[L’INVITÉ] « Dans 10 ou 15 ans, l’islam pourrait être la première religion de France »

slack-imgs

Guillaume Cuchet est universitaire, historien spécialisé dans le catholicisme contemporain. Il est auteur, notamment, de deux livres qui ont fait date : Comment notre monde a cessé d’être chrétien ? et Le catholicisme a-t-il encore de l’avenir en France. Il analyse, en ce week-end de Pentecôte marqué par les pèlerinages de Chartres, le reflux du catholicisme en France, ses causes et ses conséquences. Il souligne que cette religion, qui a modelé notre pays durant des siècles, pourrait devenir très vite minoritaire. Il note, néanmoins, plusieurs zones de dynamisme pour le christianisme en France qui dessinent, selon ses mots, un « fer à cheval », avec deux catégories de population bien différentes : une bourgeoisie urbaine et une part de l'immigration des banlieues, réfractaire à l'islam. Le creux de ce « fer à cheval », ce sont les classes moyennes françaises, dont est peu ou prou issu l'électorat du RN : elles sont de culture chrétienne mais profondément sécularisées, ont tout oublié de la foi de leurs ancêtres. La montée de l'islam - en passe de devenir religion majoritaire - les aiguillonnera-t-elle suffisamment pour réveiller cette foi ancienne ou, au contraire, basculeront-elles du côté d'une laïcité intransigeante ? C'est une question cruciale pour l'avenir du catholicisme en France.

Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel
Directrice de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

70 commentaires

  1. Dieu soit loué mais en 2035, je ne serai plus là pour voir cette abomination ou bien alors, si je ne brûle pas en enfer, je la verrais de là-haut.

  2. Puissent les images des pèlerins de Chartres et leurs témoignages en cette fête de Pentecôte attester de ce renouveau modeste mais constaté.

  3. J’habite le Pays Basque, au siècle dernier, les couples avaient une nombreuse descendances. Agriculteurs, un ou deux de ces enfants rentraient dans les ordres, l’aîné reprenait la terre, et les autres s’exilaient vers la capitale, ou vers les Amériques. Maintenant c’est terminé, les jeunes entre25 et 45 ans, ne se marient plus. Ils ont leurs jobs, en principe sur la côte, leurs enfants sont baptisés pour plaire aux grands-parents, mais cela s’arrête là. Par contre, il y a les intégristes, là, c’est une autre façon de vivre, une moyenne de huit enfants, et plus. Les enfants vont dans des écoles non subventionnés par l’État, et suivant la capacité intellectuelle de ces enfants, vont jusqu’au baccalauréat, puis se dirigent vers des emplois subalterne, pour d’autres servent dans l’armée, gendarmerie, police, et bien souvent deviennent prêtre ou sœur. Ce que je retiens, c’est une éducation XXXL, polis, des enfants à cinq, six ans,
    Vous disent bonjour Monsieur ou Madame, et se présentent. De nos jours c’est rare.
    Par contre aucune ouverture vers l’extérieur, Ils se marient entre eux. Au mois de juillet nous sommes invités au mariage d’un des fils de notre ami, et j’imagine que cette cérémonie scelle une union entre deux familles, bien différentes de ces jeunes mariés qui le jour de leur noce, sont partis chacun de leur côté, leur mariage ne dura qu’un an. La vie actuelle est différente, je ne l’approuve pas. Tant que cette histoire sentimentale éphémère ne laisse pas de progéniture, c’est sans conséquence, Mais tragique avec des enfants.

  4. Merci pour cet entretien fort intéressant ,il me semble que la personnalité du pape actuel constitue un frein à l’unité des fidèles catholiques de diverses sensibilités, ce pape a été ordonné prêtre en 1969 donc en pleine période de réformes conciliaires .
    L’avenir du catholicisme appartient avant tout à Dieu,nous ne pouvons qu’analyser les évènements humains et historiques,effectivement la crise est antérieure au concile Vatican II mais ce dernier n’a pas contribué à l’endiguer ,il nous faut revenir aux fondamentaux de notre foi .

    • Je me garderai bien de dire et d’écrire tout le bien que je pense de ce « monsieur » !

  5. Voulez-vous empêcher que, dans 10 ou 15 ans, l’islam soit la première religion de France ?
    Première étape: ne censurez pas mon commentaire, comme vous l’avez déjà fait des centaines de fois;
    Deuxième étape: lisez ces trois ouvrages: a)  » Le Coran révélé par la Théorie des Codes « , de Jean-Jacques WALTER; b)  » Le grand secret de l’islam « , d’Odon LAFONTAINE; c)  » La laïcité, mère porteuse de l’islam  » , de Michel VIOT;
    Troisième étape: organisez un débat contradictoire, ou « disputatio », avec des experts de toutes origines.
    PS: si vous voulez que, dans 10 ou 15 ans, l’islam soit la première religion de France, censurez-moi.

  6. C’est fort possible au train où ça va, il y a vingt ans il y avait déjà 25 % de musulmans en France plus tous ceux qui sont arrivée en masse de l’immigration illégale, également en vertu des accords entre l’Algérie et la France. Les OQTF qui ne sont pas respectés, la recrudescence des incivilités et délits de toutes sortes en s’en prenant à tout ce qui représente le catholicisme. Maintenant ils s’en prennent aux monuments juifs, tout ce qui n’est pas musulmans ce sont des mécréants qui doivent être éradiqués. Regardez vous même ce qui représente la France en sport, dans la chanson, en politique, pour moi un français d’origine c’est un blanc catholique, sommes nous bien représentés ? Je me pose la question: sommes-nous encore en France ? Bientôt ce ne sera plus le cas.

  7. la loi de 1901 sur la laïcité a été un piège mortel pour notre culture judéo-chrétienne. La gauche de la fin du 19ème a voulu bouffer du curé, en faisant s’effacer la religion catholique de la France, pour l’englober avec toutes les religions du monde qui viendraient s’installer chez nous… Je suis née 50 ans après la loi et je me souviens très bien des début de ma scolarité « écartelée » entre le catéchisme et l’école publique …les esprits étaient tendus, on osait plus se montrer « religieux », place seulement à l’état et la république… Les français se sont naïvement laissé manœuvrer et manipuler par des politiques sans foi ni loi et par facilité les français sont tombés dans tous les pièges. Nous allons le payer très cher, car l’islam ne fait aucun cadeau, ne pardonne rien…
    Il reste à souhaiter de pouvoir faire inscrire le christianisme au patrimoine mondial de l’Unesco pour la France et le continent européen. Nous sommes terre chrétienne et n’accepterons jamais de devenir terre d’islam, comme indiqué dans le coran à partir du moment ou les adeptes seront suffisamment en nombre pour s’imposer (en nombre soit par la démographie, soit par la conversion (consentie ou forcée) soit par la mort des mécréants.

  8. J’adhère de tout coeur au commentaire ci dessous signé ‘kerglien’
    Le succès du pélerinage de ce jour à Chartres permet de ne pas désespérer.

  9. J’espère que je serais disparue, ce qui me fais regretter pour mes enfants, si j’avais su je n’en aurais pas

  10. « Haut les coeurs » la messe n’est pas finie. Peut-être que le catholicisme prend un coup ,le Christianisme lui est Vivant il va renaître dans nos villes et nos zone rurales parce que tout simplement les.Francais auront compris qu’ils ont été trompés par tous ces faux prophètes que sont nos politiques, nos philosophes, tous ces directeurs.de.consciences dont le but est de détruire notre civilisation.
    Nous avons au fond de nous un immense besoin de Sacré

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois