Subsides aux associations pro-migrants : avis défavorable à l’amendement Ciotti

Brève breve

Dans le cadre de l'examen du budget 2024 à l'Assemblée nationale, la commission des lois s’est réunie, le mercredi 25 octobre, pour étudier les crédits alloués aux associations d'aide aux migrants.

Après une audition de la secrétaire d'État chargée de la Citoyenneté et de la Ville Sabrina Agresti-Roubache, les élus ont examiné les subventions destinées aux associations de la mission « Immigration, asile et intégration ».

Le président des Républicains Éric Ciotti souhaitait défendre un amendement visant à diviser par deux le milliard d'euros de subventions accordées à ces associations. S’exprimant, le matin même, sur France Inter, le député des Alpes-Maritimes estimait que ces organismes encourageaient les flux migratoires, telle la Cimade qu'il accuse « d'avoir fait en sorte que l'assassin de Dominique Bernard soit toujours en France ».

Cet amendement a été rejeté en commission des lois.

La rapporteur indique que certaines associations « peuvent jouer une sorte de jeu de dupes » et font pire que recevoir des subventions car elles se font « du beurre sur des pauvres bougres ». Mais elle donnera un avis défavorable à l'amendement Ciotti pour diviser par deux ces aides. La rapporteur demande cependant « plus de lisibilité et de clarté dans toutes les subventions qui sont données ».

La rapporteur indique que certaines associations se font « du beurre sur des pauvres bougres » et que d’autres sont complices de passeurs mais ils refusent mon amendement pour supprimer ces aides indues.

Ravages du en même temps ! pic.twitter.com/InHi9TdtwE

— Eric Ciotti (@ECiotti) October 25, 2023

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois