Editoriaux - Histoire - Vidéos externes - 9 février 2020

Si on se donnait un peu de mou !

Il y a cinquante-cinq ans, le 9 février 1965, l’humoriste Pierre Dac fondait le MOU, le Mouvement ondulatoire unifié, au cours d’une conférence de presse à l’Élysée-Matignon. De nombreux people – on disait le Tout-Paris, à l’époque – assistèrent à cette loufoquerie. Ainsi commençait la conférence : « Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, mon général, ma sœur… » On avait encore le droit de dire « mademoiselle » ! Mais une bonne sœur à une conf de presse ? Quoi de plus incongru, même à une époque où l’on en rencontrait encore dans la rue : en général par deux, comme les curés et les gendarmes. Quant à un général ? Il y en avait bien un à l’Élysée…

Pourquoi le MOU ? : « Nous vivons dans une époque extrêmement surexcitée, énervée, etc. Et hyper-tendue », explique Pierre Dac. Déjà ! « Elle est tellement tendue que nous avons pensé qu’il était bon de donner du mou à cette tension. » Et aujourd’hui, qui nous donnerait un peu de mou ?

Pour voir la vidéo, c’est ici.

À lire aussi

Nicolas Dupont-Aignan, sur Christophe Castaner : « En fait, je crois qu’il est profondément bête ! »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleRéactions de Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dup…