All I Want for Christmas Is You, nous chante inlassablement Mariah Carey depuis 25 ans. Une persévérance qui finit par payer puisque, cet hiver, ce titre est devenu numéro un des ventes de singles aux États-Unis.

« C’est la chanson de que tout connaît, même si on n’a pas envie de la connaître, on l’a déjà entendue », s’en amuse Montéa, chanteuse de 26 ans, et chargée de marketing digital en région parisienne. Depuis quelques jours, cette dernière fait le buzz sur les pour sa parodie de Mariah Carey : « Moi je veux juste des métros, et des bus si c’est pas trop. Les gens deviennent fouuuuuus. Tout c’que je veux pour Noël, c’est des métros. »

Face à la chienlit des grèves, il y a ceux qui craquent, subissent, s’exaspèrent, cherchent un plan B, se résignent, voire tout cela à la fois. Et ceux qui, comme Montéa, choisissent d’en rire pour apporter un peu de joie en ces jours de Noël. « C’était un bon contraste dans le contexte actuel. C’est vrai que c’est assez difficile pour tout et le fait de rappeler que c’est la période de Noël, cette parodie est un moyen pour moi de détendre un peu l’atmosphère », ajoute-t-elle.

Publiée sur YouTube, la vidéo a été vue plus de 150.000 fois. « Un train sur trois, pas d’RER, j’fais comment pour aller bosser ? J’ai pas de thune pour Uber, d’façon les routes sont bouchées… »

Une jolie manière de mettre de l’entrain dans notre train-train quand il n’y a plus de train. Et si les artistes avaient le pouvoir, en quelques notes, de réenchanter nos métros-boulots-dodos trop souvent en grèves ? On en rêve !

27 décembre 2019

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.