Une polémique de plusieurs jours

La députée de l’Hérault Coralie Dubost, présidente déléguée du groupe La République en marche (LRM) à l’Assemblée nationale, avait été épinglée pour l’utilisation excessive de ses avances de frais de mandat, selon une enquête publiée vendredi 29 avril par Mediapart. Le site avait notamment pointé des achats de lingerie, des « vestimentaires mensuelles selon une fourchette allant de 1.500 à 2.000 euros ».
continue de contester les faits qui lui sont reprochés.

Pas de nouvelle candidature aux législatives

Ce dimanche, elle a annoncé sur Twitter, non seulement qu'elle ne serait pas à nouveau candidate aux prochaines législatives, mais qu'elle quittait la politique. « Depuis quelques jours, ma personne est visée par des attaques injustes qui desservent mon groupe politique, les échéances électorales et plus globalement la démocratie », a-t-elle notamment déclaré. Elle souhaite se consacrer davantage à sa vie familiale, évoquant le récent de son père et son nouveau-né.

1 mai 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.