Cet article vous avait peut-être échappé. Nous vous proposons de le lire ou de le relire.
Cet article a été publié le 27/12/2022.

La question mérite réflexion. Accepter une somme d'argent dédiée à une fête chrétienne, n'est-ce pas trahir sa propre religion ? Se faire complice des mécréants ? Le cas de conscience est épine05x.

Face à cette problématique, un théologien apporte la réponse. Après avoir longuement réfléchi, pesé le pour et le contre et consulté son compte bancaire, l'homme livre l'explication qui va enfin débarrasser les fidèles de ce sentiment de culpabilité qui les tenaille. Si si. Lors de ses divers achats réglés avec le montant de la prime, des musulmans sont en proie à des turpitudes existentielles. Être ou ne pas être dans cette grande surface ? Payer cet écran plat grâce à la divine dotation ou donner les sous à un voisin catholique ? Si j'accepte, suis-je obligé de fêter Noël ? Il était temps qu'un spécialiste vienne mettre un terme à ce supplice.

Dès les première images de la vidéo, le spécialiste rassure sa communauté souffrante : « Ce raisonnement est totalement fallacieux. » Ouf ! Dans les foyers, l'ambiance se détend. Le papa enlève la djellaba rouge et la fausse barbe blanche dont il s'était affublé pour faire honneur à la tradition. La vérité sort de la bouche du conseiller. Cette prime est tombée du ciel dans les souliers des bénéficiaires sans qu'ils aient eu à la demander. On ne peut lutter contre la Providence... Bon papa Macron distribue ses présents sans distinction de religion. Ah ! « C'est une aide sociale et non pas religieuse », ajoute Son Éminence. Une aide qui, par un hasard encore inexpliqué à ce jour, tombe en période de Noël. On ne peut lutter contre les aléas du calendrier.

En conclusion et en référence aux livres sacrés, il est établi « que le musulman peut recevoir un cadeau d'un non-musulman, tant que ce cadeau ne le pousse pas à célébrer ou à participer... » La phrase inachevée laisse le spectateur imaginer qu'une offrande peut être acceptée sous réserves de ne céder en rien aux rites du donateur. Le Conseil d'État veille au respect de cette injonction coranique. Un peu de crèches, mais pas trop. Le risque que des bénéficiaires renvoient l'argent est trop grand.

Dans une vidéo ultérieure, notre spécialiste des questions musulmanes traitera de la prime de Pâques. Pourquoi cette lacune ? Combien ? Quand ? Encore une belle analyse en perspective.

30401 vues

26 décembre 2023 à 12:05

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

28 commentaires

  1. Il faut dire aussi que beaucoup de français de souche, chrétiens ou de culture chrétienne profitent aussi de cette prime sans célébrer Noël. Ce pays me dégoûte.

  2. La question ne devrait même pas se poser, ça va de soi. Ces peuples rejettent notre Religion et nous haïssent mais ont la main et la gueule grandes ouvertes pour accepter tout ce qui se rattache au « pognon » même si ce sont les « mécréants » qui leur donnent, c’est pourquoi ils viennent tous en France vivre à nos crochets, C’est très malhonnête et indigne de leur part de l’accepter mais ces gens là n’ont pas de scrupules. Certes, ils ne la réclament pas mais s’ils étaient dignes et honnêtes avec eux-mêmes, ils devraient la refuser spontanément afin qu’elle aille dans la poche des Français dans la précarité. Et les « LAÏCARDS » ceux qui ne veulent pas de CRECHE en lieux publics, vous croyez qu’ils la refusent la « prime de NOËL » pour ne parler que de ça car il y a bien d’autres avantages qui tombent du ciel durant cette Fête de la NATIVITE ?

  3. Et notre cher ami chance pour la France continuera de travailler le jeudi de l’Ascension ou le lundi de Pentecôte, bien sûr.

  4. C’est avoir le beurre , l’argent du beurre et la crémière avec … non ? l’argumentation est d’une pauvreté lamentable .

  5. L’argent n’a pas d’odeur meme haram c’est justement ce genre de génerosité étatique qui comme le miel attire les mouches pas que le miel dailleurs réservons ces largesses a nos nationaux le flux de migrants se réduiras automatiquement

Les commentaires sont fermés.