Jusqu’à nouvel ordre, notre calendrier compte douze mois. Pour illustrer ces douze mois d’un calendrier qui finira aimanté sur le frigo, punaisé dans les toilettes ou pendu dans la cabine du poids lourd, on a à peu près tout essayé. Des chatons au chalet savoyard en passant par la playmate du mois ou le rugbyman du coin ; tout, vous dis-je. Tout ? Non, car l’imagination humaine est sans borne, un puits sans fond. La preuve : ce maudit « calendrier qui circule sur les réseaux sociaux » qui « est une initiative d’une équipe d’un service du ministère [des Armées] » mais qui « n’est en aucun cas le calendrier des Armées » (dixit le ministère des Armées sur Twitter).

Comme disait le maréchal Foch, de quoi s’agit-il ?

Dimanche soir, publie sur Twitter la photo d’un calendrier 2023 estampillé « ministère des Armées », logo de Marianne et tout ça. Et pour illustrer le joli mois de janvier 2024, que découvre-t-on ? Un beau ou une belle militaire défilant sur la plus belle avenue du monde, un matériel flambant neuf livré à l’Ukraine ? Non. Une souriante tenant dans ses mains ce qui ressemble à une médaille. La médaille, faut user d’une loupe pour voir que c’est une médaille. Le voile, on voit tout de suite. Bien évidemment, Damien Rieu, qui n’en rate pas une, dénonce « une promotion du voile islamique du ministère des Armées ». Action, réaction, le ministère des Armées réplique : « Faux. Une photographie d’un calendrier du ministère des Armées circule sur les réseaux sociaux. Ceci est un photomontage. Soyez vigilants, ne relayez pas de fausses informations. » Tweet reweeté par Sébastien Lecornu, ministre des Armées… On serait méchant, on dirait que ça ressemble aux recommandations de la propagande d’il y a plus d’un siècle, du genre : « Méfiez-vous ! Les oreilles ennemies vous écoutent. »

Donc, « fake news » ? Non, insiste qui a ses sources : ce calendrier a été « distribué, il y a plusieurs semaines, au personnel du commissaire [lire « commissariat des Armées », service d’administration générale des armées] ». C’est alors que le ministère des Armées opère un repli tactique en retirant son tweet d’alerte. Car l’information de Rieu est bien exacte. Mais le ministère des Armées se réarticule et lance une contre-offensive. « Ce projet n'a jamais été validé par la hiérarchie. Produit interne d'un service, il n'a aucune valeur officielle. » C’est ce qui s’appelle couvrir ses subordonnés. Puis suit la petite note écolo qui fait bien dans le paysage actuel : « Depuis 2020, le ministère des Armées a pris la décision de ne plus produire de calendrier dans une démarche de développement durable. » La preuve que ce n’est pas nous.

Mais la dernière balle perdue dans le pied relève du génie de la communication. Revenons à cette femme voilée : c’était quoi, au fait, l’idée ? « Valoriser le personnel civil de recrutement local qui contribue de manière essentielle aux missions de nos armées sur le terrain », explique le ministère des Armées. Une lecture rapide de cette justification lapidaire laisserait entendre que l’on embauche, en France, du personnel civil voilé. Comme nous ne sommes pas de mauvaise foi, que nous connaissons un peu la maison et que nous ne voulons pas en rajouter, nous devinons qu’il s’agit de ces hommes et de ces femmes que l’on recrute localement et temporairement sur nos théâtres d’opérations pour assurer des missions de soutien au profit de nos forces. On ne va pas reprocher à une Malienne (ou que sais-je encore) de faire au comme les Maliennes. En revanche, la photo d’une sur un calendrier des Armées, même « produit interne » (ce qui ne veut rien dire à une époque où tout circule, où tout, ou presque, se sait), dans le contexte national et même international que l’on sait, n’était sans doute pas la plus appropriée. Fin du tir.

14210 vues

8 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

44 commentaires

  1. le navire prend l’eau …. Encore un résultat de l’idéologie Macron … Et c’est avec des gens comme cela qu’il veut nous envoyer faire la guerre ?

  2. Donc aucune sanction pour celui/ceux/celles qui ont fait imprimer à NOS frais ce calendrier et aucune excuse.
    Ce gouvernement est incroyable et pitoyable.

  3. Je ne sais pas si vous avez bien regardé,mais c’est un calendrier qui à été édité pour les espions.Toutes les armes sont visées…Mais à partir de 2024.Si je pouvais me le permettre,je finirai par un LoL.

  4. Rien de surprenant mais pourtant réellement  » choquant  » qui ne peut étonner que les bisounours qui ne jugent et se font des idées fermes ( souvent fausses ) en n’écoutant toujours ou ne lisant toujours que les mêmes médias subventionnés sans chercher les « infos « d’autres canaux ou « canards » pour pouvoir faire la part des choses et se forger une opinion moins sectaire , en fait nombre de français sont plus intéressés par les histoires de chiens écrasés que par leur devenir ,sans parler de celui du pays . Enfin ,quant on constate le nombre ,et dans toutes les professions ,de personnes ,aussi compétentes soient elles ,issues du Maghreb et autres contrées « islamisantes ou islamiques  » à tous les postes , comment et pourquoi s’étonner de voir une femme voilée sur un calendrier des armées ou autres . Dommage de constater encore une fois l’inconscience d’un trop grand nombre de mes compatriotes qui ne fait ( le nombre ) confiance qu’à ceux qui ont les rennes du pouvoir et qui ne croit ( tjrs le nombre ) jamais que les choses peuvent mal tourner ou évoluer sous le règne des progressistes mondialistes et encore européïstes .

  5. Les musulmans dans une armée occidentale sont un problème , il faut se souvenir que pour un musulman sa première loi est sa loi religieuse (charia) et sa nation suprême c’est l’islam , on connait deux cas de mutineries liées à la religion musulmane sur des navires de la marine française.

  6. Quelle honte. Tout ceci démontre bien que le « ver est dans le fruit », tous les « fruits ». Il faut porter un coup d’arrêt immédiat sinon ….

  7. Pour la grande muette, c’est est plutôt une manière d’ exprimer des idées pas très neutres.

  8. Vous n’allez pas nous dire que dans l’armée, sous commandement suprême d’E.Macron, c’est également la chienlit ? Non seulement cette armée serait incapable de soutenir un effort de guerre intense mais elle disposerait en plus d’une chaine de commandement farfelue ? Bravo, décevant.

  9. Ne nous voilons pas la face : l’Armée exécute les ordres et les caprices de son « Commandant en chef » !

    1. Un « commandant en chef  » qui a depuis longtemps choisit son camp , en tout cas pas celui de la France !

  10. Ils donnent une piètre image de l’armée française. C’est l’armée Mexicaine, chacun fait comme il le sent. On est mal patron.

  11. Ils s’infiltrent partout … le nombre toujours le nombre , la natalité et l’immigration (volontairement) non maitrisée activent l’invasion , le grand remplacement , le génocide par substitution …. hier voyage en train entre un chef lieu de département rural et une capitale régionale , spectacle hallucinant …

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter