Editoriaux - Polémiques - Politique - 26 septembre 2019

Michel Thooris : « Jean-Luc Mélenchon vomit sur la police pour attaquer Christophe Castaner »

Une nouvelle polémique oppose , ayant qualifié les forces de l’odre de « barbares », à Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, qui lui demande de présenter des excuses aux policiers.

Réaction de Michel Thooris au micro de Boulevard Voltaire.

Suite au procès de Jean-Luc Mélenchon, un vent de colère s’est levé contre le ministre de l’Intérieur et contre les forces de l’ordre. Comment accueillez-vous cette polémique ?

Une fois de plus, la police nationale est prise en otage de politique politicienne. On assiste à un affrontement entre La France insoumise et La République en marche. M. Mélenchon vomit de manière régulière sur la police pour attaquer Christophe Castaner.
Aujourd’hui, mes collègues n’ont pas à subir ce type de diffamation. La plainte que nous avons envoyée au procureur de la République prend tout son sens. Les propos de M. Mélenchon tombent clairement sous le coup de loi du 29 juillet 1889 sur la liberté de la presse. Il diffame de manière publique l’ensemble d’un corps, la police nationale.

C’est dans un cadre où les forces de l’ordre sont extrêmement prises à partie avec toutes ces manifestations. Les forces de l’ordre sont en première ligne depuis un an. Cette polémique va-t-elle être la polémique de pro ?

Cela correspond à l’indécence de M. Mélenchon et d’une bonne partie de la classe politique française. Devant la vague de suicides que connaît notre institution, il est indécent de parler de barbares alors que, dans nos propres rangs, nous sommes victimes d’une barbarie sans précédent. Nos collègues s’infligent eux-mêmes cette violence en se donnant la mort.

M. Mélenchon occulte totalement cette situation pour lancer des anathèmes contre l’ensemble des fonctionnaires de police. Il crache sur les 185.000 fonctionnaires du ministère de l’Intérieur qu’il ne connaît pas individuellement.
Très honnêtement, je pense que les jugements de valeur que porte M. Mélenchon concernant les personnes du ministère de l’Intérieur ont peu de valeur.
Il a toujours soutenu la dictature au Venezuela. Caracas a, aujourd’hui, un niveau de violence et de corruption sans précédent. C’est un grand bourgeois. C’est l’une des plus grosses fortunes politiques françaises. Il peut garder ses leçons de morale.

Une marche des policiers est prévue le 2 octobre. Des policiers du syndicat Alliance ont manifesté ce matin devant le QG de La France insoumise. Cette marche va-t-elle participer à une surmobilisation des forces de l’ordre ?

Tous les éléments déclenchants qui peuvent mobiliser un maximum de collègues seront positifs.
On souhaite trouver des partenariats qui feront que, demain, d’autres acteurs de la sécurité – je pense à nos amis surveillants pénitentiaires, aux collègues des douanes et à l’ensemble de ces forces de sécurité – puissent se retrouver dans une grande convergence des luttes. Cela permettrait de faire entendre le malaise des forces de l’ordre et de dénoncer les instrumentalisations politiciennes faites avec la sécurité des Français.

À lire aussi

Michel Thooris : « Les syndicats majoritaires étouffent la contestation très forte des policiers ! »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleMichel Thooris réagit aux deux nouveaux suicid…