Macron-Oran

C'est l'un des travers d'Emmanuel Macron, ce besoin de bain de foule, en chemise, et au milieu de la jeunesse. Histoire de rechercher une proximité, une popularité. Jean Messiha parlait, sur CNews, de « narcissisme » au sujet de ces images. Étrange, de vouloir être populaire auprès d'une jeunesse étrangère. Je voyais ces images sur l'écran d'un bar de la France périphérique dans le centre de la France, ce samedi : les jeunes du coin, en cette fin de saison touristique, se retrouvaient et jetaient un œil mi-désabusé mi-narquois sur notre histrion oranais d'un jour.

Dans ce bar, personne n'insultait le Président mais les regards et les quelques remarques lancées en disaient long sur le décalage, l'abîme qui séparait ces petits Français de celui qui est leur Président. Impossible d'imaginer qu'il puisse s'adonner à l'exercice au milieu d'eux : toujours à l'aise avec les jeunesses étrangères ou de banlieue, qui d'ailleurs le méprisent ouvertement, mais invisible ici. On reste perplexe devant un tel ratage de com'.

Mais revenons à Oran : malgré les titres contournés de la presse et le numéro d'acteur du Président saluant une foule qu'il feint de croire en pâmoison devant sa personne, la réalité est crue : Emmanuel Macron a été copieusement et violemment hué par ces jeunes Algériens d'Oran.

Le Jdd : « Malgré les poignées de main et quelques photos, il a essuyé des insultes au milieu d’une foule agitée. Dans un climat assez tendu, le Président a donc salué les habitants d’Oran comme si de rien n’était [...] Ce sont principalement les slogans hostiles et les insultes qui se sont fait entendre dans les rues oranaises : "Va te faire foutre !", "La France mange notre pays", "On est chez nous" ou encore "On est contre la France, car elle nous fait beaucoup de mal". »

Un retour à la réalité bienvenu qui déchire le rideau de la langue de bois diplomatique du « nouveau partenariat irréversible » annoncé par les deux présidents. Certes, il faut souhaiter pour la France que, sur tous les sujets sensibles, cette visite n'ait pas été vaine, mais force est de reconnaître, sagement, que nous n'en savons rien, comme le dit Pierre Vermeren, dans Le Figaro : « Les enjeux qui nous lient à l'Algérie sont capitaux (énergie, Sahel, Russie, céréales, Libye, migration, djihadisme, Tunisie, tensions avec Maroc et Espagne, etc.), mais on ne saura rien de ces conversations. »

Emmanuel Macron a-t-il obtenu une attitude plus ouverte d'Alger à l'égard de la France, et d'abord que cesse cette propagande antifrançaise qui explique aussi les insultes d'Oran ? On aimerait l'espérer. Car, sur le long terme, avec la crispation antifrançaise de cette jeunesse algérienne là-bas et franco-algérienne ici, on voit mal comment des gouvernements eux-mêmes fragilisés - ici comme là-bas - pourraient opérer des rapprochements vertueux que les peuples ne veulent pas.

En tout cas, du côté des concessions françaises, elles se précisent. Et, comme d'habitude, c'est la vanne migratoire qui a été réouverte ! Emmanuel Macron a annoncé, dès vendredi, « l’acceptation de 8.000 étudiants algériens de plus cette année en France, qui rejoindront un contingent annuel de 30.000 jeunes » et l'assouplissement des procédures pour « les familles de binationaux, les artistes, les sportifs, les entrepreneurs et politiques qui nourrissent la relation bilatérale » (Le Monde).

Et pour la jeunesse française, ce sera quoi ?

Avec ces images d'Oran où un Emmanuel Macron plus lui-même que jamais lance des mercis à une foule de jeunes Algériens qui l'insultent, la France et les Français - et pas seulement les jeunes périphériques désabusés du bar d'une sous-préfecture du Massif central - hésitent entre abattement et colère. Au début d'une présidence, on aurait ri de cette séquence digne d'un OSS 117. Mais désormais, on attend nerveusement la fin de ce sketch qui dure depuis cinq ans.

20363 vues

28 août 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

52 commentaires

    1. Il ne fallait pas le réélire, surtout. Situation lamentable, quatre mois après les élections.

  1. Narcissique , incapable , irresponsable , égocentrique ? C’est ça Macron ? Ben , y a un peu de tout ça , oui … Pour le gaz , pas besoin d’aller en Algérie . Le marché pouvait se négocier sans problème entre expert français et algériens . S’ils veulent vendre , bien . Sinon , qu’ils aillent se faire …….. !
    Son dépôt de gerbe au monument du FLN est une insulte aux plus de 25 000 morts ( civils , militaires et harkis ) . Quant à sa visite chez le roi du rai : ridicule .
    Il a donné des milliers de visas , malgré les insultes de jeunes qui n’ont qu’un rêve : venir chez nous pour les allocs …
    Avec ce gouvernement de branquignoles , la France n’est la France .: c’est la Françarabie …
    Il faudrait romlpre unilatéralement les relations diplomatiques avec Alger jusqu’à résipiscence des insultes contre notre pays ( hymne national , rente mémorielle , etc. . Et renvoi du maximum de sujets de « là-bas » …

  2. Le problème avec les malades mentaux, c’est que quoi qu’il arrive, ils persistent dans leur folie. Ils sont sur une autre planète, déconnectés du réel.

  3. Après certaines vérifications j’ai bien entendu « va te faire foutre » et « enculé » et il dit Merci !!!!
    Bravo après le panneau indiquant dans un anglais étrange qu’il était président mais au fait de quoi, de la France , de l’Europe, et que vient faire l’emblème européen avec notre Drapeau National pour ces rencontres Franco-algérienne ????
    Le peuple Français a réélu un malade mental sans aucune consistance intellectuelle si ce n’est son ego surdimensionné !!!!

    1. Et il a été insulté de la même manière lors d’un concert auquel il assistait, aux côtés de brizitte, en France!

  4. Macron a dû fuir honteusement cette foule.
    Bien fait pour son orgueil malsain!
    Le problème de son incompétence et de l’irresponsabilité de cette soumission de notre Nation à la haine islmo-maghrébine se traduit en permanence en France par des violences haineuses d’origine unilatérale.
    Lesquelles si elles sont réprimées par la police, sont ignorées par la justice.
    L’impuissance bêtement soumise de la macronie devient très dangereuse pour la France.
    Le peuple doit réagir dans la rue puisqu’il est méprisé dans les urnes.

    1. Comment ce peut-il ,que le peuple se « méprise dans les urnes », puisque c’est lui-même qui s’exprime,….dans ces mêmes urnes ?

    2. Mais le fera-t-il, lui qui exhibait fièrement son « ausweiss » il n’y a pa si longtemps! Pardon pour le pessimisme, mais les inconscients apathiques me désespèrent.

  5. Le plus fou dans cette histoire c est que tous les pays d Afrique, encouragés en sous main par les russes et les chinois, nous crachent à la figure, et que nôtre président, au lieu de taper du poing sur la table, en coupant le robinet des aides, continue à s y rendre, histoire de se faire humilier un peu plus…

    1. Que LUI se fasse humilier, peu me chaut; mais ce sont la France et les Français qui sont humiliés par les fanfaronnades de cet énergumène.

  6. Il a dû avoir honte (pour lui) en voyant la liesse populaire fêter le triomphe de nos athlètes au champoinnat du monde aux Gets et cette marseillaise reprise par le foule…

  7. « Mais désormais, on attend nerveusement la fin de ce sketch qui dure depuis cinq ans. » je m’étonne de cette conclusion,
    53% des français ont resigné pour 5 ans !!!

      1. Absolument , et qui semble se complaire dans sa malfaisance. Va-t-on le supporter plus longtemps?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter