Le maire de Lyon, Grégory Doucet, était à son bureau, lorsqu'il fut soudainement touché par la grâce d'Erato, muse de la poésie lyrique. Saisissant la lyre qu'il avait rangée dans un tiroir, il se mit à improviser moult alexandrins… Le marché du qui se tient chaque année dans la ville était sa source d'inspiration. Le mot « ramadan » ne sonnait pas bien aux oreilles du poète municipal, il se devait de trouver plus chantant, plus évocateur des mille et une nuits… Après quelques arpèges sur son instrument, l'appellation lui fut soufflée du ciel. « Le marché des saveurs orientales ». Ô merci, muse Erato... La nouvelle devait être annoncée à la cantonade, à travers couloirs et bureaux. « Oubliez le marché du ramadan, braves gens, il s'appellera désormais le marché des saveurs orientales… » Aussitôt, adjoints et secrétaires de saliver... Hmmm ! Miam miam, les cornes de gazelle ! Et la dame du hall d'entrée d'entamer une danse du ventre torride... Grosse ambiance à la mairie de Lyon. Le maire venait de chasser la de ce marché que tout le monde continuerait d'appeler « marché du ramadan ».

Aux journalistes étonnés, les écologistes lyonnais expliquent les raisons de ce changement. Les aléas de l'inspiration d'abord, mais aussi « parce que ce n’est pas un marché qui est ouvert aux seules personnes de confession musulmane. Il est ouvert à toutes et tous. » Place Bahadourian et dans le quartier des États-Unis (3e et 8e arrondissements), le Lyonnais de souche doit découvrir les merveilles culinaires de l'Orient. S'il parvient à traverser le quartier de la Guillotière, les exposants lui tendront les bras. Gloire au vainqueur ! Agressé puis requinqué avec un bon thé à la menthe et un florilège de friandises made in Bled. Pas un seul éclair au chocolat et encore moins de religieuses... Les vendeuses tiennent le rôle.

L'opérateur choisi pour l'organisation de l’événement sera bien obligeant de suivre les recommandations de l'équipe municipale figurant dans le cahier des charges. « Une offre de cuisine végétale » il respectera. Du « bien-être animal » il se souciera. Du il ne parlera ? D'après Lyon Mag, le poète en chef de la mairie précise que par « bien-être animal » le commun des mortels doit comprendre « origine visible du produit ». Il est bien connu que le bovin français souffre moins que celui venu d'un pays lointain.

Mais toujours le poète reprend sa lyre en quête d'inspirations nouvelles. Dans quelques mois, voici Noël et ses marchés. Inlassablement, Grégory Doucet se remettra à l'ouvrage… Comment les nommer ? La muse du « vivre ensemble » sera invoquée… Pourquoi pas Les marchés du vieux pervers en manteau rouge ? Les chalets de l'impossible ? Les marchés des saveurs nauséabondes occidentales ? Le choix ne sera pas facile.

9116 vues

9 août 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

22 commentaires

  1. En France, comme en Belgique, ces ecolos sont un véritable drame à tous points de vue. comment est il possible d’élire des crétins pareils ?

  2. Pour la fin du Carême, propose « le marché des saveurs occidentales ».
    Si les religieuses sont proscrites des « saveurs orientales », cette interdiction me semble injuste et discriminatoire. Les religieuses sont voilées, car c’est l’uniforme de leur sacerdoce et de leur profession. Pour le bien-être animale, il faudrait que le bon -Gregory Doucet aille faire un tour dans un abattoir « rituel » et une visite au moment de l’Aïd. Il risquerait d’être surpris.

  3. Grégory Doucet a de plus en plus le physique de ses convictions.
    Comme Justin Trudeau à une époque, d’ailleurs.

  4. Les mots sont à la vie ce qu’est le nuage de fumée pour les chars….on se cache mais on est toujours là .
    Le rat, par exemple a disparu au profit du surmulot qui lui ressemble tant ….

  5. Mais enfin, si moi j’ai envie d’acheter de la viande Halal, je n’ai pas besoin que l’enseigne soit indiquée « Boucherie pour tous » (ce qui ne sera pas vrai, puisqu’elle se démarque justement des autres). L’ennui, aujourd’hui, c’est que quand on ne peut intervenir sur les faits, on en change le nom… Les exemples sont nombreux!

  6. Le marché du ramadan est ouvert à toutes et à tous ? Et les non binaires et non genrés, alors ? Cette exclusion est vraiment scandaleuse…

  7. Merci de nous faire rire avec un sujet aussi tragique… Ah…! Ces maires ecolos sont prêts à tout pour ratisser des voix ! Quant au marché de Noël de l’hiver prochain, parions qu’il n’aura même pas lieu dans la si paisible ville de Lyon. Faudrait pas « heurter les communautés « . À Besançon ( mairesse écolo), c’était déjà le  » marché de l’hiver ». Marché où l’on trouvait plus de drapeaux du Maghreb et de boubous que de santons , guirlandes ou vin chaud….
    Si les lyonnais avaient un peu de bon sens ils boycotteraient toutes les initiatives de ce maire. Mais après tout, ils l’ont élu.

  8. Tout les marchés des grandes villes de France sont déjà depuis un moment des marches la colonisation orientale

  9. J’apprécie votre merveilleuse plume pour essayer de tourner en dérision ce sujet. Perso, je serais plus pragmatique : « Alerte aux inconscients qui votent encore ecolo, ces sournois à bannière verte sont aussi actifs que Iquioussen pour la destruction de la France. Les verts sont presqu’aussi dangereux que les énarques au pouvoir !

  10. Ce sympathique maire écolo refuse de faire une réunion sur la sécurité, c’est tout dire. Les bobos qui ont voté pour lui comme à Grenoble auraient dû réfléchir avant.

  11. Ah , la gastronomie lyonnaise ! ses bouchons , ses quenelles ! « Le marché du ramadan qui se tient chaque année dans la ville « ..euh : depuis quelle année au juste ? pas depuis sainte-Blandine et le rattachement de la Savoie à la France , d’après mes souvenirs ! ( mais l’horloge du temps qui nous rapproche de la noire apocalypse passe si vite….

  12. Arrivé à ce niveau, ce n’est plus de la c****rie, c’est de la pathologie à soigner d’urgence à l’HP du Vinatier (équivalent de Sainte-Anne pour les Franciliens).

    1. Pour une fois que le maire de Lyon enlève la référence religieuse d’un marché pour se tourner vers une référence culinaire, pourquoi pas ?

      1. Et participer à la cérémonie de rupture du jeûne, c’est une référence laïque, peut-être?

    2. le vinatier trop bien pour lui, direction un pays musulman pour vivre comme eux et surtout pas de billet retour

    1. Il n’a pas besoin de se faire des amis, il les a et il leur déroule le tapis vert. ((VERT:couleur de l’islam et des écolos )

  13. Voici ce que représente l’écologie en France et plus largement dans l’UE, un ramassis de gauchistes de l’extrême qui laissent leur pays aux étrangers. Vous les avez voulu vous les avez avec toutes les taxes qui vont avec pour financer avec votre argent votre propre destruction. A noter seulement que la destruction de la France et de l’UE en général est menée par une même génération d’individus grassement gavés par ceux qui ont construit le pays et qui aujourd’hui s’en lavent les mains ou pire encore collaborent avec l’ennemi du pays.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter