Le 24 mars 2018, perdait la vie dans des circonstances tragiques. Lors de l’attaque terroriste survenue à Trèbes (Aude), l’officier de gendarmerie s’était substitué volontairement au dernier otage retenu par l’assaillant. Au terme d’un face-à-face de près de trois heures avec le terroriste, s’était finalement fait égorger après avoir été criblé de balles. Il devait se marier religieusement quelques mois plus tard.

Rues, écoles, squares, places, ponts…la liste des lieux portant le nom de l’héroïque officier ne cesse de s’allonger depuis lors. Les Français tiennent à saluer ce compatriote prestigieux, qui porte, à leurs yeux, la « symbolique de l’acte héroïque pur », selon les mots de l’historien Denis Peschanski.

Cinq ans après la mort de son colonel, c’est encore un bel hommage que la lui réserve, avec la sortie d’un à son effigie. Dévoilée ce mardi 24 janvier, la réalisation sera diffusée le 27 mars prochain : 705.000 timbres à l’effigie d’ seront émis par La Poste, proposés en planches de quinze timbres. Ce projet porté par la est fort réjouissant, il est également tout à fait symbolique. Car Arnaud Beltrame est un emblème, il est aussi une réponse. Réponse aux attaques abjectes subies par ceux qui portent un uniforme. Réponse au terrorisme islamiste qui frappe des innocents.

Un choix qui apparaît bien loin de celui fait par François Hollande, il y a dix ans de ça. Un choix tout aussi symbolique : dévoilé par le président de la République au mois de juin 2013, il s’agissait d’une Marianne dont les traits étaient inspirés de l’une des figures majeures du mouvement Femen, Inna Chevtchenko. Beaucoup de catholiques français s’étaient sentis blessés à la vue de ce , sorti précisément l’année où avaient eu lieu les profanations de Notre-Dame (février 2013) et de la Madeleine (décembre 2013) par les Femen. Ces dernières avaient bruyamment salué cette victoire, partageant à qui voulait l’entendre leur joie d’apparaître sur un « symbole officiel de la France ».

L’annonce de ce à l'effigie du colonel Beltrame est donc une bonne nouvelle, une note d’espoir. La France contemporaine génère encore des héros, il est heureux qu'ils soient mis à l’honneur. Si ce timbre semble faire à peu près consensus, on attend encore avec impatience la réaction de certains, comme par exemple celle de La France insoumise et consorts qui n’ont, pour le moment, pas eu le temps de se réjouir du projet. Cette diffusion des valeurs françaises et militaires devrait pourtant leur plaire !

3128 vues

25 janvier 2023

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

24 commentaires

  1. Bravo à cette décision de la Gendarmerie Nationale ! Je souhaite que d’autres institutions suivent cet exemple… pourquoi pas l’Education Nationale ?
    J’espère que la Poste aura prévu suffisamment de tirages, je serai très heureux de participer, très modestement, à cet hommage !

  2. Il m’arrive de penser à l’otage libérée grâce à la hauteur d’âme d’Arnaud Beltrame. J’espère que cette personne est digne du « cadeau » qui lui a été fait. Je veux bien croire que c’est lourd à porter.

  3. Oui la France a encore des héros, des vrais . Comme le colonel Beltrame e plus connu mais aussi comme ceux plus anonymes qui sont tombés depuis la fin de la guerre d’Algérie sur les théâtres d’opérations extérieures. Rendons leur hommage car ils portaient haut et fier les couleurs de la France. Ne les oublions pas.

  4. C’est une décision honorable à l’égard de ce grand héros qui a donné sa vie pour en sauver d’autres. Des places, des squares, des rues en France ont attribué le nom de ARNAUD BELTRAME pour honorer sa mémoire. Rien n’est plus grand que donner sa vie pour en en sauver d’autres. Force et honneur et qu’il repose en paix.

  5. J’avais demandé à Monsieur le Maire de ma commune, si nous ne pouvions pas changer route des Barthes , par le nom de cet homme qui par héroïsme se substitua à un otage. Aucune réponse, encore une fois je constate que le choix est très sélectif. On s’empresse de faire déboulonner des statues au nom de la loi de 1905, condamnée par jugement.
    Conclusion toujours deux poids deux mesures.

  6. Je vais en acheter plusieurs carnets. Ainsi j’aurai la fierté de pouvoir coller le timbre à l’endroit sur l’enveloppe. Car ça fait bien longtemps que j’en avais perdu l’habitude : la « marianne femen » je la colle à l’envers depuis des lustres et vous invite à faire de même. Un petit geste d’aspect anodin mais lourd de symbolique. Et par Sainte Geneviève, Vive la Gendarmerie !

  7. Ce timbre pourrait être l’occasion pour l’éducation nationale d’expliquer aux collégiens la raison de l’hommage rendu au gendarme Arnaud Beltrame , le déroulement des faits et les notions d’amour d’altruisme et de courage qui ont porté cet homme à faire don de sa vie … un sujet de dissertation bien plus riche et constructif que les conflictuelles caricatures du prohète …

Laisser un commentaire

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter