L’autre matin, je me suis demandé : pourquoi Dieu a-t-il donc créé l’ et les Anglais ?

C’est vrai, quoi : ils ne parlent pas du tout comme tout le monde, et toute la Terre parle pourtant leur langue. Ils se déplacent – à l’inverse du reste de l’humanité – sur le côté gauche de la route, alors que tous les gauchos de la planète roulent à droite.
Et à l’heure où tous les grands de la Terre n’ont, à la bouche, que les mots de « république » et « démocratie », le peuple anglais révère encore une souveraine couronnée de 90 ans passés avec le plus grand respect.

Sans compter qu’ils nous mettent régulièrement la pâtée au rugby, et qu’ils n’ont cessé de guerroyer contre nous autres, pauvres Francs, jusqu’à aller brûler Jeanne d’Arc.

So what?

Je crois que Dieu a créé les Anglais pour nous sauver, dans des circonstances exceptionnelles, des dangers les plus extrêmes (à charge de supporter leur mauvais caractère le reste du temps).

Deux exemples : l’un ancien, l’autre d’actualité.

Les Anglais nous ont sauvé du nazisme, et eux seuls, par Churchill, qui fut l’homme providentiel.
Toutes les grandes âmes de l’époque faisaient dans leur froc et votaient pour discuter avec Hitler.

Les Anglais nous sauvent aujourd’hui en balayant, par KO, l’hydre totalitaire que sont l’Union européenne, la Commission de Bruxelles et ses adeptes en mettant BoJo au pouvoir, lui, un grand admirateur de Churchill.

Pour terminer, un « fioretti » (petite histoire véridique et édifiante) de la vie de Churchill : alors que, face à son détracteur – Chamberlain -, il connaît un moment de doute sur le bien-fondé de sa volonté de faire la guerre totale au Führer, il décide d’aller se mêler à la foule du métro londonien pendant toute une après-midi. Le message qu’il reçoit du peuple anglais croisé à longueur de rame le convainc définitivement que là est le chemin !

On est loin de nos élites qui pensent que le peuple n’a raison que quand il vote pour eux !