Trois hommes ont été tués par balle durant le week-end des 1er et 2 octobre, dans le quartier de la Belle-de-Mai (3e arrondissement), deux autres ont été blessés légèrement, relate Le Figaro.

17 tirs de kalachnikov en direction d’une victime

Samedi 1er octobre, deux personnes sur un scooter ont tiré à 17 reprises avec une kalachnikov sur un homme de 21 ans, avenue Camille-Pelletan, dans le 3e arrondissement de Marseille. La victime « connue des services de pour de petits délits n'ayant rien à voir avec des faits de cette ampleur est décédée quelques instants après », a précisé la même source selon laquelle l'attaque a également fait deux « blessés légers ».

Vers 23 h 20, les deux personnes en scooter ont tiré en direction de la victime qui a cherché à se réfugier dans un bar proche. Là, deux hommes attablés en terrasse ont reçu pour l'un une balle, l'autre un éclat. « Ils se sont présentés d'eux-mêmes à l'hôpital, où ils ont été soignés avant d'en sortir » dans la nuit, a expliqué la source.

Une autre fusillade dans la rue le lendemain

Le lendemain, dimanche 2 octobre, toujours dans le 3e arrondissement dans le quartier de la Belle-de-Mai, deux hommes d'une trentaine d'années sont morts à l'hôpital où ils avaient été transportés par les marins- de Marseille, après avoir été visés par des tirs. « Des individus dans une voiture ont fait feu sur les deux hommes à pied boulevard Bouès », a expliqué cette source proche de l’enquête. Il s'agit de deux supplémentaires après des tirs durant le week-end à Marseille, ville gangrenée par le trafic de drogue.

Les deux enquêtes ont été confiées à la judiciaire. Aucune précision n'a été donnée sur les motifs des deux affaires. Depuis le début de l’année, plus de 25 personnes ont été tuées par balle dans les Bouches-du-Rhône.

1783 vues

3 octobre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter