Le Français ayant utilisé son barbecue tout l'été se trouva fort dépourvu lorsque Sandrine Rousseau fut venue. Avec son charbon de bois et ses grillades, il avait fait étalage de sa virilité. La viande rouge, la chasse, la nostalgie des cavernes... À ses côtés, madame n'osait broncher. On n'arrête pas un aoûtien en proie à ses pulsions carnassières.

La fin des vacances venait mettre un terme aux démonstrations de force de l'estivant Cro-Magnon. Sur les haut-parleurs de la soirée méchoui, la redresseuse de torts écolo accusait : « Il faut changer de mentalité pour que manger une entrecôte cuite sur un barbecue ne soit plus un symbole de virilité. » L'épouse le savait. Pour faire le malin, son mari avait refusé de faire griller des pousses de soja... Joli personnage ! « Cette viande rouge renvoie à tout une masculinité autour de la viande », insistait-elle. La gent féminine avait compris. À l'avenir, leurs partenaires s'occuperaient du barbecue simplement vêtus d'une robe à fleurs et d'escarpins fantaisie. Assez de virilisme tapageur, assez de merguez à la symbolique odieuse... Le dossier « barbecue » semblait enfin réglé.

Que nenni. « La nourriture des hommes émet 41 % de plus de à effet de serre que celle des femmes. » Sandrine Rousseau remettait le couvert. Le cassoulet n'était pas en cause, mais la préférence de l'homme pour l'alimentation carnée. Ces irréductibles viandards réchauffeurs de planète et de charbon de bois participaient de la montée des températures. Le complot devait être dénoncé.

Au micro d' 1, Fabien Roussel, communiste et glouton de service, réagit aux propos de l'herbivore à lunettes. Il n'est pas d'humeur à se laisser déconstruire : « On mange en fonction de ce que l'on a dans le porte-monnaie et pas de ce que l'on a dans sa culotte ou dans son slip. » La fin de l'abondance annoncée par qui nous savons ne prête pas à philosopher devant la cuisinière à gaz. Florian Philippot tape également du poing sur la table : « On a à la tête du pays un fou furieux qui veut nous couper le chauffage cet hiver et nous entraîner dans une guerre, mais non. On débat... de viande au barbecue ! »

La distraction estivale paraissant terminée, dans les foyers chacun se relaie devant le téléviseur pour guetter le prochain sketch de Sandrine Rousseau. Les chrysanthèmes, la dinde, les sapins morts, les citrouilles d'Halloween. Le calendrier est chargé. L'automne abonde en événements réchauffeurs, l'hiver les multiplie... Nous ne sommes pas sortis de l'auberge rouge.

10499 vues

30 août 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

42 commentaires

  1. la Droite ferait mieux de faire cause commune pour abattre définitivement la lèpre wokiste. C’est bien là qu’on voit qu’on a la Droite la plus bête du monde !!!…

  2. On ne connaît pas Monsieur Rousseau . Enfin , il n’apparaît pas dans les médias . Peut-être que sa virago ( un mot plus juste ?) le confine au foyer … Avec cette furie , on peut s’attendre à tout …
    J’ai lu dans la presse écrite quelques extraits bien choisis de son petit livre ( 60 p) , écrit avec trois amies . Si ce n’est pas un pavé , il n’en reste pas moins indigeste . Quelle indigence de la pensée ! Qui va lire ça ? Des phrases tarabiscotées , un vocabulaire abscons voire des « néologismes » au sens qu’elle leur donne … Je ne pense pas qu’avec ce torchon elle obtienne un jour le prix Nobel …

  3. Mon mari, qui ne sait pas cuire un oeuf et encore moins une entrecôte au bbq, ne serait donc pas viril ?
    Pourtant, depuis 55 ans, il me l’a prouvé de bien d’autres façons ; le problème de cette dame ne serait-il pas plutôt que les hommes qu’elle a côtoyés se sont contentés de lui griller des entrecôtes ? Raison pour laquelle elle déteste la viande !

  4. Décidément , le communiste Roussel me plaît bien . Il a un humour qui convient parfaitement à la situation et à l’individu(e ?) ! . J’aime bien aussi « l’herbivore à lunettes » de Jany …
    Cette pauvre Sandrine semble prendre les risées et autres moqueries pour des encouragements …
    « Précieuse ridicule » plus que « Femme savante » , la Sandrine … (Pardon Molière) …

  5. Le petit côté lunaire de Mme Rousseau et son nom sacré, font qu’il lui sera beaucoup pardonné dans la médiasphère d’abord, dans la politosphère ensuite, et dans la nupesphère enfin. J’insiste sur la nupesphère parce que, dans cette ambiance-là, il ne reste rien de l’idée de la cité mais seulement l’adoration des magiciens du verbe et aussi la révérence pour les artifices du mensonge, du dérèglement mental, et de la provocation acrobatique ! Je crains d’aller plus loin dans ce registre ; je ne veux pas céder au péché mignon de Maître Goldnadel dont l’humour et les litotes, qu’il affectionne, ne sont plus comprises de personne parmi ses lecteurs illettrés.

  6. Et que dire de Yann Moix qui dit que le barbecue est le début de l’inceste et de la pédophilie ?
    Tous ces gens qui se regardent le nombril et se triturent le cerveau devraient aller faire un stage dans des pays où on meurt de faim., ça les recentrerait sûrement sur les vrais problèmes.

  7. « On mange en fonction de ce que l’on a dans le porte-monnaie et pas de ce que l’on a dans sa culotte ou dans son slip. »
    #
    J’aurais donc tout vu dans ma vie, même un communiste avec de l’humour!

  8. Dire des conneries c’est le seul moyen dont elles disposent pour exister médiatiquement. De Sandrine Rousseau, à Ségolène Royal, en passant par Clémentine Autain, Marlène Schiappa et bien d’autres, de la Cour.Le premier ministre, moins remarqué , car ses âneries sont moins criantes, si elles sont plus dangereuses.

  9. Une femme a été condamnée à la prison à vie aux USA pour avoir laissé crever son enfant à force de le nourrir exclusivement végan! C’est tout!

  10. Ce qu’il faudrait à Rousseau à la maison, c’est un vrai mec et non un « homme déconstruit ». çà la remettrait dans l’axe.

  11. Nous sommes bien loin des féministes qui ont su faire évoluer les choses sur de vrais problèmes comme à l’époque de madame Veil et consœurs…. Au lieu de chercher une égalité impossible pour cause biologique que tous les beaux discours ne changeront pas, cherchons une complémentarité intelligente pour avancer ensemble…. Mais intelligence ne fait pas partie de leur vocabulaire (cf l’excellent M. Onfray) alors messieurs, ne vous lassiez pas faire, intelligemment, et ne mettez pas toutes les femmes dans le chaudron du wokisme, cancel culture et peogressisme divers car nous avons tous à y perdre.

  12. Toujours excellent Jany.
    Mais décidément l’herbivore à lunettes n’a pas fini de nous dérouler son tapis de conneries.
    À quand le boycotte de cette sorcière de pacotille ?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter