Lors d’une procession à la grotte de Lourdes, une ex-Femen s’est exhibée nue dans le sanctuaire. Au micro de Boulevard , le conseiller régional d’Occitanie Olivier Monteil dénonce un acte christianophobe délibéré, destiné à choquer les pèlerins.

L’ex-femen Déborah de Robertis s’est affichée nue à Lourdes avec un voile bleu sur la tête dans une posture mise en scène de la Sainte Vierge. “Une performance artistique” que vous condamnez.
Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Il ne s’agit pas du tout d’une performance artistique comme l’a relatée la presse. C’est plutôt une provocation que l’on pourrait qualifier de christianophobe. C’est une provocation qui s’est déroulée non seulement au sein même des sanctuaires de Lourdes, mais devant la grotte de Massabielle qui est, comme vous le savez, un lieu des plus sacré du , vénéré par plus de 6 millions de pèlerins chaque année.
Cela s’est passé en pleine journée au beau milieu d’une procession eucharistique dans les pèlerinages de la journée à Lourdes. Il s’agit bien une provocation christianophobe.

Derrière cette exhibition vous avez parlé de symbole d’un rétrograde et nihiliste. Que reprochez-vous dans le message qu’a voulu transmettre cette ex-femen ?

Au-delà de l’exhibition sexuelle et de tout le libertinage que cela peut représenter affiché au grand jour, il y a une volonté de nuire à la catholique qui a fondé la occidentale de notre pays. Elle fait partie de notre héritage, de la culture et de la civilisation française. Cet acte était délibérément destiné à nuire aux catholiques qui étaient présents, à les choquer, à les provoquer et à donner une image tout à fait choquante de la Sainte Vierge. La Sainte Vierge est la seule femme au monde, dans la religion catholique, qui est exempte de tout pêché, qui est immaculée et qui représente la pureté par excellence. Par conséquent, c’était une volonté de nuire.

On note une hausse régulière des actes christianophobes sur tout le pays. Vous êtes conseiller régional d’Occitanie. Votre région est-elle aussi frappée par une recrudescence de ces actes-là ?

Bien sûr, nous avons déjà remarqué des incendies d’églises ou des calvaires vandalisés ou abattus dans notre département de façon anonyme par des adversaires du christianisme. À côté de cela, nous voyons dans notre région se répandre ce qui a de plus christianophobe, c’est-à-dire les prêches dans des mosquées comme la de Toulouse, récemment inaugurée par la présidente de région, Carole Delga. L’imam y avait proféré des propos antisémites notamment.
Oui, c’est inquiétant, et malheureusement notre région n’échappe pas à la règle.

5 septembre 2018

Les commentaires sont fermés sur cette publication.