Deux poids deux mesures. Voilà ce qu’ont dénoncé les manifestants réunis, ce jeudi soir, près du ministère des Affaires étrangères. Plusieurs centaines de personnes sont venues manifester leur soutien au peuple arménien, à nouveau victime de la guerre. Depuis ce mardi 14 septembre, les combats ont repris dans la région du Haut-Karabakh. L’Arménie accuse l'Azerbaïdjan d’avoir utilisé des missiles, des drones ainsi que des de gros calibre. Ces nouveaux affrontements ont déjà causé la perte de plus de 170 personnes. La demande la fin des combats ainsi que le respect de l’intégrité territoriale de l’Arménie.

Deux poids deux mesures

Drapeaux arméniens et drapeaux tricolores flottent côte à côte dans la foule, symbole de l’amitié franco-arménienne. « C’est hypocrite de parler d’amitié entre ces deux pays, car il n’y a pas d’action réelle », lance Tifainn, une jeune fille de 18 ans arborant fièrement le de l’Arménie sur ses épaules. « On ne fait rien, alors que c’est la même situation qu’en Ukraine », ajoute-t-elle. « J’en parle autour de moi, mais personne ne semble s’y intéresser. » Le discours de Tifainn est revenu à maintes reprises au cours du rassemblement. Politiques, Arméniens et simples Français solidaires d’un peuple subissant les horreurs de la guerre ont montré leur ras-le-bol. De plus, une incompréhension règne dans la foule : pourquoi n’aide-t-on pas l’Arménie comme nous avons aidé l’Ukraine ?

Il est vrai qu'il est bien plus difficile d’agir quand des pays sont liés par des contrats économiques. En effet, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a signé en juillet dernier un nouvel accord visant à doubler les importations de gaz azerbaïdjanais pour diversifier les sources d’approvisionnement des pays européens.


« Les paroles c’est bien, mais des actes, c’est mieux »

Près de l’estrade, une myriade d’écharpes bleu-blanc-rouge se distingue du reste des manifestants. Parti socialiste, La République en marche, Les Républicains et même ont fait l’effort de se rendre à l’événement. « Ce qui se passe en Arménie, c’est une menace existentielle », lance la députée LREM Astrid Panosyan-Bouvet sous les applaudissements du public. Les manifestants sont ravis d’entendre un discours virulent, mais beaucoup n’y croient plus. « Les paroles, c’est bien, mais des actes, c’est mieux », demandent Pierre et Dominique sans véritablement y croire. Entre deux discours, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gabriel Attal, s’invite à l’improviste. Il n’a même pas le temps de prononcer le moindre mot : il se fait huer par la foule. De son côté, Franck Papazian, coprésident du Conseil de coordination des associations arméniennes de France, estime qu’il « est temps d’intervenir militairement pour rétablir la paix ». Les deux quinquagénaires Pierre et Dominique tempèrent : « Il n’y a pas d’espoir, on n’interviendra pas militairement et c’est dommage. » Mais alors, que faire ? « Il faut que les citoyens se mobilisent. Si on s’est mobilisé pour les Ukrainiens, il faut faire pareil », estime le sénateur Stéphane Ravier.

3909 vues

15 septembre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

30 commentaires

  1. Soyons logiques et surtout cohérents. Si le Nagorny-Karabag est arménien alors le Donbass et la Crimée sont russes.

  2. Pays chrétien, l’Arménie n’a aucune chance que l’OTAN mette un terme à l’agression, le turc est derrière et il ne faut pas le fâcher.

  3. Pendant ce temps là, les immigrés footeux Nantais allaient faire du spectacle en Azerbaïdjan au lieu de dénoncer la guerre…

  4.  » Ursula von der Leyen, a signé en juillet dernier un nouvel accord visant à doubler les importations de gaz azerbaïdjanais »; Tout est dit : l’ouverture des vannes de gaz autorise l’élimination des gêneurs arméniens. Les Turcs attendent ça depuis 1913.

  5. L’Arménie ? mais pour les USA ça n’existe pas, donc l’UE ne fera rien. Mieux vaut sans doute parler à Erdogan (qui est dans l’OTAN) qu’à un pays ami de la France. Ursula, ben quelque chose, finira voilée en Turquie ex « colonie allemande.
    Si l’Arménie avait des richesses intéressantes géopolitiquement pour les USA, ça changerait tout. Moralité de tout cela? Les USA et leurs esclaves européens n’ont aucune morale. Les Arméniens, eux, seraient une richesse pour la France

    1. « Les USA et leurs esclaves européens n’ont aucune morale. » Buisines is buisines. Je ne vois pas de place pour la morale dans cette idéologie.

  6. Ils sont chrétiens, donc ils n’intéressent personne……….Ne jamais oublier qu’en dehors du gaz russe, il y a le pétrole des musulmans du Golfe………….

  7. Les Arméniens ont au moins deux défauts, celui d’être chrétien et celui d’être mal placé, à côté de notre nouvel ami démocrate bien connu qui dirige l’Azerbaïdjan et qui accessoirement nous fournit du gaz en lieu et place du gaz russe
    Aucune chance donc qu’Ursula, Emmanuel et tous nos eurocrates s’intéressent à leur sort

  8. l’Arménie ! le pays , le peuple oublié de l’Europe chrétienne !
    pays martyrisé par les musulmans depuis la nuit des temps ! Pas assez de richesse pour que les USA lui viennent en aide , trop de Chrétiens pour que l’Europe s’y intéresse !
    Manifester en France ne sert à rien c’est en Arménie ou en Turquie que les Arméniens de France doivent aller se faire entendre !

  9. Avoir admis en son temps la présence de la turquie dans l’OTAN c’était renoncer à la reconnaissance du génocide arménien, alors pourquoi aujourd’hui les pays adhérents à l’OTAN modifieraient-ils leur position ? Seule échapatoire, virer de l’OTAN la turquie ou que la France quitte ce machin et l’UE ! Maintenant demander d’aider l’Arménie comme on aide l’ukraine est une erreur, nous n’avons rien à voir dans le conflit ukrainien, car l’ukraine s’est comportée au Donbass depuis 2014 comme la turquie en arménie au début du XXéme siècle.

  10. Que vaut un arménien par rapport au gaz de Bakou ?
    Même macron ne sait pas répondre… par contre la belle ursula a encore negocié un contrat avec le diable !

  11. La logique serait que l’Europe chrétienne se porte au secours de l’Arménie contre les Azéris musulmans, c’est une véritable croisade qui s’imposerait , mais cette Europe aux mains de l’oncle Sam aidé par Soros qui est connivente avec l’islam et wokiste avec la chrétienté comme le pape lui-même, ne s’émouvra pas avec une disparition de l’Arménie.

    1. Mais l’Europe n’est pas chrétienne ! Chirac lui- même a refusé comme les autres chefs d’état d’inscrire les racines chrétiennes de l’Europe dans les textes européens fondateurs de l’U.E….
      Ne comptez pas sur un autre soutien que verbal…

  12.  » et même Reconquête… » vous pourriez développer ? Si les Arméniens peuvent obtenir un véritable soutien, c’est bien de la part de Zemmour… et sinon de qui d’autre !!!

  13. Le gouvernement arménien s’est de lui même soumis à « l’aile protectrice » de l’ex-occupant soviéto-russe, politiquement au mieux avec la Turquie hégénonique d’Erdoģan… qui provoque et soutient militairement l’expansionnisme de l’Azerbaïdjan. Que l’Arménie « indépendante » fasse donc appel à son protecteur Poutine. Aucun soldat français n’ira mourir pour Erevan…

  14. Dites, Kevin Tanguy, pourquoi, lorsque vous précisez le nom des partis politiques présents à la manifestation, vous déclarez « Et même Reconquête » ?
    Eric Zemmour et Philippe de Villiers se sont rendus en Arménie, eux ! C’était l’hiver dernier.
    Le « Et même » est de trop !

  15. l’Arménie est soutenue par la Russie aussi il ne faut pas compter sur l’aide française ni européenne. Deux poids deux mesures qui démontrent l’ineptie delà politique étrangère de notre pays. Quand à celui de dit union européenne elle ne sait plus où elle va.

    1. Voici bien une raison nécessaire et suffisante pour punir Poutine en laissant mourir des arméniens…
      Monde de pourris

  16. En effet, l’Arménie est une nation qui prouve sans erreur possible le choc des cultures. La cohabitation pacifique des cultures différentes ne se vérifie pas. L’Arménie géographiquement est au mauvais endroit et surtout à un mauvais moment. Ce génocide, parfaitement connu de notoriété public, j’ai voulus comprendre car la Turquie le renie vigoureusement quant d’autre Européens prouvent le contraire. Alors j’ai fais quelques recherches et j’ai vue, toutes proportions gardés, ce génocide peux rejoindre l’Holocauste des juifs.

    1. je vais même un peu plus loin que vous, la  » tolérance » du génocide Arménien à permis à la Shoah d’avoir lieu !!! la négation vigoureuse de la Turquie ne fait que renforcer la réalité de ce qui s’est passé !

      1. Exact, le génocide arménien a été le « galop d’essai » de la shoa. N’oublions pas que c’est l’allemagne qui a construit au début du XXéme siècle les infrastructures ferroviaires et vendu le matériel ferroviaire qui a servi a déporter en masse dans le désert des dizaine de milliers d’arméniens

  17. L’Europe politique n’est qu’un cloaque qui nous mènera sûrement à la dhimmitude d’un islam conquérant, la majorité des politiciens qui la compose étant serviles et grassement payés par celle-ci.
    Le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument.
    Châteaubriant l’a dit en son temps « Vous ne voulez pas de la chrétienté vous aurez l’islam. »

  18. Vous savez bien qu’Ursula adore le président d’Azerbaïdjan, ils sont copains comme cochon, et ce dictateur sans foi ni loi est quelqu’un de bien, pas comme un quelconque Poutine, eh Macron tu te réveilles!

  19. … « La France demande… »
    Oui mais, qui écoute encore la voix de la France ?
    La France n’est plus qu’un pion comme tous les autres pays pauvres, sans importance, sans politique internationale crédible, et sans force armée capable d’entrer en conflit.
    La voix de la France n’est ni entendue ni respectée, son président n’est pris au sérieux par personne, et son ministre des affaires étrangères est aux abonnés absents.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter