« Allahu akbar », formule bien connue utilisée dans l'islam, à l'origine comme prière, pose aujourd'hui un problème évident en France, pays meurtri par de trop nombreux attentats islamistes : est-ce une « belle formule », comme certains le prétendent, ou, désormais, un cri de guerre et de ralliement ?

Que ce soit l'un ou l'autre, cette expression, scandée par les quelques manifestants en soutien à la Palestine (en présence et à l'appel de La France insoumise) à quelques mètres du Bataclan, où l'on a tué au cri d'« Allah Akbar », a fait froid dans le dos. Pour ne pas dire scandalisé des millions de Français. La patronne Écologistes elle-même, Marine Tondelier, a dans un premier temps trouvé cela stupide, avant de se rétracter.

Alors, « Allahu akbar », formule de paix ou cri de guerre ? Qu'en pensent de simples Français, et notamment ceux de confession musulmane ?

Jordan Florentin est allé leur poser la question. La réponse en images.

5884 vues

29 octobre 2023 à 12:15

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

34 commentaires

  1. L’islam est comparable à la république , on invoque toujours ses valeurs sans pouvoir les énoncer ,là ou les choses divergent ce sont les textes coraniques que l’on refuse de citer,l’appel à la guerre sainte et à la persécution des « infidèles », chrétiens,juifs et athées.
    Il est vrai que Dieu est grand et miséricordieux ,mais cela n’a rien à voir avec le Dieu de la Révélation de l’Ancien et surtout du Nouveau Testament , Saint-Jean dans le prologue de son Evangile déclare que Dieu est amour ,une notion ignorée dans l’islam !

  2. Mais, Monsieur, TOUTES les religions ont le droit de s’exprimer dans l’espace public! Oui, la rue est libre; c’est la loi présente. La Laïcité (la loi de 1905) s’applique à l’état, qui a obligation entière de la faire respecter (ce qu’il ne fait pas), et pas aux libertés publiques. Je comprends votre « non amour » de la religion musulmane, mais il sera toujours difficile de faire selon votre réponse, de juger en prêtant une intention (dire que chez eux ce n’est pas une question de foi, en êtes-vous si sûr? N’importe quel avocat vous démolira là-dessus) ou de différencier selon les religions. Ce n’est pas là qu’il faut agir, car c’est trop tard et nous sommes coincés: c’est dans la lutte contre une immigration de masse qui se cache derrière un faux « asile politique », et dans la lutte contre la délinquance: et là encore moins, vu l’état du système judiciaire dans son ensemble.

  3. Un français de souche vous répond : ce cri est toujours annonciateur d’une barbarie. C’est donc un cri de guerre pour le français qui doit, par réflexe, engager une action préventive rapide. Peut-être un soulagement pour le meurtrier, il s’accomplit.

  4. Je n’ai pas d’avis sur la question mais il me semble que tous les attentats meurtriers commis en Europe et ailleurs se sont accompagnés de ce cri, lequel n’avait rien d’un prière dans le bouche des assassins.

  5. Maintenant, heureusement que c’est un « micro trottoir », un « petit sondage? Allons plus loin: OK, c’est un cri de guerre: donc « Dieu est le plus grand » est un appel à la violence, donc un délit. On légifère et l’on interdit ce qui est l’expression de toute une religion (par définition Dieu est le plus grand, sinon il n’est pas). Loi fragile s’il en est. La suite? La laïcité vole en éclats parce qu’on se mêle d’interdire (tout ou partie) d’une religion légale. Et l’on va bien encadrer tous les mots des autres religions. Faudra faire attention à la messe! Le Notre Père devient scabreux. Et rerévoquons l’Edit de Nantes. Un bel article sémantique donc, mais ça ne peut déboucher sur rien. Avec M Zemmour qui déclare ce matin que « ‘Islam est incompatible avec la France », on a la guerre avec quelques milliards de musulmans. Finalement, il vaut peut-être mieux juger les actes plutôt que les mots.

    1. Si je comprend ce que vous dites , la religion catholique ne serait pas légale puisque sa conséquence a été la loi sur la laïcité . Donc, toutes les religions s’imposant dans le paysage public après ces lois, seraient elles autorisées à faire se qu’elles veulent ? Je n’entend pas de manifestants criant « Montjoie St Denis » dans les rassemblements d’Eric Zemmour alors que l’organisation laÏque de la libre pensée est très sourcilleuse sur le respect de la place de l’église dans l’espace public et obtient des résultats .Par contre elle ne s’émeut pas de la participation de fonds étrangers et publics pour la construction des mosquées mais il est urgent de déboulonner des statues à l’effigie de saints ! Donc, d’après vous il faut laisser les gens faire ce qu’ils veulent crier allah akbar et régir la rue au nom de la liberté de conscience et de culte ! Sauf que les musulmans ne sont pas des catholiques comme les autres et ils ne se plient pas aux mêmes règles , pour un catholique c’est une question de Foi , pour le musulman c’est une soumission à un code sociaux imposés par la religion qui s’impose au législateur élu qu’il soit laÏc ou pas . Il y a urgence de créer une nouvelle loi sur la laÏcité avant que l’église ne disparaisse sous les coups de boutoir des ultra laÏcs et des musulmans main dans la main pour éradiquer nos racines chrétiennes .

      1. Mais, Monsieur, TOUTES les religions ont le droit de s’exprimer dans l’espace public! Oui, la rue est libre; c’est la loi présente. La Laïcité (la loi de 1905) s’applique à l’état, qui a obligation entière de la faire respecter (ce qu’il ne fait pas), et pas aux libertés publiques. Je comprends votre « non amour » de la religion musulmane, mais il sera toujours difficile de faire selon votre réponse, de juger en prêtant une intention (dire que chez eux ce n’est pas une question de foi, en êtes-vous si sûr? N’importe quel avocat vous démolira là-dessus) ou de différencier selon les religions. Ce n’est pas là qu’il faut agir, car c’est trop tard et nous sommes coincés: c’est dans la lutte contre une immigration de masse qui se cache derrière un faux « asile politique », et dans la lutte contre la délinquance

    2. Leur dieu est le plus grand , en hurlant ça il faut traduire , que les musulmans sont les seuls maîtres du monde et que tous les non musulman doivent soit se convertir soit mourir, capito

  6.  » Je crois au DIEU qui a CRÉÉ les humains , et non aux dieux que les hommes ont faits  » a écrit un certain Alphonse Karr . Avec ces mots très simples , les religions sont recadrées et l’individu renvoyé à lui-même et ses propres intentions . Un très grand nombre de terroristes qui assassinent en hurlant au cri de Allah Akbar n’a généralement pas lu le Coran et n’est pas pratiquant musulman . Certains , beaucoup – parait-il – sont des mercenaires briefés et payés pour faire le sale boulot . Peut-être sortis tout droit d’une prison afghane , ou Irakienne , ou Libyenne , ou Malienne , ou Syrienne … ces mécréants ?! Franchement pas trop difficiles à retenir ces deux mots qui font office de signature revendicatrice . Un leit- motiv que nous connaissons tous mondialement maintenant ! Sacré (!) slogan !

Les commentaires sont fermés.