ne doit plus trouver le sommeil : « Nous revendiquons que nous ne voulons plus en France de milliardaires, affirme une certaine , la nouvelle boss d'EELV, qu'on nous présente sans rire comme la branche « modérée » du parti ! Nous voulons une France sans milliardaires. Sérieusement, à quoi ça sert, un milliardaire ? On nous dit qu'il ne faut pas faire fuir les talents, mais ceux qui ont besoin de plus d'un milliard ne sont pas des talents mais des vampires. Ce ne sont pas génies mais des égoïstes. » Sic. Il faut l'excuser : l'état de nos hôpitaux témoigne bien du niveau de compétence économique qu'elle a reçu en effectuant son master en gestion des établissements de santé.

imagine probablement que les ultra-riches nagent tous les matins comme Oncle Picsou dans une piscine olympique de billets alors que leur fortune n'est que l'évaluation en Bourse de leurs entreprises à l'instant t.

On sera ainsi étonné d'apprendre que, selon Forbes, les milliardaires du monde entier ont perdu près de 2.000 milliards de dollars en 2022, dont  660 milliards pour les seuls Américains :  115 pour Musk, 80 pour Bezos, 78 pour Zuckerberg, par exemple. Grâce à quoi notre Arnault national est médaille d'or !

Force est donc de rappeler à Mme Tondelier, voire de lui apprendre, à quel point les riches sont nécessaires à la croissance d'un pays, et donc à l'amélioration du bien-être de tous.

Parce que si des « rupins » n'avaient pas acheté, au début du XXe siècle, les premiers Breguet ou les premières De Dion-Bouton, permettant à ces entreprises de faire baisser les coûts et de produire plus, nous n'aurions aujourd'hui ni autoroutes ni aéroports. Ni même d'ordinateurs personnels si des « nantis » passionnés n'avaient pas, il y a cinquante ans, investi cinq SMIC dans des Apple™ II. De même pour les smartphones.

Pendant ce temps-là, l'URSS - qui, à l'exception des chefs du parti, n'avait pas de milliardaires - n'a inventé comme seules molécules que des poisons toxiques à usage militaire…

Quant à ceux qui doutent de la théorie du ruissellement, les commerçants et agents immobiliers de Bruxelles, Londres ou Lausanne leur expliqueront leur reconnaissance éternelle pour le système fiscal de nos génies de Bercy.

6165 vues

22 janvier 2023

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

57 commentaires

Laisser un commentaire