Après plus de cinq longues années de recherche, une étudiante tunisienne est arrivée à la conclusion que la Terre était plate. Comme une galette. D’autres études devront préciser où se trouve la fève. Plutôt vers l’ ou sous la calotte glaciaire… Le suspense est à son comble.

D’après cette jeune apprentie chercheuse, la Terre « est plate, fixe et située au centre de l’univers ». Bien accrochée par des fils au plafond de l’univers… C’est cela, oui…

Les rieurs en seront pour leurs frais avec l’explication scientifique du phénomène : « En ce qui concerne les lois physiques connue (sic) on a rejeté les lois de Newton, de Kepler et d’Einstein vue (sic) la faiblesse de leurs fondements et ont (sic) a proposé par contre une nouvelle vision de la cinématique des objets conforme aux versets du coran. » L’étudiante ne précise pas pourquoi elle a cherché cinq ans, alors que la vérité se trouvait dans le Coran. Certains pensent qu’elle a mis un temps fou à trouver la bonne page. Un travail acharné qui mériterait le « Nobel » du feuilletage.

Sans surprise, la communauté universitaire tunisienne est indignée : « Où va notre pays ? Amira Kharoubbi, étudiante à l’ENIS, travaille depuis 2011 dans le cadre de la préparation d’une thèse sous la direction du professeur Jamel Touir pour remettre en cause Copernic, Galilée, Kepler, Newton, Einstein, soutenant que ce sont des « chimères »… Comment un tel travail a-t-il pu être accepté dans le cadre de l’École doctorale depuis 2011 ? Comment peut-on accepter que l’ soit non pas l’espace du savoir, de la rigueur scientifique, mais celui de la négation de la science, celui où la science est refusée car non conforme à l’islam ! » Tout est dit.

Cette découverte d’un autre âge vient confirmer, s’il était nécessaire, l’obscurantisme véhiculé par ce retour à un pur et dur. Une Terre plate, et un ciel qui menace de nous tomber sur la tête… Pour parfaire le tableau, les combattants tueurs de mécréants et les porteurs de djellabas même lorsqu’il gèle pourraient voir leur idéologie appuyée par de pseudo-scientifiques prêts à affirmer n’importe quoi… Comme une remontée dans le temps. Un retour à l’ignorance conforme à celle de la plupart de nos candidats qui continuent à voir dans une incontrôlée une chance pour la France. Des discours dont la platitude n’est plus à découvrir.

5 avril 2017

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.