Editoriaux - Justice - Presse - Radio - 14 avril 2017

Le ministre des finances allemand lâche François Fillon

Un poids lourd du gouvernement allemand, le conservateur Wolfgang Schäuble, préfère le candidat à la présidence de la République française Emmanuel Macron au conservateur François Fillon.

Lors d’un débat, organisé à Berlin le 12 avril 2017 par la radio allemande de service public Deutschlandfunk et le quotidien suisse Neue Zürcher Zeitung, opposant le député européen français – et soutien à Emmanuel Macron – madame Sylvie Goulard au ministre chrétien-démocrate des Finances allemand Wolfgang Schäuble (CDU), ce dernier a été amené à donner son avis à propos des élections présidentielles françaises.

Interrogé sur l’éventualité d’un deuxième tour opposant Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon, il a déclaré qu’une telle situation, qui est pour lui un cauchemar, montrerait que la sagesse républicaine n’existe plus. De plus, il espère que Marine Le Pen ne sera pas élue Présidente.

Il a refusé de donner une recommandation de vote, tout en ayant des mots agréables pour les candidats François Fillon et Emmanuel Macron.

Lors d’une conversation tenue auparavant à Hambourg avec le rédacteur en chef de l’hebdomadaire Der Spiegel et la directrice du service extérieur de cet organe de presse, Wolfgang Schäuble avait déclaré : « Je voterais probablement Macron. » Il estime que celui-ci a « énormément de charme » avant d’ajouter que, probablement, il serait au deuxième tour et le gagnerait.

En tenant de tels propos, le ministre CDU des Finances lâche le candidat François Fillon du parti Les Républicains, formation qui siège au sein du Parlement européen dans le groupe du Parti populaire européen (PPE) avec la CDU et son allié bavarois la CSU. Schäuble reproche à Fillon les affaires qui le touchent et sa mise en examen, mais surtout les attaques qu’il a conduites à l’encontre de la justice dans ce cadre.

Cher lecteur,
Cet article vous a intéressé ?
Aidez Boulevard Voltaire, par un don, à vous fournir chaque jour de l’information de qualité,  non filtrée au politiquement correct, et à diffuser massivement cette contre-information au plus grand nombre de Français pour restaurer le vrai débat d’idées qui manque tant dans notre pays.

D'avance, merci !
L'équipe de Boulevard Voltaire

À lire aussi

Allemagne : la longue litanie des agressions sexuelles commises par les migrants

Si la presse régionale relate ces actes parmi les faits divers, les médias nationaux consi…