Sainte-Soline : pour en finir avec l’insupportable procès des gendarmes

Photo BV. Après la manifestation de Sainte-Soline le 25 mars 2023.
Photo BV. Après la manifestation de Sainte-Soline le 25 mars 2023.

Le Monde, Mediapart et la Ligue des droits de l’homme, trois organismes au-dessus de tout soupçon comme il se doit, ont leur version des événements ultra-violents qui se sont déroulés aux abords de la bassine de Sainte-Soline, ce samedi 25 mars. Pour eux, c’est simple : les gendarmes ont empêché les secours d’approcher des blessés. Le Monde va jusqu’à titrer, sans le moindre doute, « Sainte-Soline : des élus de LFI appellent à la démission de Gérald Darmanin après des révélations prouvant une entrave à l’intervention des secours ».

Tout est dans le mot « prouvant »… La NUPES se déchaîne ainsi une fois de plus contre Darmanin et « les violences policières », vieux mantra rassembleur à gauche de la gauche.

Dans ce concert de propagande, il n’est pas inutile de s’en référer aux faits. D’abord, les victimes. Elles ont un profil particulier, pas tout à fait celui du Bisounours. Ce sont les parents du manifestant grièvement blessé qui en parlent le mieux. Dans un communiqué signé Les Parents de Serge et daté du 29 mars 2023, ils expliquent : « Oui, Serge est fiché S, comme des milliers de militants dans la France d’aujourd’hui. Oui, Serge a eu des problèmes judiciaires, comme la plupart des gens qui se battent contre l’ordre établi. Oui, Serge a participé à de nombreux rassemblements anticapitalistes – comme des millions de jeunes dans le monde qui pensent qu’une bonne révolution ne serait pas de trop. » Un Monsieur Tout-le-Monde, en somme, gentil tout plein. « Ces actes sont au contraire tout à son honneur », concluent les parents. Ils ont porté plainte pour tentative de meurtre, entrave volontaire à l’arrivée des secours, violation du secret professionnel dans le cadre d’une enquête de police et détournement d’informations. Tant qu’on y est…

Il y a ce profil. Il y a les images de Sainte-Soline, il y a les dégâts humains et matériels. Et si cela ne suffisait pas, le rapport de la préfète des Deux-Sèvres rive le clou. Cette manifestation, les trois organisateurs (Les Soulèvements de la Terre, Bassines non merci et la Confédération paysanne) ont délibérément refusé de la déclarer en dépit des demandes de l’administration. Elle a donc été interdite. Les organisateurs sont si gentils et inoffensifs que la préfecture et la gendarmerie ont pris soin d’interdire « le port et le transport d’armes et de munitions » et « la vente, le transport et l’utilisation d’artifices et carburants au détail, acides, produits inflammables, chimiques ou explosifs ». Sympa. On apprend accessoirement, dans ce rapport officiel, que la Ligue des droits de l’homme, la Confédération paysanne et l’Union départementale CGT 79 et Solidaires 79 ont contesté, par référé-liberté auprès du juge administratif le 22 mars, l’arrêté sur « le port et le transport d’armes par destination »… Pourquoi ?

Pas moins de 3.200 gendarmes sont mobilisés, à Sainte-Soline. La bassine n’est qu’un prétexte. « Au vu des attaques déterminées et violentes visant les gendarmes et leurs véhicules, il apparaissait clairement que leur objectif n’était pas d’entourer le chantier de la réserve mais d’attaquer les forces de l’ordre, en causant le plus de dommages humains et matériels », écrit la préfète.

Le tout de manière parfaitement irresponsable. Car c’est à l’organisateur d’assurer la sécurité sur place et d’indiquer son dispositif à l’État. Or, les brochures des organisateurs ne recommandent pas d’appeler le SAMU ou les pompiers mais de crier « médic » et de « se rendre à un hôpital éloigné de l’action en cas de nécessité d’hospitalisation » !

La préfecture a malgré tout mis en place des secours à grande échelle : 5 équipages SAMU, 37 véhicules dits SDIS et un hélicoptère. Mais il était très difficile et risqué pour les secours d’approcher les zones de combat en garantissant « la sécurité des intervenants, SAMU ou pompiers » en raison de la rapidité de déplacement des groupes. Enfin, les escortes de gendarmes prévues pour accompagner les secours sont directement prises à partie par les manifestants « au moins une fois », dit le rapport.

C’est donc très clair : les gendarmes ont refusé de faire prendre des risques aux soignants. C’est exactement ce que dit le SAMU au téléphone à la Ligue des droits de l’homme dans un document présenté par Le Monde et Mediapart comme apportant une preuve de non-assistance à personne en danger. « On n’a pas l’autorisation d’envoyer des secours sur place parce que c’est considéré comme étant dangereux », explique l’interlocuteur du SAMU enregistré. Le blessé sera tout de même pris en charge dans des conditions très difficiles par un médecin de la gendarmerie avant son évacuation. Le chef du pôle urgence de l'hôpital de Niort a donné tous les détails et explications au Parisien« Les services médicaux des organisateurs n’étaient pas au niveau : ils ont été débordés par le nombre des blessés », confirme à BV un proche du dossier au sein des forces de l’ordre.

Alors, qui est responsable ? Les forces de l'ordre ou l’extrême gauche ultra-violente et irresponsable ?

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 01/04/2023 à 7:45.
Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

42 commentaires

  1. Ils sont venus chercher une claque. Ils ont pris une claque. Circulez ! Mais, puisqu’ils sont dénommés, ils pourront payer les dégâts de leurs petits camarades. En combien de temps, et d’argent, le propriétaire du champs va-t-il le remettre en état, suite au passage de ces sauvages. Le seul tort de Darmanin est d’avoir envoyé les gendarmes au carton. Où étaient les blindés de la gendarmerie ?

  2. Le terrorisme islamo gauchiste en France est bien implanté, organisé, motivé , connu , identifié….mais il est toujours en parfait état de nuire . Pourquoi Mr Darmanin ? Sinon , Des militants GI qui ont pacifiquement installé sur un bâtiment public une banderole contre l’immigration massive en France , se sont fait immédiatement attrapés au lasso par ces gendarmes et sévèrement condamne . Je pense que les FdO ont la possibilité de faire leur job de 2 façons , avec ou sans zèle , le zèle ils le réservent pour la Droite Patriotique , celle avec laquelle les flics ne risquent rien

  3. Même pendant les guerres (entre pays civilisés) on ne tire pas sur ceux qui viennent secourir les blessés. La LFI les Antifas et les black blocs, si…..

  4. Point n’est besoin d’être grand clerc pour constater que la France se meurt, la france est morte. Et tout ça grâce à des politicards qui ont été portés au pouvoir par une gente moutonnière politiquement et historiquement inculte. Il serait temps de marginaliser ces destructeurs qui ne craignent rien car il n’y a rien à craindre . Pas de sanctions, pas de limogeages. Ils sont cautionnnnés pa l’apathie du plus grand nombre. C’est le grand jeu des compromissions. A chaque jour un nouveau scandale et puis après ? Elle est pas belle la france d’aujourd’hui !

  5. Quand on voit le profil des géniteurs , il ne faut pas s’étonner que le fiston est pris cette direction anarchiste , j’ajoute que l’on peut être victime et auteur .

  6. Le drame, c’est que la justice va se pencher sur l’affaire et que des parents de voyous vont essayer de se faire un peu de monnaie en voulant faire condamner l’Etat, quand bien même ces anarchistes étaient dans la plus totale illégalité, tout cela à l’encontre de l’adage de droit qui stipule que « nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude » C’est un comble, c’est le monde à l’envers, c’est la France de 2023. Non seulement ils devraient être déboutés de leur demande, mais ces collectifs devraient en revanche être condamnés à rembourser l’ensemble des dégâts occasionnés jusqu’au dernier centime, en plus que d’être dissous. De la même façon aucun blessé parmi ces anarchistes ne devrait être pris en charge financièrement par le contribuable, pas même les blessés gravement atteints. Ils ont cherché, ils ont perdu, qu’ils assument.

  7. Je ne prends partie ni pour un camp, ni pour l’autre et ce tant qu’on ne saura pas exactement ce qui s’est passé. Malheureusement il y a des violents dans les deux camps. Mais et afin de clarifier les situations, il serait bon que les forces de l’ordre portent obligatoirement leur RIO, comme l’impose la loi (mais bon la loi en France elle ne fonctionne que dans un sens). Cela permettrait au moins de faciliter l’identification individuelle des mis en cause en cas de débordement (comme ceux qui utilisent leur LBD en tir tendu tout ensachant qu’il peuvent tuer en l’utilisant de cette manière) et aussi de les défendre preuves à l’appui. Il faudrait aussi que les organismes chargés d’enquêter sur ces faits soient totalement indépendant. Des gendarmes qui enquêtent sur des gendarmes ou des policiers qui enquêtent sur des policiers, ce n’est pas crédible. Qu’on le veuille ou non, l’esprit de corps joue

  8. La violence appelle la violence . Les forces de l’ordre sont encadrées, contrôlées et sont tenues à une certaine déontologie .La violence extrême exercée, par des manifestants participants à une manifestation interdite, à l’encontre des forces de l’ordre doit être réprimée sévèrement .
    Si Je regrette les violences, il faut le regretter des deux côtés et surtout ne pas accuser systématiquement les forces de l’ordre qui ont subit également des dégâts, physiques et matériels, engendrés par la volonté de « casser du flic » avec une utilisation avérée d’armes par destination beaucoup plus violentes que le matériel utilisé par les forces de l’ordre .

  9. Il y a de sérieuses raisons d’être effrayé par toutes les insuffisances ( je pèse mes mots) que nous trouvons dans les commentaires . On a l’impression de retrouver sur ce sujet les mêmes que sur celui des retraites . Certes on peut ne pas être d’accord et vouloir faire valoir son point de vue mais de quel droit s’attaquer aux personnes et aux biens ?
    Pour les retraites était il nécessaire de parler de 64 ans ? Il eut mieux valu parler de 44 annuités en disant simplement : Si nous ne changeons rien , dans moins de 10 ans la retraite moyenne versée aux français passera de 1800 euros par mois à 1500 euros . C’est ça que vous voulez ?
    Pour le combat pour l’eau même démarche . Au lieu d’accuser des agriculteurs qui s’accaparent, s’il vos plaît, l’eau du ciel il eut été préférable de demander s’il vaut mieux utiliser l’eau du ciel plutôt que de la laisser couler vers les oceans !
    Conclusion : Mais à quoi sert il de faire des études ?

  10. Déjà , je ne vois pas ce que vient faire la fédération CGT du 79 dans cette affaire ,sinon de tomber dans une espèce de convergence des luttes où on pourrait trouver tout et n’importe quoi . Pourquoi pas Assa Traoré à Sainte Soline pendant qu’on y est ,dans une communion autour de la détestation des forces de l’ordre ? Deuxio, si ils ne veulent pas des gendarmes, qu’ils se dotent ,eux mêmes, d’un service d’ordre conséquent pour parer à toute exaction venant de leurs propres troupes ! Mais je crois que leur but n’était pas de manifester pacifiquement mais de créer l’accident qui créera lui même le buzz . Le naufrage de la gauche dans toute sa splendeur !. Plus aucune crédibilité . Cela promet lorsque Marine Lepen arrivera au pouvoir !!! A méditer ! Ces gauchos sont dans une sorte d’entrainement ,mais les gens en ont tellement marre de cette chienlit qu’ils passeront outre la peur du chaos qui est déjà présent partout, si quelqu’un s’engage à remettre de l’ordre, et donc de la justice en France .

  11. ce n’est pas la première fois que le journal » le monde » titre des fakes news, il est la pancarte de LFI et des délinquants. Pour ces gens là c’est surement les forces de l’ordre qui ont mis le feu à leurs véhicules, et ils se sont eux mêmes bombardé avec des pierres et des cocktails molotov. Quelle honte de la part d’élus d’accompagner ces violences dont tout le monde paie la note via les assurances, mais ces assités s’en moquent eux ne veulent même pas bosser.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois