« Voilà ce qu’il en coûte à des élus de d’être toujours aux côtés de la communauté juive face à l’antisémitisme. La communauté juive de Béziers, Emmanuelle et moi avons porté plainte, », tweetait, récemment, le maire de Béziers au sujet d’une lettre de menace reçue à la synagogue. Il s’en explique au micro de Boulevard Voltaire.

 

Ce ne sont peut-être que des menaces en l’air, mais vu le actuel, on peut tomber sur un cinglé qui ne se contente pas d’insulter la communauté juive, mon épouse Emmanuelle Ménard, la députée, ou moi-même, le maire de Béziers, et qu’il aille plus loin que cela. Nous sommes tout de même inquiets. Nous avons porté plainte car nous ne voulons pas que ces gens se sentent dans un climat d’impunité. On ne menace pas de mort des gens sans devoir s’en expliquer devant la . Il ne s’agit pas de jouer au martyr mais de dire : ça suffit, basta !

 

Cette lettre était assez glaçante, on n’était pas dans le verbatim du cinglé.

 

Ce n’était pas une écriture d’halluciné, la syntaxe est correcte, le vocabulaire est clair. C’est cela qui a participé à notre crainte. Du côté de la communauté juive, comme pour Emmanuelle et moi, ce n’est pas la première fois que nous sommes menacés, mais c’est la première fois que c’est aussi violent que cela. Nous l’avons rendu public pour montrer ce qu’il en coûte aux élus de droite qui se sont toujours affichés avec la communauté juive. Quand a fêté ses 70 ans, il y a eu des manifestations de soutien à Israël et avec Emmanuelle, nous y sommes allés, invités par la communauté juive. Un certain nombre de gauchistes étaient venus en hurlant des slogans antisionistes qui ressemblent vite à des slogans antisémites. À côté d’un antisémitisme d’extrême droite qui existe, il y a un antisémitisme venant des , d’islamistes, de gauchistes.

 

Que pensez-vous de l’actuel climat délétère de dans la vie politique ?

 

Il y a un certain désespoir chez les gens, ils pensent que même les ne suffisent pas, que voter ne sert à rien. Il y a une désespérance et la classe politique disqualifie le discours politique par son comportement. Quand vous entendez Jean-Luc Mélenchon dire certaines choses, il est devenu complotiste. C’en est devenu ridicule. Quand vous voyez M. Fillon, ancien Premier ministre de la France, qui va représenter l’État russe dans un conseil d’administration, ça vous donne envie de tout envoyer balader et de renverser la table. Je suis viscéralement attaché à la démocratie, mais une partie de la classe politique discrédite l’engagement et la parole politiques.

 

Vous avez condamné la vidéo de Papacito. Cela a mis en colère des jeunes qui le suivent.

 

 

La connerie de droite et de gauche ou d’extrême droite et d’extrême gauche reste de la connerie à l’état pur ! Papacito donne l’image caricaturale du facho que nos adversaires ont envie de voir. Il est l’idiot utile de la gauche. Il ne me fait pas rire. Je n’ai rien à voir avec ce genre de personne, absolument rien. C’est justement parce que je suis attaché à un certain nombre de valeurs comme la patrie, la famille, le respect de l’autorité et la défense de la que je condamne sans hésiter ce genre de vidéo car ça ne me ressemble pas. Je ne veux pas laisser entendre que je me retrouverais dans ce genre de propos.

Je défends M. Mélenchon quand il est mis en cause dans ce genre de vidéo. Or, quand je suis menacé ou quand Emmanuelle est menacée par des crétins antisémites, il n’a pas un mot pour nous défendre. Nous sommes dans le droit et dans la morale et pas dans une espèce de moraline à quatre balles.

14 juin 2021

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 6 votes
Votre avis ?
25 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires