Peu de Français se réveillent, le matin, en se demandant « Et si je blasphémais un petit coup, aujourd’hui ? », mais le procès des treize minables soigneusement sélectionnés en tant que harceleurs de réactive le débat sur ce thème. Occasion, pour Laurent Alexandre et Georges Kuzmanovic, de débattre devant les caméras du Figaro Live.

Faut-il encore présenter le premier, ci-devant urologue modifié HEC + ENA, mais surtout futurologue souvent inspiré.

En face, mais moins connu, Georges Kuzmanovic, fondateur d’un parti souverainiste de après avoir été déçu par un Mélenchon dont il conseilla les thèmes de en 2017. Ce qui laissait espérer une once de lucidité – en tout cas supérieure à celle de Clémentine Autain – mais, hélas…

Pour Laurent Alexandre, peu éloigné des thèses zemmouriennes, la est une science exacte qui laisse présager qu’à terme, ne fût-ce que pour des raisons électorales, le blasphème deviendra légalement un délit. (Il pourrait ajouter « ainsi que bien d’autres choses », comme écrire sur Boulevard , mais c’est un autre dossier…)

Que nenni ! lui oppose l’ex-LFI dans un stupéfiant exercice d’irénisme . À preuve, selon lui, « la laïcisation est en progrès dans le monde musulman »… En voila un qui n’a pas dû voyager beaucoup, ces dernières décennies ! Et, d’ailleurs, la « République » n’a-t-elle pas réussi à mettre au pas les catholiques au début du XXe siècle ? À en exiler ? À en déporter ? Pourquoi échouerait-elle à faire de même pour les islamistes ?

Ici, on se tapote le menton pour ne pas se visser la tempe, parce qu’à voir le succès des OQTF (obligations de quitter le territoire français), même pour les délinquants multirécidivistes, on mesure le chemin à parcourir, à supposer même qu’un politique le décide un jour…

Enfin, Kuzmanovic caresse un autre espoir : certes, le catholicisme n’est pas au mieux de sa forme, mais les évangélistes, en revanche, ont le vent en poupe partout dans le monde !

Pourquoi pas. Si l’on excepte ceux qui terminent leurs prières par « Amen… um… a woman », comme le révérend qui présidait l’ouverture du Congrès américain en janvier, preuve qu’il n’a rien compris à ce qu’il prêche depuis des décennies, et qui ne seront certainement d’un grand secours. Mais que pèserons-nous face à une prête à tuer pour sa foi, quand nous sommes assez modérément disposés à mourir pour la nôtre…

Il n’était pas sur le plateau, mais « l’inutile Cassandre » qui a tout compris depuis longtemps, c’est Houellebecq.

Il faut relire Soumission, parce que c’est très probablement comme ça que ça se passera.

20 juin 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
12 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires