressions sexuelles commises par des migrants en Allemagne

Dessau est une petite ville allemande de Saxe-Anhalt connue pour avoir abrité, au cours de la seconde moitié des années 1920, la célèbre école d’art du Bauhaus. Cette cité de l’est du pays vivait, après la chute du communisme en 1989, une existence tranquille sans migrants. Depuis l’ouverture des frontières et l’invasion orchestrée par la chancelière allemande Angela Merkel au cours de l’été 2015, la donne a changé. La population doit désormais subir la délinquance des migrants. Les femmes et les individus fragilisés socialement en sont les premières victimes.

En Allemagne, la plupart des bouteilles étant consignées, les personnes pauvres ou à faibles revenus collectent ces objets abandonnés dans les poubelles, les parcs et sur la voie publique afin d’arrondir leurs fins de mois. Ce 16 août 2017, durant la nuit, une dame de 56 ans ramassait des bouteilles vides dans le centre de la cité. Quatre hommes à la peau sombre l’ont attirée dans un guet-apens, un des individus lui affirmant que des bouteilles vides se trouvaient dans un endroit près de là, puis malmenée et violée. La victime a porté plainte au commissariat et a ensuite été conduite à l’hôpital. Des traces d’ADN des agresseurs ont été trouvées sur elle après un examen gynécologique et médical.

Pendant ce temps, à Nuremberg en Bavière, un demandeur d’asile afghan qui est jugé pour un viol a déclaré, ce 15 août 2017, qu’il est content d’être poursuivi en Allemagne car, dans son pays d’origine, il aurait été frappé d’une sanction nettement plus lourde. Cet individu de 17 ans comparaît avec un de ses compatriotes pour avoir drogué et saoulé, au sein d’un foyer pour demandeurs d’asile, une femme de 22 ans afin de la rendre inconsciente, puis de l’avoir violée.

Le dimanche 13 août à 1 h 30 du matin, à Sondershausen en Thuringe, une Allemande de 26 ans a été agressée et violée dans une plaine de jeu par un demandeur d’asile syrien de 45 ans qui a été arrêté à son domicile après des recherches conduites par dix policiers durant toute la journée.

Le 12 août 2017 à Landshut en Bavière, une Allemande de 38 ans a été agressée, alors qu’elle se promenait avec son chien le long de la rivière, par trois hommes à la peau sombre qui lui ont peloté la poitrine, touché les fesses et volé de l’argent pour un montant de 2.300 euros. Le chien a mordu un des agresseurs et le trio s’est enfui.

La ville de Gröditz en Saxe organisait une fête à l’occasion de ses 800 ans. Au sein d’un chapiteau, des demandeurs d’asile ont harcelé, ce 11 août, sexuellement des Allemandes, ce qui a conduit à une empoignade entre ces migrants et des supporters de football.

Le même jour, dans la soirée, à Wendlingen au Bade-Wurtemberg, une Allemande de 19 ans a été pelotée dans un train local par un Syrien de 48 ans qui a aussi tenté de l’embrasser.

Une autre affaire émerge : un Pakistanais de 37 ans a eu, durant deux mois, à Meißen en Saxe, des relations sexuelles non protégées avec une fille de 13 ans.

Chaque jour, la liste des délits sexuels commis par les migrants s’allonge.

Commentaires fermés sur Nouvelles agressions sexuelles commises par des migrants en Allemagne

À lire aussi

Le ministre de l’Intérieur allemand Seehofer estime que l’immigration est la source de tous les problèmes

De plus, Seehofer montre de la compréhension pour les manifestants de Chemnitz. …