Cliquez pour acheter

Ceux qui ont vu à quoi ressemblait la manifestation du 10 novembre « contre l’ » savent d’ores et déjà à quoi s’en tenir : ces foules rassemblées pour protester contre l’intolérance, considèrent qu’elles ont gagné. Sidérée par tant d’aplomb, l’opinion publique ne peut que s’interroger sur les origines de cette débâcle. C’est, au fond, ce que se propose de faire Jean-Pierre Bedou, saint-cyrien, général (2s) de gendarmerie, dans cet ouvrage bref, documenté et implacable. En quatre chapitres, il remonte aux sources de l’implantation de la communauté musulmane en ; puis, de renoncement en « plan banlieues », il montre comment le pouvoir a tenté d’acheter la paix sociale tandis que la doctrine fondamentale musulmane ne cessait de révéler ses incompatibilités avec la .

Il n’y a rien de nouveau, me direz-vous ; encore un livre sur l’, qui propose des solutions légalistes pour résoudre un problème qui dépasse peut-être les lois. Encore un appel à la « laïcité républicaine » (et pourquoi pas aux « valeurs de la république », pour le même prix ?). Certes. Pour autant, l’ouvrage de Jean-Pierre Bedou, s’il n’apporte pas de réponses neuves, a du moins le grand mérite de décortiquer complètement le développement de l’islam (et de l’) en France.

Un très bon ouvrage de vulgarisation idéologique, judiciaire, politique et religieuse. À recommander à tous ceux qui veulent comprendre comment on en est arrivé là.

12 novembre 2019

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.