Le 24 septembre à Marseille, un clandestin algérien multirécidiviste devait être reconduit dans son pays sous escorte policière par avion. Refusant son expulsion, il s’en est « très violemment » pris aux trois policiers l’accompagnant : insultes, menaces, crachats mais également des coups, rapporte sur Rudy Manna, le secrétaire départemental des Bouches-du-Rhône du syndicat Alliance Police.

Devant le comportement du ressortissant algérien, le commandant de bord a refusé de l’embarquer. L’homme a été mis en garde à vue. Les policiers, blessés ont reçu chacun une ITT.

Amaury Bucco, journaliste Police/ sur CNews, rappelle quant à lui ce que représente, en termes de coût, une expulsion qui n’aboutit pas : « Une expulsion avortée pour l'Algérie = quatre billets d'avion (les trois policiers + le ressortissant algérien) balancés par la fenêtre (soit environ 4 x 150 euros), ainsi que les billets retours prévus pour les trois policiers... voire le prix de chambres d'hôtel sur place. »

6241 vues

26 septembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter