L'énergie est le sang qui irrigue toutes nos activités, c'est le moteur de toute économie et de toute vie. La France avait tout pour être à l'abri des crises concernant son approvisionnement électrique. Mais de tristes sires en ont décidé autrement et on les a laissés faire.

La fermeture de Fessenheim n’est que la partie émergée de cet immense travail de sape. Il faut y ajouter, fait moins connu mais aux conséquences très graves pour l’avenir, la mise à l’arrêt d’office du réacteur ASTRID dans lequel on mettait au point les futures centrales à neutrons rapides.

Monsieur Macron perpétue la tradition antinucléaire socialiste venue d’outre-Rhin. L'enchaînement des faits est implacable.

1982 : un groupe d’Allemands violemment antifrançais vient à Creys-Malville tirer cinq roquettes militaires sur la centrale nucléaire. Cette attaque criminelle aurait dû déclencher un incident gravissime avec l’Allemagne, mais le pouvoir socialiste ne fait rien. Pire : les auteurs ne sont pas retrouvés. Et puis des agitateurs gauchistes, notamment allemands, nourrissent une contestation permanente dont Lionel Jospin prendra prétexte pour démanteler cette centrale en 1997…

Creys-Malville, c’était Superphénix, laboratoire de mise au point des nouveaux réacteurs dits à neutrons rapides, qui permettront de brûler l’U238, déchet de la combustion de l’U235, et multiplieront par un facteur 140* le contenu énergétique de chaque kilo d’uranium.

Jospin parti, les savants lancent ASTRID, un nouveau réacteur de recherche à neutrons rapides. Près d’un milliard d’euros d’investissement. Depuis longtemps, EDF, plus intelligente que les tristes dirigeants du pays, a entreposé les énormes quantités d'U238 issues de l'exploitation du parc depuis l’origine et qu'elle espère utiliser un jour : 300.000 tonnes. Cette mine d'or stockée en France nous mettrait gratuitement à l’abri du manque d’énergie électrique pour des milliers d’années. Mais, avec François Hollande, le projet ASTRID patine, puis il est définitivement arrêté par Emmanuel Macron fin 2019.

Aujourd’hui, sur le marché de gros, le MWh électrique s’échange à 1.000 €, et à 1.600 € sur le marché à terme pour décembre 2022, contre 85 €, il y a un an !

L’État français s’affole, il bloque les prix de l’énergie pour le particulier, mais la facture énergétique ne permet déjà plus de poursuivre l’activité des usines grosses consommatrices d’énergie. Leurs ouvriers sont mis en chômage technique.

Le MEDEF est très inquiet : l’effondrement énergétique risque de provoquer des mouvements de révolte. Réunis les 29 et 30 août, ses membres se pressent autour du président de l’EDF, Jean-Bernard Lévy. Celui-ci ronge son frein depuis des années devant l’incurie du pouvoir politique et ne veut pas « porter le chapeau » de ce qui se prépare. Les patrons insistent pour qu’il remette rapidement en route ses réacteurs. Le PDG d’EDF va répondre ceci : « On manque de bras. En fermant Fessenheim, on nous a dit de faire le nécessaire pour en fermer douze autres (centrales). Nous n’avons pas embauché des gens pour construire douze centrales, nous en avons embauché pour en fermer douze. »

L’allusion au Président est tellement transparente que celui-ci ne décolère pas depuis lors. Il a perdu son sang-froid et, au cours d’un discours vengeur, il a tenté de tacler Jean-Bernard Lévy. Mais il ne trompe plus personne. On fera des économies, répète-t-il. Le député et président du groupe LR Olivier Marleix cherche à mettre en place une commission d’enquête sur la fermeture de Fessenheim et sur l’arrêt de l’entretien des réacteurs. Pendant ce temps, le Premier ministre affirme qu’on fermera les usines plutôt que de couper l’énergie aux particuliers. Les beaux quartiers respirent : ils prendront des bains à prix bloqué et tant pis pour les ouvriers dindons de la farce.

Quant à l’Allemagne, championne ès charbon, elle n’a jamais vendu autant d’électricité à la France. Nous lui avons acheté, en un an, une douzaine de TWh, ce qui est exactement la production de Fessenheim - la pollution en plus. Un véritable scandale.

Ajoutons que nos amis germains continuent à nous vendre, contre des dizaines de milliards, leurs éoliennes « pour décarboner notre énergie ». Décarboner une électricité qui est d’origine hydraulique ou nucléaire ? Faut-il que nos journalistes soient stupides pour répandre de telles contre-vérités ! Et tandis que la folie éolienne est en train d’épuiser les mines de cuivre, le manque d’énergie est évident malgré les milliards déversés dans des moulins anémiques.

Le 12 octobre 2021, Emmanuel Macron a annoncé le développement d’une filière française de petits réacteurs nucléaires de 300 à 400 mégawatts-électriques. Mais sait-il que nos ingénieurs sont les meilleurs au monde pour la construction de ces petits réacteurs compacts très sûrs, quasiment sans entretien, dont TechnicAtome équipe depuis soixante ans nos sous-marins et notre porte-avions ? Nous pourrions les vendre dans le monde entier.

Au-delà de la petite personne du Président, nous aimerions qu’il commence par déclarer souveraine notre énergie nucléaire en la rattachant à la Défense nationale. En même temps, de toute urgence, il faut créer une industrie de construction en série de petits réacteurs dits modulaires, lancer la construction accélérée des nouveaux EPR et construire le remplaçant d’ASTRID pour mettre au point les futurs réacteurs à neutrons rapides.

En attendant, là-bas se murmure la complainte inspirée d’Alfred de Vigny : Fessenheim, Fessenheim, dans ta sombre vallée, Cette ombre noire jamais ne sera effacée.

* 140 fois plus d'énergie, c'est une loi physique. Le métal uranium contient de l'U235 à 0,7 % et de l'U238 à 99,3 %. Seul l'U235 produit de l'énergie dans les centrales actuelles. Les centrales de 4e génération dites à neutrons rapides, en « brûlant » de l'U238, dégagent donc 100/0,7 fois plus d'énergie que l'U235, soit 142,86 fois plus d'énergie.

10811 vues

24 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

76 commentaires

  1. Dite ce que vous voulez sur Macron : Psychopathe ,sans conscience, liquidateur de la France, individu indigne….Mais il a bien été élu Président de république et il est encore soutenu par 43% des Français selon un dernier sondage . A l’évidence ce n’est pas lui le Psychopathe etc…mais ce sont ces électeurs, ces 43% de Français et cela est beaucoup plus inquiétant.

  2. Macron hanté toute sa vie ??? Pour cela, encore faudrait-il avoir une conscience…
    Aucun risque de côté là.

    1. Bonne remarque, Georges, mais mon titre a quelque chose d’incantatoire : je voudrais bien que la honte s’abatte sur ce triste personnage. Hélas tel l’idiot du village il ne se rend même pas compte.

  3. Macron ne sera jamais hanté . Pas plus par Fessenheim que par ASTRID .
    Il a été placé pour liquider la France en tant que pays pour en faire un « land » européen, au profit des U.S , dont l’E.U. est un « Département » , comme leur « Département » du Trésor, « Département » défense, etc.
    Son rôle est de détruire la France, et il s’y emploie avec grand zèle. Il finira son mandat avec la satisfaction du travail accompli.

  4. Quand il finira son mandat , il disparaitra avec sa médiocrité et ne sera hanté par rien du tout ! la France il en a rien à f….
    et les français idem . Son avenir est assuré avec notre pognon !

  5. Nous sommes tous responsables de ce qui se passe. On va tuer EDF parce qu’ils l’ont décidé. Ils ont tué les programmes super-phœnix et Astrid qui étaient l’avant-garde des réacteurs nucléaires mondiaux. Le plus grave est les vidanges programmées des piscines qui sont la mort assurée des centrales. Rien dans leurs décisions d’arrêter 12 centrales n’a été remis en cause malgré les « promesses » de micron 1er. Rien n’est assuré pour que l’on crée de nouvelles centrales, vu les finances de EDF et de l’Etat. Ce sont tous ces des mensonges d’Etat qui nous conduisent dans un abîme financier.

  6. D’après des spécialistes, il est possible de réactiver Fessenheim mais cela prendra 4 ou 5 ans.
    Le plus grave est l’arrêt des piscines et leur vidange qui se profilent dans les mois qui viennent suivant les décisions qui n’ont pas été remises en cause par le gouvernement qui continue à nous mentir effrontément.
    On a tué super-phœnix, on a tué Astrid, des programmes qui donnaient à la France une supériorité internationale et une avance technologique énorme. On va tuer EDF, parce qu’ils l’ont décidé !!! Nous sommes tous responsables de notre immobilisme.

    1. Merci Roger, nous ne sommes pas tous responsables, seuls le sont les antinucléaires ainsi que ceux qui hélas ont voté socialiste puis Macron. Tous les partis de droite sont unanimement pour le nucléaire, et majoritairement contre les éoliennes

  7. Et dire que l’on continue à parler de « nos AMIS allemands »! Demandez donc aux Français d’Alsace et Moselle ce qu’ils pensent de nos voisins « Germains ».

  8. La gauche que chérit Macron sait bien que le charbon pollue moins qu’un reacteur type Astrid voyons…. En fait lorsque M

  9. Bravo pour ce compte rendu exhaustif et très éclairant sur la situation actuelle et la responsabiité évidente des gouvernements français habitués à céder aux désiderata de l’Allemagne.

    N’est il pas temps de se réveiller et d’agir à contre courant pour que survive notre Pays ?

    1. Merci Marcu de vos appréciations. Oui il est temps et je sème ma petite graine pour alerter les français. Essayons de transmettre le message à tous nos amis.

  10. Cet article donne beaucoup de sentiments à un individu indigne qui n’en a aucun, macron est un psychopathe dénué de toute empathie qui applique son programme de destruction avec la froideur d’un iceberg.

  11. Chaque année la route c’est des milliers de morts alors à quoi bon paniquer devant l’energie nucléaire.
    En fin de compte nous sommes dépendant de l’Allemagne.
    Une gloire française!

    1. Merci Vieuc. Non nous ne sommes pas dépendants de l’Allemagne, c’est nous qui leur léchons les bottes.

  12. « Faut-il que nos journalistes soient stupides pour répandre de telles contre-vérités ! » Non, ils sont simplement obéissants et serviles. Sinon ils deviennent chômeurs.

    1. Merci Bernard. Nos journalistes sont incultes et majoritairement de gauche. Suffisants, ils ne cherchent pas à améliorer leurs connaissances scientifiques, c’est une catastrophe.
      Jean-Marc Jancovici a dit un jour à un journaliste de France Inter, bien entendu antinucléaire : “À force de dire des conneries, les gens finissent par le croire”. L’autre n’a rien répondu.

  13. Macron, le fanfaron, participe activement à la déconstruction de la France. Sous ses airs de premier de la classe aux mimiques de guignol, il nous glisse suppositoires sur suppositoires. Son incompétence en matière de gestion de l’énergie, liée à une vue étriquée de l’avenir et à sa malléabilité face aux exigences du lobby écolo, nous conduisent vers un abîme indiscernable. Notre industrie sapée mise en veille, chômage à venir accompagné de fermetures définitives. Le développement des véhicules électriques remis en cause : avec quelle énergie recharger les batteries ? Autres domaines tout autant gangrénés : l’Education Nationale gérée par un ministre à l’idéologie wok, un soumis plus enclin à critiquer qu’à produire de l’efficience. La santé, laissée à l’abandon. L’agriculture non soutenue. L’insécurité entretenue par une immigration toujours incontrôlée porteuse de délinquance, et par une justice aux abois. Conséquences, atteintes à nos besoins primaires : difficultés dans les approvisionnements en produits alimentaires avec une inflation galopante : nous en viendrons notamment à acheter notre lait aux allemands, un comble. L’aperçu d’un pays du tiers-monde. Et ils se pavanent, heureux de leurs résultats, dans une profonde irresponsabilité. C’est beau le progressisme !

  14. Puisqu’il parait que c’est possible, macron devrait racheter sa faute en remettant en route Feissenheim et en gardant pour les français nos stocks de gaz.
    Les allemands ne méritent surtout pas un coup de main énergétique vu qu’ils ont tout fait pour nous couler !

  15. A l’évidence, il est urgent de retirer tout pouvoirs à cet ideologue inféodé aux marchés dirigés par les USA. De même, il est tout aussi urgent de se défaire du piège europe avant la catastrophe guerrière dans laquelle nous sommes attirés.

  16. J’ai rarement lu un si prestigieux article que nous devrions savoir par coeur. En effet tout est dit dans une littérature sans équivoque. Grand merci à vous monsieur Jean-Marc Frenove.

    Tout est en place pour que notre gouvernement actuel soit débarqué d’urgence, quant on dit qu’ils sont des incapables c’est que peut dire.

    Une centrale comme Flamanville peut produire 3600 mégawatt pendant ce temps là lors de période météo favorable le parc éolien plafonne à 11 mégawatt.

    1. Merci Saintzita, vos appréciations me vont droit au cœur, c’est pour alerter les français que je sème ma petite graine. Transmettez le message à tous vos amis.

  17. Personnellement, je pense qu’il s’en fiche et que ça ne l’empêche pas de dormir. Il vous l’a dit, ce n’est pas lui ! El lui n’aura pas à baisser son chauffage ni à craindre les fins de mois, il est nourri, logé, chauffé, blanchi, etc … aux frais de la princesse

    1. Jusqu’au jour où il aura avec sa malfaisance, basculé du côté obscur de la force, il y aura bien un jedi vengeur ou un « éveillé » pour l’éliminer…politiquement évidemment.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter