[Point de vue] Hommage des 400 ans : Molière va-t-il résister ?

molière versailles

Ah ! Molière ! Comme il doit lui tarder que cette année s’achève… Depuis le paradis des moqueurs, des insolents et des irrévérencieux où il se repose, il lui faut assister aux innombrables hommages que ses personnages lui rendent pour les 400 ans de sa naissance. Lui qui serait peut-être aujourd’hui ignoré par le ministère de la Culture et ses directions régionales, il ne se passe pas une semaine sans qu’un nouvel événement, parisien ou provincial, ne lui tombe sur les épaules et ne l’oblige malgré lui à se retrouver entre M. Jourdain, Trissotin et les femmes savantes. Et cela a dû l’amuser quelques semaines, au début, mais la fièvre quatre-centenaire ne retombant pas, il doit commencer à en avoir vraiment assez.

On se souvient des efforts médiatiques mondains de Francis Huster pour le faire panthéoniser, mais on lui préféra Joséphine, héroïne de l’antiracisme woke made in America. Et puis, bien sûr - noblesse oblige -, il y a eu la tarte à la crème culturelle de la Comédie-Française, avec le Tartuffe d’Ivo Van Hove, qu’on aurait pu sous-titrer Mais à quoi ça sert que Forestier, il se décarcasse ?, du nom du professeur Forestier qui avait, pour l’occasion, reconstitué le texte du premier Tartuffe en trois actes qui fut interdit illico, texte que le metteur en scène officiel s’employa à massacrer, apoiliser et déconstruire comme il se doit, et un peu partout, de Paris à Montpellier et de Brest à Strasbourg. Combien d’hommages culturels pour cultureux et surtout de spectateurs qui sont partis joyeux pour des soirées lointaines et qui sont revenus chez eux, amers et dépités ?

Oui, que de déférence à l’irrévérencieux Molière ! Et chacun y va de son idée, et il n’est pas un festival, il n’est pas un rendez-vous culturel qui n’ait marqué de sa crème chantilly en bombe l’événement ministériel.

Pourtant, ce n’était pas assez et la ville de Versailles a voulu, elle aussi, participer avec la commande d’une statue au sculpteur ministériel Xavier Veilhan, premier artiste contemporain invité à exposer par Jean-Jacques Aillagon, alors président de l’Établissement public du domaine national de Versailles. Elle a même décidé de créer un bosquet, en lieu et place d'une gare routière « pas vraiment sympathique », dixit le maire François de Mazières. On y a installé la statue en bronze descendue de son socle et elle accueille le public qui pourra « s'asseoir à côté de lui ou sur ses genoux » car « je ne souhaitais pas une position supérieure car Molière était proche du public », dixit l’artiste officiel.

Car c’est là le clou du projet : pour dire combien Molière fut populaire - souci extrêmement louable pour des responsables culturels vivant dans l’entre-soi -, l’artiste contemporain a eu une idée de génie. La statue est faite de telle sorte qu’on peut s’y asseoir dessus, et c’est une sorte de câlin qu’il est permis de lui faire ! Câlin pouvant représenter, on imagine, la fusion culturelle de l’auteur et du spectateur, dans le refus du rejet de l’autre et un vivre ensemble dramatiquement apaisé

Heureux spectateur maso-culturel, tu seras désormais ravi d’aller à Versailles pour poser tes fesses sur les genoux de Molière et lui passer les bras autour du cou. Ah, que voilà de la culture intelligente et populaire !

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 19/06/2022 à 15:06.
Jean-Pierre Pélaez
Jean-Pierre Pélaez
Auteur dramatique

Vos commentaires

2 commentaires

  1. Ah ! Molière ! Il aura tout connu, l’Amour du Roi, la Haine de l’église, les traces de son corps, comme La Fontaine, après leur mort… (jetés à la décharge ou enterrés de nuit ?).
    Pourtant, ils figurent au Père Lachaise, bien que décédés avant sa création… Certains disent que Corneille aurait fait le boulot à sa place…
    Certains Historiens « s’assoient » dessus. Maintenant, c’est à Versailles que le Peuple y met ses fesses !
    Sa place est au Panthéon, et nulle part ailleurs ! Un Génie !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois