Selon la formule qui a tant servi, la France se réveille ce matin avec la gueule de bois. Toute ? Non ! Celle qui parle à la télé, seulement. Le monde médiatique, par exemple, a filmé, dimanche 27 mars, plusieurs dizaines de milliers de militants de Reconquête, selon les organisateurs, rassemblés au Trocadéro. Les journalistes n'ont pas trouvé une seule petite moustache, un seul imperméable en cuir, et ce n'est pas faute d'avoir cherché. Il n'y avait, sous le soleil de Paris, que des Français venus des quatre coins du pays pour entendre Éric Zemmour parler de la France et de l'élection, qu'il pense gagner, malgré un acharnement proprement stupéfiant de ses adversaires. Le monde politique, KO debout, lui aussi, devant une mobilisation qu'aucun parti n'est capable de susciter, a fébrilement écouté le meeting pour essayer de trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Un dérapage, comme disent les bien-pensants.

Le monde politique a trouvé : certains militants zemmouristes ont crié « Macron assassin ! » pendant le meeting. La scène a duré onze secondes. Onze interminables secondes de haine, selon la police de la pensée. Oubliées, les phrases de Jean-Christophe Lagarde, pour qui Zemmour méritait « deux balles dans la tête » ; oubliés, les simulacres de mauvais traitements, infligés par les Insoumis à une effigie de Macron ; disparue, la citation de Pécresse qui, à l'issue d'un insupportable débat de cour de récré, prétendait avoir « tué Zemmour » ; aux abonnés absents, ceux qui auraient dû s'indigner sur la sortie du genre de Macron, qui espérait « un crash » de l'avion qui transportait Zemmour et Villiers en Arménie... Selon que vous serez de droite ou du camp du Bien, les jugements de cour...

Emmanuel Macron (le candidat, pas le Président) était interrogé, ce lundi, sur la réaction d'Éric Zemmour à ce « débordement ». À sa réponse, les journalistes ont compris qu'il était entré en campagne. En effet, le candidat a dit envisager « deux hypothèses » au fait que Zemmour ait dit ne pas avoir entendu les invectives. La première : « l'indignité, celle qui [lui] semble la plus plausible, mais [qui ne serait pas] une surprise ». Indigne, le candidat de Reconquête ? Vous voulez dire, du genre à faire venir des travestis sur les marches de l'Élysée, à claquer sa solde de ministre des Finances pour organiser des dîners avec ses futurs mécènes, à insulter ses compatriotes, à crever les yeux des manifestants ? Ce genre d'indignité là ? Ce serait gros.

Ecoutons plutôt la seconde hypothèse : « la méconnaissance d'une réforme très importante du quinquennat » : le « 100 % santé ». Alors là, on tient une piste. Le 100 % santé, précise le candidat qui défend le bilan du Président, c'est le remboursement des prothèses auditives. Macron porte l'estocade : « J'invite le candidat malentendant à pouvoir s'équiper à moindres frais. » Ça, c'est envoyé, jubilent les macronistes. Quelle repartie, décidément. Le Mozart de l'aphorisme. Il est extraordinaire quoi qu'il fasse. C'est Cyrano, c'est Lasalle. C'est le panache à la française. Inviter son adversaire à ouvrir ses yeux ou ses oreilles est une constante de l'invective, politique ou non. « Il est bouché à l'émeri », « il a les portugaises ensablées », aurait-il pu dire, aussi, dans cette langue vintage qu'il affectionne tant.

Au-delà de cette saillie pleine de mépris, et légèrement au ras des pâquerettes, on ne peut que conseiller au candidat Emmanuel Macron de se doter, à son tour, d'une solide paire d'appareils auditifs, ainsi que de lunettes de gros calibre. Il entendra les cris des dizaines de milliers de Français qui ont chanté « la Marseillaise », ce dimanche, dans une ferveur qui n'avait, pour une fois, rien de footballistique ; il entendra les souffrances de toutes les familles fauchées par son incurie sécuritaire. Il entendra l'appel à la prière diffusé par la mosquée de Creil, dans un pays qui se dit laïc. Il verra à quoi ressemble le pays qui lui a été confié pendant cinq ans et qu'il a précipité, avec une admirable constance et une vigueur jamais démentie, vers le chaos. Il verra les zones de non-droit, la colline du crack où il n'a jamais mis les pieds, la France périphérique dont il ignore jusqu'à l'existence. Il peut même demander, en sa qualité de chef des armées, une paire de jumelles de vision nocturne : il contemplera alors, dans le coucher du soleil, à « l'heure du soir qu'aima Paul-Jean Toulet » (dit Bernanos, dans Sous le soleil de Satan), les incendies de voiture, les émeutes à Aulnay-sous-Bois, le deal au pied des tours de banlieue, les femmes qui évitent de rentrer seules, les pleins de gens et vides de sens. Pour peu que tous ces appareils soient étanches, il peut même se rendre en Méditerranée, là où les passeurs de migrants, complices de la détresse humaine, marchands de rêve, récupèrent des Zodiac™ bondés pour acheminer à bon port des milliers d'hommes qui ne fuient aucune guerre.

7336 vues

28 mars 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

130 commentaires

  1. Aux urnes citoyens si vous voulez le changement ,si vous ne le voulez pas ,vous pouvez vous abstenir ,mais ne venez pas vous plaindre par la suite

  2. Une nation a le gouvernement qu’ il mérite!
    Quand un président ne plaît pas à la nation ,le vote est fait pour le changement, alors que ceux qui râlent le plus sur la présidence actuelle aillent voter au lieu de dire que cela ne sert à rien!
    Une chose est certaine :s’ abstenir c’ est faire le jeu de l’ adversaire!

  3. Question sourd, Macron est champion ! Il n’entendait pas en 2018 les cris de colère des Gilets Jaunes victimes du matraquage fiscal autophobes, ni les cris de douleur des manifestants GJ mutilés, yeux crevés, doigts ou main arrachée ! Ni les râles des patients en réanimation, gravement atteints du coronavirus, « soignés » avec seulement du Doliprane. Ni les cris d’alerte puis de colère des soignants, qui manquaient de tout (blouses, respirateurs…). Macron, amnésique sur son propre bilan…

  4. Macron les yeux dans les yeux : non je n’ai pas de comptes dans les paradis fiscaux. MENTEUR. Et la campagne de 2017 financée par le pouvoir algérien, c’est pas vrai ? MENTEUR. Benalla le porteur de valises, c’est pas vrai ? MENTEUR. Et vous voulez voter pour ce corrompu ? BON COURAGE.

  5. Le PEUPLE a scandé la vérité ! Durant son mandat, Macron n’a rien fait pour STOPPER L’INSECURITE. Nous subissons encore attentats, assassinats, tentatives d’assassinats, viols, vols, incendies, sacrilèges, sans parler de ce qui est brûlé, vandalisé pour le moindre prétexte. Le rôle d’1 Chef d’Etat DIGNE de cette fonction est de protéger le PEUPLE en FERMANT les frontières à ces peuplades de sauvages. Au lieu de ça, il en accueille d’autres. Nous le considérons donc COMPLICE de ces barbares.

  6. Être MALENTENDANT c’est une chose mais vous Mr Macron, tout est DEFAILLANT chez vous car non seulement vous n’avez PAS ENTENDU votre peuple durant 5 ans mais vous ne l’avez même pas VU ni même COMPRIS et ça, c’est sans remède, aucune prothèse ne pourra y remédier par contre nous, le PEUPLE, on ENTEND BIEN ne pas vous réélire.

  7. Quel baffe ! le 19 Mars son rassemblement pour la fin de la guerre d’ Algérie a regroupé quelques péquenots sur convocation.
    Les anciens militaires, des policiers et des civils se sont rassemblé le 26 Mars a Paris pour une marche de la fierté française , des milliers de français aucun média n’ en a parlé mais
    Youtube a sorti la vidéo

  8. On peut sembler avoir les mains propres, mais on ne tue pas qu’avec elles. Les mots, les non dits, l’absence totale d’empathie, les insultes, les je vous promets de… et n’en rien faire sont tout aussi efficaces, mépris comme une cerise sur le gâteau en sus. M le petit est l’assassin d’une nation toute entière, le fossoyeur de notre pays la France

  9. Manifestement, ce Buzz à été monté de toute pièce par la Macronie.
    vouloir résumer plus d’une heure trente de discours par seulement 11 secondes de cris me semble très louche .
    Ce qui est surprenant c’est que BFM , fervent supporter de Macron , à annoncer en triomphe ce slogan prononcé par sois-disant toute la foule , alors que cela à été lancé par une petite douzaine de personnes .
    Mais il fallait faire le Buzz pour détourner l’image de ces 100.000 personnes .

  10. Et quand le public de MELENCHON crie POLICIERS assassins, et les Corses qui ont crié ETAT assassin. Que dit Macron ? Que disent les Journalistes, même ceux sur CNews ? Ils ont vivement critiqués ? Dois je me faire appareiller ?
    Au Meeting de Zemmour ils chantent la Marseillaise et avec ferveur, pas comme au foot !
    Que Macron postule pour un fauteuil à Bruxelles et nous fiche la paix.

  11. Macron n’a rien de  » Mozart « , il n’est que le pathétique Pinocchio de la République. Sourd et aveugle devant l’état de la France dont il ignore tout, il lui reste le verbe pour mentir et mépriser !

  12. MENTEUR! En plus du reste…Mes prothèses auditives coûtaient 3000 euros. La sécu+ mutuelle en ont payé 1300. Donc…..Soustraction qu’un élève de 10° (pardon, CE1 c’est plus chic) aurait su faire il y a quelques années: 1700 euros pour ma pomme.Bien d’accord avec, entre autres, Raymileg et Schmitt. Je me souviens disent les Québecois, les Français ont-ils la mémoire si courte? Sachons nous souvenir de qui est la personne qui ose se présenter pour un 2° mandat.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter