La suppression de la redevance audiovisuelle, promesse de campagne du Président Emmanuel Macron, a été adoptée samedi matin avec 170 voix pour et 57 contre, lors de l'examen en première lecture du projet de loi de finances rectificative pour 2022. Le projet de loi de finances rectificative sera examiné parle Sénat la semaine prochaine. Le financement de l'audiovisuel public serait assuré par une partie des revenus de la TVA.

Soutien de LR et du RN

Les Républicains et le Rassemblement national ont voté la mesure. Mais le RN s'est distingué en réclamant une privatisation de France Télévisions et de Radio France.

Plusieurs députés RN en ont profité pour dénoncer le manque de neutralité des médias publics, favorables au gouvernement et à la gauche, en revenant en particulier sur le temps de parole accordé à la NUPES durant la campagne des législatives.

9494 vues

23 juillet 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter