Marine nationale : il faut la purger « des éléments dégénérés de la noblesse »

école navale marine nationale

On trouve parfois des choses étonnantes, sur Twitter. Par exemple, ceci : « Il faut remettre la marine nationale au pas. Elle doit être purgée des éléments dégénérés de la noblesse et de l'aristocratie bourgeoise qui la dirige. S'il le faut, peut-être s'inspirer des dernières heures du citoyen Charette ? » De qui émane cet appel à un « plan social » radical dans la Marine nationale ressemblant, à s’y méprendre, à un appel au meurtre (Charette fut fusillé), pour ne pas dire plus ? D’un certain Raphaël Steiger, membre du bureau de la section du Parti communiste français, dans la Marne.

Vous savez, le parti du très sympathique Fabien Roussel. En janvier dernier, ce même Steiger était signataire d’une tribune intitulée « Six chantiers pour affirmer l’ambition révolutionnaire du PCF », dans laquelle il est notamment demandé que le congrès du parti se mette en cohérence avec la déclaration de La Havane de novembre 2022, déclaration qui rendait hommage « à l’héritage du leader historique de la révolution cubaine, Fidel Castro Ruz ». Cette précision digressive à l’attention de ceux qui verraient le PCF d’aujourd’hui comme un gentil rassemblement de promoteurs de la côte de bœuf et de la bonne bouteille de rouge...

Et pourquoi, donc, ce Raphaël Steiger voudrait-il procéder à une épuration - pardon, une purge - dans la Marine nationale ? Pour ceci : « [Histoire] François Athanase Charette de La Contrie, s’il fut généralissime de l’Armée catholique et royale contre la Convention, fut aussi et surtout durant 12 ans marin ! Cols bleus vous fait découvrir cette carrière méconnue. » Cols bleus, pour ceux qui ne connaissent pas, est le magazine de la Marine nationale, notre marine de guerre surnommée la Royale. Ce tweet de la Marine nationale, daté du 28 mai, fait simplement la publicité de son numéro de février-mars 2023 dans lequel la page « Histoire » est consacrée au passé de marin du chef vendéen. Entre nous, le « surtout » nous semble de trop, dans ce tweet : comme une manière de s’excuser par avance d’évoquer la vie d’avant la Révolution de Charette. Aurait-il eu sa page dans Cols bleus s’il n’avait pas été le chef vendéen que l’on sait ? Mais ce n’est pas le sujet principal.

Le sujet principal, c’est que l’on puisse tweeter tranquillement, aujourd’hui, un appel à l’élimination d’une institution de personnes en raison, tout simplement, de leur origine sociale sans que cela fasse plus de vagues que ça. Cela a un nom, je crois : on vous laisse réfléchir... Jusqu’à preuve du contraire, pour devenir officier dans la Marine nationale – car c’est bien aux officiers de marine que fait allusion ce tweet, on ne va pas faire de ronds dans l'eau du pot -, on passe un concours et l’on n’est pas sélectionné sur ses supposés quartiers de noblesse ou de bourgeoisie !

Mais, tiens, j’y pense, en passant. On commence à évoquer, ici et là, le nom que pourrait porter le prochain porte-avions alors que la construction ne devrait commencer qu’en 2026 et les premiers essais en mer en… 2036-2037. Bien français, ça ! L’inénarrable Nathalie Loiseau vient de tweeter ceci : « Faut-il toujours regarder vers le passé pour baptiser un navire ? Un porte-avions porte un message au reste du monde. Pourquoi ne pas dire qui nous sommes et pourquoi nous nous battons ? Je proposerais Liberté. » Ça fait cher le message. Faudra qu'on lui dise qu'un porte-avions, c’est d’abord fait pour porter des avions qui, eux-mêmes, sont faits pour porter le feu de la guerre. Mais Nathalie Loiseau aurait dû aller jusqu’au bout de sa pensée : pourquoi pas le baptiser Union européenne ? La France financerait, l’UE en profiterait : c’est un peu le principe, aujourd'hui, non ?

Maintenant, plus sérieusement, et pour boucler sur les « éléments dégénérés de la noblesse », pourquoi ne pas baptiser ce porte-avions le D’Estienne d’Orves ? Il est vrai que le commandant Honoré d'Estienne d'Orves, fusillé par les Allemands en 1941, entra en résistance bien avant le Parti communiste français… En tout cas, le sujet n'a pas fini de faire couler de l'eau sur les ponts de la Royale. N'apprend-on pas que le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, aurait demandé au Service historique de la Défense d'être « innovant ». On craint le pire...

Georges Michel
Georges Michel
Editorialiste à BV, colonel (ER)

Vos commentaires

61 commentaires

  1. Honte sur ma famille!!! Mes deux grand-pères ont défendu la France en 14-18. Un de mes frères a effectué son service militaire (à l’époque) dans la marine nationale, comme Aspirant, embarqué de surcroit. J’ai servi notre pays pendant 8 ans en activité puis dans les réserves opérationnelles en tant qu’officier. Aujourd’hui, un de mes fils est officier supérieur au sein de la marine nationale et un autre est officier marinier.
    Le roi René, délivrant les « lettres patentes » était mieux conseillé dans la rédaction: « Ce principe louable; …et que d’autres soient excités par leur exemple… là où la fidélité est plus grande…. » et ainsi à l’avenant.
    le 26 février 1479 de J.C.

  2. Faire comme en GB avec la RAF , plus de diversité et plus de femmes , au diable la compétence , vive la discrimination positive .

  3. Toujours la Révolution française ! Ces pauvres types ne ressassent que cela ! A part le système métrique, la Révolution à traîné derrière elle des milliers de cadavres, comme les pays socialistes, où le système s’est écroulé tout seul !
    Un système de ce genre, que j’ai bien connu, est une mauvaise composition chimique ; il est par nature instable ! Il ne progresse qu’avec des purges !

  4. Purger la Royale des descendants issus de l’ancien régime, décidément après Pétain revisité par Madame Borne, on assiste à un concours de propos et de propositions plus hilarantes les unes que les autres.

  5. Si le rythme est maintenu et si la réaction est absente nous filons tout droit vers la dictature.

  6. Typique extrême gauche totalitariste ce type est un néo fasciste de cette gauche qui adule Fidel Castro Staline Pol pot des grands démocrates et avec le résultats su on connaît pour les populations de ces pays Il faut être fou pour voter communiste

  7. Le titre de l’article m’a fait bondir. Qu’est-ce qui permet à un jeune toutou, n’ayant probablement jamais porté l’uniforme et n’ayant même pas le minimum de culture historique pour s’exprimer ? Sait-il que nombre de ces militaires, officiers ou non, on servi notre pays avec honneur et fidélité ? Il attaque les officiers de marine ayant des quartiers de noblesse, mais nombre de leurs frères, cousins ou autres ont servi et servent toujours dans les autres armes. Ces propos émanent d’un individu à l’esprit étroit, inculte et dogmatique comme la plupart des gauchistes. S’il ambitionne de purger la Royale des nobles, qu’il vienne à Lanvéoc-Poulmic exposer ses théories, et tant quà faire, il continue à Saint Cyr et Aubagne. Il découvrira que les militaires n’ont rien à voir avec les drag-queens qu’il fréquente habituellement, mais que ce sont des hommes burnés qui ne s’en laissent pas compter. Et je ne parle pas des sous-off, officiers mariniers et hommes du rang qui sont du même tabac. Cet hurluberlu risque de découvrir que depuis quelque temps, les militaires que le gouvernement assimile à une extrême droite sont chauds-bouillants et qu’à les titiller ça pourrait clasher. D’ailleurs, ses propos ne sont-ils pas susceptibles d’être assimilés à une incitation au meurtre ?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois