Ordre public : 70 % des Français ne font pas confiance à Emmanuel Macron…

Emmanuel Macron

« L’ordre, l’ordre, l’ordre ! », a assené Emmanuel Macron, lors de son voyage en Nouvelle-Calédonie, l’un des joyaux de la France ultramarine. À en croire le sondage CSA commandé par CNews et rendu public ce jeudi 27 juillet, il semblerait bien que la réponse des Français soit trois fois non. Pas contre, l’ordre public, évidemment, mais contre celui qui prétend vouloir le rétablir. Pis qu’un camouflet, une gifle.

Ainsi, 70 % des sondés, sur un échantillon de plus de mille personnes – soit largement le seuil de crédibilité pour une enquête d’opinion –, estiment que le Président est tout, hormis l’homme de la situation. Certes, il pourra se consoler en se disant qu’il en reste 30 % à lui faire confiance ; mais en de telles circonstances, c’est peu. Très peu ; même en comptant les Français expatriés à Dubaï ou Monaco. Une fois n’est pas coutume, « celles et ceux », comme il dit, sont sur la même longueur d’onde. Les Français sont 68 % à se défier de lui et les Françaises 69 %. Contrairement à ce que prétendent Sandrine Rousseau et ses consœurs, la guerre des sexes n’aura pas lieu.

Autre enseignement intéressant : Emmanuel Macron, qui se voulait un jeune Président se voyant comme celui des jeunes – alors qu’il a globalement été élu et réélu par des vieux –, décroche massivement chez nos compatriotes âgés de 7 à 77 ans. Là, les chiffres sont cruels : 59 % des 18-24 ans et 76 % des 25-34 ans ne lui font pas ou plus confiance, pourcentage qui monte à 78 % chez les 35-49 ans. Quant à l’ancienne génération, son socle électoral d’origine, c’est plus cruel encore, avec le désaveu (63 %) des 50 ans et des plus de 65 ans (62 %).

Sans surprise, les plus modestes de nos compatriotes sont encore plus majoritaires en termes de rejet : 73 %. Mais chez les fameux CSP+, la défiance grimpe à 61 %. Soit une autre forme de fracture, peut-être plus grave encore pour Emmanuel Macron, puisque s’agissant de ceux qui étaient naguère ses plus fervents électeurs.

Si l’on analyse ensuite ce sondage en prenant compte les appartenances politiques des personnes interrogées, on voit encore mieux dans quelle impasse Emmanuel Macron s’est fourvoyé tout seul comme un grand. Les électeurs de Reconquête et du Rassemblement national ? Sans surprise, ils sont vent debout contre le pouvoir en place, avec respectivement 93 % et 92 % de réponses négatives. Pour les Républicains, c’est à peine mieux, le mécontentement étant de 68 %. Mais de l’autre côté de la barrière, le taux d’insatisfaction est de 81 % pour les sympathisants de La France insoumise, de 64 % de ceux du Parti socialiste et de EELV. Petite consolation pour le locataire de l’Élysée : 80 % des électeurs se définissant comme centristes lui apportent leur soutien.

Ce qui signifie « qu’en même temps », et ce, après avoir voulu siphonner la droite et la gauche tout en prétendant en fédérer les éléments les plus « raisonnables », les adeptes de la secte de la sainte et « bonne gouvernance », Emmanuel Macron se sera fâché avec l’une et l’autre. Pour la première, il n’a pas la main assez ferme avec les émeutiers. Pour la seconde, il est la cause première de ces émeutes. Pour résumer, les uns le trouvent trop mou et les autres trop dur. Bref, le carton plein. Les quatre années nous séparant de la prochaine élection présidentielle de 2027 risquent d’être bien longues.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 02/08/2023 à 10:36.

Nicolas Gauthier
Nicolas Gauthier
Journaliste à BV, écrivain

Vos commentaires

82 commentaires

  1. La photo du P(résident) a été bien choisie ! Un regard vide, où ne brille pas l’intelligence… Oui les 4 années à venir risquent d’être très longues. Je suis un « boomer » de 76 ans et je n’ai pas voté pour lui !. Je le subis avec beaucoup de mal. Je n’ai aucune confiance en cet olibrius qui a épousé sa mère, n’a pas fait de service militaire, n’a jamais été élu sauf pour la présidentielle qu’il a traitreusement ourdie dans le dos de Hollande. Et quand je vois qu’Edouard Philippe est déjà dans les starting bloc, alors que c’est le même que celui que vous avez élu !!! J’ai des frayeurs en pensant à l’avenir de la France… Je suis Pro-Zemmour, car c’est le seul qui n’a pas changé et qui reste droit dans ses bottes !.

  2. 70 % représente les français et les 30% restant les indésirables qui n’ont rien à faire dans notre pays. Faire confiance à un bras cassé et sa clique c’est effectivement du suicide.

  3. Il faut se méfier des sondages , selon ceux-ci la droite Espagnole devait sortir majoritaire aux dernières élections , on a vu que ce n’était pas le cas , qu’ils devront encore compter sur la gauche encore pas morte .

  4. « Certes, il pourra se consoler en se disant qu’il en reste 30% à lui faire confiance ; » Certainement pas. Il est le premier à savoir que les sondages le concernant sont programmés pour ne jamais descendre en dessous de 30 %, voire 25 à la rigueur. Cf Hollande dans la même situation.

  5. Il trace , impose sa façon de voir le monde évoluer et se moque des français !! Là il organise le tissu politique qui continuera sa destruction !!Pour les élections européennes, les français intelligents voteront tous à droite pour celle qui leur plait mais à droite, une union juste pour ces élections ne serait elle profitable ?? L’UE doit être freinée dans toutes ses dérives !!!On sature !!

  6. Comme pour Hollande, personne n’avait voté pour lui et pourtant il a été élu ; Même chose pour Macron, fini les envolées lyriques . Et en 2027 ce sera la même chose, tout sera fait pour que le candidat « choisi » pour mener une politique déterminée soit élu. On ne change pas un peuple qui perd . On le maintien dans sa veulerie

  7. Face à de tels incapables et irresponsables, mais parfaits imposteurs injustes et autoritaires, la seule solution c’est le blocage des institutions par les citoyens actifs et responsables . Pour les contraindre à démissionner.

  8. Rien qu’un sondage ! « 70% des Français ne font pas confiance à Emmanuel Macron… » Et pourtant je suis prêt à parier que 70 % de ces mêmes sondés revoteraient pour lui s’il pouvait se représenter demain !

    • Je pense aussi les français sont indecrotables, ils ont même admis qu’il devenait normal que tout brûle, que tous les jours on pouvait se faire poignarder , et qu une petite marche blanche suffisait à se venger

  9. 70 % contre 30 % … Alors pourquoi il ne se passe rien ? Comme une destitution pour trahison contre laFrance par exemple.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois