La cérémonie de certification de la victoire de Joe Biden au Congrès a été interrompue, mercredi, après que des manifestants pro-Trump ont pénétré dans les bâtiments du Congrès à Washington. Ces événements se sont produits quelques heures après que a affirmé qu’il ne reconnaîtrait jamais sa défaite, devant une foule immense de sympathisants. « Nous avons remporté cette élection, et nous l’avons remportée largement », a-t-il répété.

Il les a appelés ensuite à se diriger vers le Congrès de manière pacifique.

Interruption de la cérémonie de certification de la victoire de Joe Biden

Après le discours de Donald Trump, des manifestants ont convergé vers la colline du et tenté de pénétrer dans les bâtiments du Congrès. Certains y sont parvenus, provoquant l’interruption en urgence de la séance.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux et sur les chaînes de télévision montrent des affrontements avec la . Des gaz lacrymogènes ont été utilisés et des armes dégainées pour tenter de disperser les intrus et protéger les élus. Une grande confusion règne à l’intérieur du Capitole. Des élus dénoncent une tentative de « coup d’État ».

On déplore au moins un blessé grave par balle.

Couvre-feu à Washington

Le maire de Washington a annoncé l’instauration d’un couvre-feu à partir de 18 heures (minuit, heure de Paris). Le couvre-feu doit durer jusqu’à jeudi matin 6 h, heure locale (11 h GMT), a fait savoir le maire Muriel Bowser, sur Twitter, en précisant que les travailleurs essentiels ainsi que les journalistes en étaient exemptés.

Dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux, le vice-président avait annoncé, mercredi, qu’il ne s’opposerait pas à la certification de la victoire de Joe Biden lors de la cérémonie prévue le même jour au Congrès.

« Les scènes de chaos que l’on voit actuellement à Washington ne représentent pas la vraie Amérique », a déclaré Joe Biden, dans une allocution télévisée.

Donald Trump appelle les manifestants à rentrer chez eux

Donald Trump a publié une vidéo sur Twitter dans laquelle il invite les manifestants à rentrer chez eux pacifiquement, « même si ces élections ont été volées ».

https://twitter.com/i/status/1346932027799580674

6 janvier 2021

À lire aussi

« Niquez vos mères les arbitres » : le Français Ousmane Dembélé insulte les arbitres en match de Supercoupe d’Espagne

Si Antoine Griezmann s’est signalé en manquant de manière assez maladroite un tir au but, …